La Ville recevra une aide financière de 1,35 millions $

Ce soir, lors de la séance du conseil municipal, le maire a déposé et lu une lettre du MAHM qui confirme l’octroi d’une compensation de 1,35 millions $ à la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures afin de pallier aux pertes de revenus et aux nouvelles dépenses occasionnées par la pandémie de COVID-19.

Rappelons que le 25 septembre dernier, le ministre des finances du Québec, M. Éric Girard, et la ministre des affaires municipales et de l’habitation, Madame Andrée Laforest, avaient annoncé une aide de 2,3 milliards de dollars* pour les municipalités qui ont été durement touchées depuis le début de la crise sanitaire.

M. Juneau en a aussi profité pour faire le point sur l’état des finances de la Ville.

Pour l’année 2020, les revenus seront supérieurs à ceux prévus au budget (nouvelles entrées de taxes – résidentielles et commerciales/industrielles, droits de mutation plus importants – ventes immobilières, intérêts sur les surplus cumulés, ventes de terrains industriels). Plusieurs dépenses seront aussi moins élevées que planifiées (mise à pied temporaire due à la COVID-19, postes vacants non-comblés, activités culturelles et de loisirs suspendues, études non réalisées).

Nous pouvons donc nous attendre à un surplus qui nous permettra d’atteindre nos objectifs encore plus rapidement…

Rembourser la dette, fournir les meilleurs services possibles et ramener le compte de taxes dans la moyenne régionale.


*Cette somme est financée à 50% par le gouvernement provincial et à 50% par le gouvernement fédéral.

De cette somme de 2,3 milliards…

  • 1,2 milliards $ seront dédiés à soutenir les sociétés de transport en commun;
  • 800 millions $ seront utilisés pour assurer la continuité des services municipaux, éviter des hausses de taxes dues à la pandémie et permettre de nouveaux investissements; Et,
  • 300 millions $ seront en réserve pour 2021.

Il ne reste que quelques terrains industriels…

Carte interactive des terrains industriels disponibles à Saint-Augustin-de-Desmaures

Cliquer sur la carte pour agrandir…

Les terrains industriels se font rares à Saint-Augustin-de-Desmaures – et un peu partout dans la région de Québec.

Sur la carte ci-dessus, les lots hachurés en vert sont disponibles et ceux hachurés en rouge sont en discussion avec des acheteurs potentiels.

Lisez l’article du Journal de Québec du 6 mars 2020 – Cliquez sur ce lien.

Pas d’expansion à court terme

Malheureusement, le nouveau schéma d’aménagement et de développement (SAD) de l’agglomération, approuvé en février dernier par le MAMH, ne permet pas d’agrandir à court terme notre parc industriel.

Sans être pour le développement à outrance, je crois qu’il faut continuer le travail auprès de tous les intervenants afin d’optimiser les terrains commerciaux et industriels de notre territoire qui sont peu ou pas exploités et emprunter le chemin prescrit par le nouveau SAD pour espérer obtenir des possibilités d’expansion.

Les immeubles commerciaux et industriels sont des sources de revenus importantes

Ayant des taux de taxation beaucoup plus élevés que les immeubles résidentiels, les immeubles commerciaux et industriels sont des sources de revenus très importantes pour la Ville (près de 3,5x plus).

Aide gouvernementale de 2,3 milliards $ pour les municipalités

Le ministre des finances du Québec, M. Éric Girard, et la ministre des affaires municipales et de l’habitation, Madame Andrée Laforest, ont annoncé aujourd’hui une aide de 2,3 milliards de dollars pour les municipalités afin de pallier aux pertes de revenus et aux nouvelles dépenses occasionnées par la pandémie de COVID-19. Cette somme est financée à 50% par le gouvernement provincial et à 50% par le gouvernement fédéral.

Les municipalités ont durement été touchées depuis le début de la crise sanitaire et par cette aide, les deux paliers de gouvernements ont voulu éviter d’en faire payer le prix aux citoyens.

«Les municipalités ont contribué et continuent encore à protéger la santé des citoyens.»

Andrée Laforest, Ministre des affaires municipales et de l’habitation

Les mesures d’appui sont les suivantes:

  • 1,2 milliards $ pour soutenir les sociétés de transport en commun;
  • 800 millions $ pour assurer la continuité des services, éviter des hausses de taxes dues à la pandémie et permettre de nouveaux investissements;
  • 300 millions $ en réserve pour la 2ième vague.

Les ministres reconnaissent le rôle important que joueront les municipalités dans la relance économique via les investissements dans les infrastructures. Plusieurs autres programmes déjà en marche (TECQRÉCIMFIMEAU) viennent aussi assurer un financement supplémentaire.

C’est une excellente nouvelle pour Saint-Augustin-de-Desmaures qui bénéficiera d’une aide directe au prorata de sa population (part du 800 millions $) et d’une aide indirecte pour les pertes du Réseau de Transport de la Capitale (compétence d’agglomération) qui seront, en tout ou en partie,  compensées (part du 1,2 milliards $).

Remboursement de 9,95 millions $ sur la dette

→ 2020-07-07 – Résolution adoptée.

Mardi prochain (7 juillet), lors de la dernière séance ordinaire avant la pause de l’été, une résolution devrait être adoptée pour confirmer le remboursement anticipé sur la dette de 9,95 millions $ – point 7.2 à l’ordre du jour.

Ce n’est pas moins de 27 emprunts qui seront ainsi payés comptants. Les sommes requises seront puisées dans le surplus cumulé.

Au budget 2020 adopté en décembre dernier, nous avions prévu rembourser 9,4 millions $, mais finalement après les vérifications minutieuses du service de la trésorerie, la fenêtre de refinancement nous permet de rembourser 595 000 dollars de plus.

Ainsi, nous accélérons encore une fois le remboursement de la dette.

Comme le disait mon collègue Jean Simard du district 2 en paraphrasant le célèbre docteur Arruda…

«Il faut continuer d’aplatir la courbe.»

Nous nous dirigeons plus rapidement vers l’atteinte des objectifs des augustinois et du retour à un compte de taxes moyen dans la région de Québec.

Le maire Sylvain Juneau l’a expliqué à quelques reprises…

Le principe de remboursement de la dette d’une ville est un peu similaire à une hypothèque. On paie le capital et les intérêts, c’est le service de la dette, et les emprunts sont renouvelables selon un terme d’habituellement 5 ans. Ce n’est qu’au renouvellement que nous pouvons payer le solde de l’emprunt ou décider de refinancer.

Depuis 2017, l’orientation du conseil, du moins de la majorité des membres, est de profiter de ces fenêtres de remboursement au maximum possible. La prochaine fenêtre sera en 2021 et un montant d’au moins 5,6 millions devrait être remboursé avec les surplus cumulés.

Une autre expression très actuelle…

«Il ne faut pas lâcher! Ensemble, on va y arriver.»

Le redressement amorcé par le maire Juneau en 2015 fonctionne.

Les bons résultats financiers annoncés récemment ont permis de proposer un gel de taxes pour 2021 et ce gel est même envisageable pour quelques années, sans modifier la stratégie actuelle.