Travaux d’Hydro-Québec et un nouveau trottoir sur la route Tessier

Le 22 septembre dernier, le conseil municipal a adopté une résolution – à majorité (POUR: Jean Simard, Yannick LeBrasseur, Annie Godbout, Jonathan Palmaerts, Sylvain Juneau, CONTRE: Raynald Brulotte, ABSTENTION POUR CONFLIT D’INTÉRÊTS : Marcel Desroches) – qui autorise Hydro-Québec à procéder à ses frais aux travaux visant l’aménagement d’un massif de béton – fils électriques haute tension enfouis – selon le tracé ci-dessous.

Cliquez sur la carte pour agrandir…

Source: VSAD.ca

Ces travaux sont nécessaires pour répondre aux besoins croissants en demande d’énergie dans certains secteurs dont l’Est de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures. Les premières discussions entre la Ville et la société d’État sur ce projet ont démarré il y a plus d’un an et demi. Le conseil en avait alors été informé.

La route Tessier est l’une des artères où il y a le plus de circulation automobile. Elle relie les deux pôles résidentiels de la Ville, donne accès directement au parc industriel et est une composante névralgique de notre réseau cyclable, en autres de par sa connexion avec la route Verte (Chemin du Roy) – voir la carte ci-dessous.

Légende:
Rouge – Corridor ligné pour cycliste (dans l’accotement)
Orange – Piste cyclable aménagée (en site propre)
Vert – Route verte (voies partagées, quelques endroits aménagés en site propre ou corridors lignés)

En hiver, l’orientation de la route Tessier et son environnement (grands champs agricoles sans arbre) font en sorte qu’il y a de bonnes rafales et de bonnes accumulations (rapides) de neige sur la chaussée. C’est probablement une des raisons qui explique son classement parmi les rues les plus accidentogènes de notre territoire. Cette année, la ville a installé des clôtures à neige brise-vent.

Plusieurs marcheurs, familles et aînés ne se sentent pas en sécurité dans leurs déplacements. La ville et les membres du conseil reçoivent fréquemment des plaintes pour non respect de la limite de vitesse sur la route Tessier. Malheureusement, c’est souvent le cas pour les voies de transit, d’autant plus que la configuration rectiligne, sa grande largeur, et le fait que le stationnement côté ouest n’est pas utilisé, ou presque, n’aident pas au respect de la vitesse indiquée.

Les artères telles que la route Tessier sont appelées routes collectrices.

Qu’ont en commun la route Racette, la Rue Jean-Juneau, la route de Fossambault, la rue du Charron, la route 138, le chemin du Lac, la rue de L’Hétrière, la rue Saint-Félix et la rue Lionel-Groulx?

Ce sont toutes des routes collectrices et elles ont toutes des trottoirs – en milieu urbain. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de la route Tessier.

Pour toutes les raisons énumérées ci-dessus, lors des échanges entre la Ville et Hydro-Québec, qui se sont conclus en septembre 2020, le maire et notre administration ont demandé et obtenu la construction d’un trottoir de 1,2 km d’une valeur d’un demi million $ entièrement assumée par Hydro-Québec.

Cliquez sur la carte pour agrandir…

Source: VSAD.ca

Trois scénarios ont été présentés aux membres du conseil lors d’un plénier administratif à huis clos le 15 septembre 2020 et la décision a été prise telle que mentionnée le 22 septembre 2020.

Depuis, Hydro-Québec a mandaté une firme d’ingénierie qui a complété les plans et devis. Les appels d’offres publiques pour la réalisation des travaux, qui doivent débutés en mai 2021, seront bientôt lancées. Cliquez sur ce lien pour tous les détails techniques et suivre l’évolution du projet – Site de la Ville.

Cliquez sur les photos ci-dessous pour agrandir et voir des travaux typiques…


Mise au point

Le 22 septembre 2020, mon collègue conseiller du district 1, M. Marcel Desroches, a déclaré publiquement être en conflit d’intérêts puisqu’il habite sur la route Tessier, mais il est quand intervenu à quatre reprises dans le débat d’une durée de 40 minutes pour tenter d’influencer la décision. Il a en autres soulevé qu’il ne désirait pas perdre son droit de stationner dans la rue, qu’il craignait subir des préjudices dus à la pente de son entrée privée et des possibles problèmes d’ingénierie.

Lien de la webdiffusion du 22 septembre 2020

Le 22 décembre 2020, le porte-parole d’un groupe de résidents de la route Tessier et du chemin de la Butte, qui ont signé et transmis une pétition à la Ville demandant une consultation sur le projet d’Hydro-Québec (décision déjà prise le 22 septembre) et un dédommagement d’une valeur de 500000$, est intervenu lors de la période de questions des citoyens. M. Desroches a de nouveau pris part aux discussions une première fois pendant une vingtaine de minutes et une seconde fois, lors de la période d’interventions des élus, pendant une douzaine de minutes. Il s’est alors fait porteur du dossier des gens qui ont signé la dite pétition. Il a d’ailleurs affirmé qu’il pourrait y avoir des coûts pour les résidents, dont lui-même, pour en autres des questions de terrassement.

Lien de la webdiffusion du 22 décembre 2020

Pour ma part, à ces deux occasions, en vertu de notre code d’éthique et de déontologie, le conseiller M. Marcel Desroches n’aurait pas dû participer aux débats et tenter d’influencer la décision du conseil. Puisqu’il a déclaré un intérêt pécunier, il n’aurait pas dû s’impliquer.

À quelques reprises, M. Desroches a tenté de discréditer les autres membres du conseil avec des demi-vérités.

En consultant l’ordre du jour de la prochaine séance du conseil (19 janvier 2021 à 19h30), vous constaterez au point 7.4 que M. Desroches proposera une résolution en lien avec ce dossier.

J’ai un très grand malaise avec l’attitude populiste de mon collègue M. Desroches et le peu de considération qu’il a pour notre Conseil Municipal. Ce n’est pas parce qu’une décision ne fait pas notre affaire qu’il faut manquer de respect à ses collègues. Un moment donné, il faut passer à autre chose et continuer le travail. C’est ça la démocratie!

À suivre…

Parents-Secours bientôt de retour à Saint-Augustin-de-Desmaures… une autre belle initiative citoyenne

Source: Logo du Comité d’implantation Parents-Secours Saint-Augustin (parentssecourssaintaugustin.org)

Un nouveau «Comité d’implantation Parents-Secours» a été formé en décembre dernier. Ce comité est l’initiative de trois citoyennes de notre ville: Marlène Delwaide, présidente et responsable du secteur «Les Bocages», Nathalie Gagnon et Évelyne Boulet, responsables du secteur «Centre (Village)».

Je vous invite à visiter leur site internet parentssecourssaintaugustin.org et à vous abonner à leur page Facebook pour suivre tous les développements. Les responsables nous informent que les foyers-refuges augustinois pourront ouvrir d’ici l’été 2021.

Page Facebook: facebook.com/parentssecourssaintaugustin

Les deux conseillers du village (Jean Simard, district 2, et moi, Yannick LeBrasseur, district 3) appuient et accompagnent le nouveau comité à titre de bénévoles.

Vous vous rappelez de l’affiche-fenêtre rouge et blanche?

Source: lenord-cotier.com

«Parents-Secours est une association de citoyens-nes bénévoles qui secourent les jeunes en difficulté dans les rues de leur ville avec l’aide de leur Service de police et de leur municipalité.

Un foyer-refuge Parents-Secours ouvre sa porte, fournit de l’aide temporaire à l’enfant, téléphone aux parents ou aux policiers et aide à la sécurité de son quartier.

L’affiche-fenêtre rouge et blanche de Parents-Secours, placée en évidence dans une fenêtre, est un symbole de protection pour chaque personne dans le besoin. Le foyer-refuge est un lieu accessible et sécuritaire.

L’affiche-fenêtre est exposée uniquement lorsque le membre peut répondre immédiatement à la porte : c’est une règle essentielle du programme. De plus, l’affiche avertit les malfaiteurs que les citoyens du quartier s’entraident pour assurer leur sécurité.

Le programme Parents-Secours est un moyen d’assurer protection et refuge à chaque personne si elle est malade ou blessée, harcelée, perdue, effrayée ou en situation de crise.

En recherchant une affiche-fenêtre de Parents-Secours il sait qu’il trouvera de l’aide à un moment où ses proches ne peuvent s’occuper de lui…

Un Parents-Secours est un adulte responsable suffisamment soucieux de la sécurité et du bien-être des enfants pour permettre, au besoin, que sa maison soit un refuge. Chaque adulte qui oeuvre au sein de Parents-Secours doit se soumettre à une procédure de sélection effectuée par le comité local de concert avec le Service de police : ce sont eux qui veillent à ce que chaque foyer-refuge soit un abri sécuritaire.»

Source: Parents-Secours du Québec inc.

Merci à nos brigadiers !

Cliquer sur les photos pour agrandir…

Ce midi, mon collègue Jean Simard (conseiller municipal du district 2) et moi Yannick LeBrasseur (conseiller municipal du district 3), accompagnés de Mme Nancy Gilbert (Solidarité Familles et Sécurité Routière), M. Sylvain Juneau (maire VSAD), Madame Josée Gaillardetz (Desjardins Caisse de Cap-Rouge—Saint-Augustin), Mesdames Maryanne Bouchard et Rose Gauthier (étudiantes en techniques policières au CNDF), M. François Bouchard (enseignant en techniques policières au CNDF) et Constable William Robitaille (SPVQ), nous sommes allés remettre un petit présent aux brigadières et brigadiers scolaires qui veillent à la sécurité de nos enfants dans les districts du secteur centre («village»).

Cette activité de reconnaissance et de sensibilisation s’inscrivait dans la 3e édition de la «Livraison du bonheur», une initiative de l’organisme Solidarité Familles et Sécurité Routière, commanditée par les conseillers des districts 2 et 3 pour le secteur centre. La même opération est prévue demain pour le secteur des Bocages.

À tous les jours, beau temps/mauvais temps, les brigadiers scolaires sont présents et nous reconnaissons l’importance de leur travail.

Pendant les quelques minutes que nous avons passé avec eux, nous avons été des témoins de leur relation privilégiée avec les jeunes. Il ne faudrait surtout pas sous-estimer l’influence qu’ils peuvent avoir.

Les brigadiers scolaires assurent la sécurité de nos enfants. Ils les aident à adopter des comportements prudents dans la circulation, de façon à ce qu’ils deviennent un jour des piétons responsables.

Les jeunes enfants ne sont pas aptes à tout comprendre, à prévoir toutes les situations et à avoir une vraie prise de conscience de tous les risques. Bref, l’enfant n’a pas les capacités de l’adulte et c’est aux adultes qui l’entourent (parents, enseignants, brigadiers scolaires) à l’aider à devenir autonome.

Treize passages piétonniers ou intersections sont protégés par des brigadiers scolaires à Saint-Augustin-de-Desmaures et leur présence est essentielle.

Merci à nos brigadières et brigadiers scolaires!

Merci à Solidarité Familles et Sécurité Routière, à notre service de police (SPVQ), à Desjardins Caisse de Cap-Rouge—Saint-Augustin, aux étudiantes et enseignants bénévoles du programme de techniques policières du CNDF pour leur précieuse collaboration!

Merci de faire de la sécurité des enfants une priorité.

Joyeuses fêtes !

Rue Abadie – Interdiction de stationner le matin et en fin de journée

La rue Abadie est située tout juste à côté de l’école primaire (pavillon de La Salle).

Depuis septembre, une augmentation marquée des déplacements a été observée sur cette petite rue de quartier qui n’est pas adaptée pour recevoir cet achalandage.

Nous pensons que la pandémie est en partie responsable du phénomène.

Nous avons d’ailleurs constaté un plus grand nombre de parents qui reconduisent leur enfant à l’école en utilisant cette voie comme raccourci ou comme zone débarcadère.

Ces dernières semaines, avec l’arrivée du temps froid, la situation n’a cessé de croître et elle est devenue un enjeu de sécurité routière pour les jeunes écoliers piétons.

Par conséquent, le «comité consultatif sur la circulation et la sécurité routière» s’est penchée sur la question, des rencontres ont été tenues avec l’équipe de direction de l’école et le service de police, puis des recommandations ont été faites.

Plusieurs mesures sont mises en place ou le seront très prochainement:

  • L’école a établi une nouvelle procédure pour améliorer la fluidité des véhicules dans son stationnement cliquer sur ce lien pour la consulter;
  • La Ville interdit maintenant le stationnement sur la rue Abadie du côté des numéros civiques impairs entre la rue du Collège et le 135, rue Abadie, entre 7 h 30 et 8 h 30, et entre 15 h et 16 h, du lundi au vendredi, du 25 août au 25 juin (à noter que l’interdiction implique aussi le stationnement temporaire, même pour moins d’une minute);
  • Le stationnement est déjà interdit sur la rue Abadie du côté des numéros civiques pairs en tout temps du 15 novembre au 15 avril;
  • Le service de police patrouillera plus fréquemment le secteur;
  • Il est «fortement» suggéré aux parents qui raccompagnent leur enfant jusqu’à l’école d’utiliser le «grand» stationnement du Parc Delphis-Marois et le sentier adjacent aux terrains de baseball/soccer qui sera déneigé/éclairé par la Ville;
  • Les surveillants de la cour extérieure de l’école (pavillon de La Salle) seront déployés de manière à avoir un contact visuel (intermittent) sur le sentier du parc entretenu par la Ville.

Merci faire de la sécurité des enfants une priorité!

Prudence sur le réseau routier

Selon les prévisions météo, la prudence sera de mise sur le réseau routier.

À toutes les premières opérations de déneigement, il y une courte période de rodage et quelques ajustements sont nécessaires, autant par la ville que par les résidents.

En début de saison, il faut composer avec des températures autour du point de congélation. Le gèle / dégèle peuvent rendre momentanément la chaussée et les trottoirs glissants. Il faut retrouver certains réflexes.


Quelques chiffres…

À Saint-Augustin-de-Desmaures, il y a:

  • 175 km de rues à déneiger;
  • 75 îlots (plus ardus);
  • 58 km de routes rurales (vent, poudrerie, isolés);
  • 22 km de trottoirs;
  • 750 bornes-fontaines.

Nos équipements:

  • 3 camions « 6 roues » avec grattes;
  • 4 camions « 10 roues » avec grattes;
  • 2 camions « 12 roues » avec grattes;
  • 1 camion semi-remorque avec grattes;
  • 5 chargeuses frontales avec grattes ou souffleur;
  •  1 tracteur avec souffleur;
  • 3 « machines à trottoir » (3 avec grattes, 2 avec souffleur);
  • 2 niveleuses;
  • 1 rétrocaveuse (« pépine ») pour le déneigement des bornes-fontaines.

Source: MIM Novembre 2020


 

Il y a une logique dans les opérations de déneigement afin d’assurer:

  • la sécurité;
  • le respect des obligations légales;
  • une équité dans les niveaux de services;
  • une attention aux besoins des personnes les plus vulnérables (jeunes enfants, écoliers, personnes âgées);
  • la protection des infrastructures;
  • une bonne communication avec les citoyens.

Toutefois, malgré toute la bonne volonté, il est possible que des situations particulières (séquences de précipitations prolongées et/ou très abondantes, verglas, bris mécaniques, etc.) viennent temporairement affecter le niveau de service prévu.

Je vous invite à consulter la politique de déneigement de la ville.

À noter qu’il est autorisé de stationner les véhicules dans les rues, sauf en cas d’opérations de déneigement et lorsque la signalisation l’interdit. Lorsque requis, il est aussi recommandé de se stationner du même côté de rue que les autres véhicules. Ceci facilite la circulation des camions de la Ville.

Pour être informé des opérations de déneigement, 4 moyens sont à votre disposition:

Finalement, utilisez le système de requête de la ville pour vos demandes et pour signaler toute situation non-urgente.

Merci à tous nos employés.

Usagers de la route, Soyons prudents.

Bonne saison hivernale !