Le jour de la marmotte ?

Tout comme le maire et mes collègues conseillers Jean Simard et Jonathan Palmaerts, j’ai voté en faveur d’un cadre financier qui prévoit un gel de taxes en 2021 et minimalement un gel de taxes pour 2022-2023-2024-2025. Un plan projetant des investissements de 54,6 millions $, sans emprunter, a aussi été adopté (améliorations de la sécurité routière, des routes, des parcs, des bâtiments, des déplacements actifs, revitalisation du Lac, etc).

Vous pouvez consulter tous les détails du budget adopté en cliquant sur ce lien.

En opposition, trois de mes collègues souhaitaient quant à eux une planification à plus court terme, sur 3 ans plutôt que 5 ans, et une baisse de la taxe résidentielle en 2021 de 0,03$* du 100$ d’évaluation.

*Pour une maison d’une valeur de 360 000$, la baisse n’aurait été que de 108$. Les revenus de la Ville auraient alors diminué de 1 million $ sur un budget de proximité de 35 millions $.

«Il s’agirait d’une simple redistribution de la richesse accumulée» – Article du Journal l’Appel

Utiliser des surplus non-récurrents (admissions VdQ dans le litige de la quote-part, vente de terrains industriels, assurance affaissement CJMR, subvention TECQ) pour baisser les taxes en année électorale? Voilà rien pour soigner le cynisme envers les élus.

Le «Jour de la marmotte»

Il y a presque quatre ans jour pour jour, l’équipe Corriveau amendait le budget 2017 afin de baisser le taux de taxation de 1,5%, avec des arguments similaires.

Certes, la situation financière n’est pas la même qu’en 2017. Elle s’est nettement améliorée, mais avec combien d’efforts de la part des augustinois.

Les objectifs ne sont pas atteints.

Au 31 décembre 2020, notre ratio d’endettement frôlait toujours les 190%. En utilisant tous les surplus cumulés pour rembourser la dette et ne pas emprunter, ce n’est qu’en 2023 ou 2024 que nous atteindrons un ratio d’endettement de 100%. À ce moment nous pourrons dire mission accompli et revenir à un compte de taxes dans la moyenne régionale.

On n’abandonne pas aussi prêt du but.

Budget 2021 et PQI 2021-2025

Cliquer sur le document ci-dessous pour agrandir et consulter les «Faits saillants» du budget 2021…

Détails du budget 2021 et du PQI 2021-2025

Document officiel du budget.

Visionnez la séance extraordinaire de présentation du budget 2021.

Mon intervention lors de délibérations.

Le budget 2021 a été adopté à majorité le 15 décembre 2020 (4 POUR – Sylvain Juneau maire, Jean Simard conseiller district 2, Yannick LeBrasseur conseiller district 3, Jonathan Palmaerts conseiller district 6 / 3 CONTRE – Marcel Desroches conseiller district 1, Raynald Brulotte conseiller district 4, Annie Godbout conseillère district 5).

Le PQI 2021-2025 a été adopté à majorité (6 POUR – Sylvain Juneau maire, Jean Simard conseiller district 2, Yannick LeBrasseur conseiller district 3, Raynald Brulotte conseiller district 4, Annie Godbout conseillère district 5, Jonathan Palmaerts conseiller district 6 / 1 CONTRE – Marcel Desroches conseiller district 1).

Gel de taxes pour 5 ans

Gel des taux de taxation pour les années 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025.

Cliquer sur ce lien pour comparer les projections.

Les efforts des dernières années permettent de proposer en 2021 un cadre financier plus optimiste qu’en 2018, 2019 et 2020, mais tout en faisant preuve de la même prudence.

Le compte de taxes suivra donc les projections représentées en vert ci-dessous.

Cliquer sur les graphiques ci-dessous pour agrandir…

Aide pour les commerces de proximité

Le taux de taxation commercial de la première tranche de valeur foncière inférieure à 400 000$ baissera de 0,10$ par 100$ d’évaluation.

Gel de la tarification

Aucune hausse de tarif pour les services municipaux:

  • Eau, égouts, collecte des matières résiduelles;
  • Activités de loisirs et culturelles offertes par la Ville (Sodem et Kéno);
  • Camps d’été municipaux de jour (Kéno);
  • Location de locaux, plateaux d’activités, piscine, glace.

Tarification famille maintenue

  • Une réduction de 50% sera appliquée sur le tarif d’une même activité pour le 3ième enfant inscrit d’une même famille;
  • Pour le 4ième enfant et plus, l’activité sera gratuite.

Revenus en hausse de 2,7%

Les revenus seront de 63,7 millions $.

Dépenses en baisse de 0,5 million $

Les dépenses seront de 56,7 millions $.

  • La quote-part d’agglomération sera de 28,65 millions $ (hausse de 1,95 millions $);
  • Les dépenses de proximité de la municipalité seront de 27,92 millions $ (baisse de 2,49 millions $).

Stratégies d’investissements

Le budget sera équilibré par des activités d’investissements (paiement comptant des immobilisations – PQI) de 6,84 millions $ et par le remboursement du fond de roulement.

Surplus cumulés

La somme des surplus cumulés sera de 37,8 millions $ au 31 décembre 2020. Tous les surplus cumulés seront utilisés pour payer comptant nos immobilisations (PQI – aucun emprunt) et pour payer la dette.

D’où proviennent ces surplus cumulés?

Cliquer sur le graphique ci-dessous pour agrandir…

Planification quinquennal des immobilisations (PQI)

54,6 millions $ seront investis au cours des 5 prochaines années.

Dans une optique d’amélioration continue, selon l’échelle de priorisation, il est programmé de poursuivre la mise à niveau des bâtiments et des parcs, le pavage des routes (3 M$ annuellement), ainsi que renouvellement des équipements.

Ces investissements seront effectués sans emprunt (paiement comptant – activités d’investissements, utilisation des surplus cumulés et subventions).

Grands projets dans le secteur Centre («Village»):

  • Réaménagement de deux intersections de la Route 138 afin d’améliorer la fluidité de la circulation (Jean-Juneau/Fossambault et Tessier/des Grands-Lacs);
  • Mise à niveau des parcs (ex. skateparks, dek hockey extérieur, terrains de soccer, parc des Hauts-Fonds);
  • Remplacement des conduites d’aqueducs et d’égoûts de la Route Racette et de la Route 138 (entre Tessier et l’autoroute 40);
  • Réfection de la bibliothèque, du garage municipal, de l’hôtel de ville, du Centre Delphis-Marois;
  • Nouveaux trottoirs du côté nord de la Route 138 (entre la rue de la Valériane et la Caisse Desjardins);

Diminution importante de la dette

La dette sera de 55,2 millions $ au 31 décembre 2021.

Lorsque l’on fait une analyse de chaque règlement d’emprunt, on découvre qu’il y a plus de 50% de l’endettement total net qui est de la «mauvaise dette»; Soit les actifs ont été radiés (ex. Activital, CCJMR), soit ces investissements auraient dû être à la charge des promoteurs (ex. infrastructures Lionel-Groulx), soit les emprunts n’étaient pas de bonnes pratiques – mauvaise gestion (ex. règlements parapluies pour acheter biens consommables ou payer des salaires), démontrés dans le rapport du ministère des affaires municipales en juillet 2018.

Les stratégies de paiement au comptant des immobilisations et de remboursement de la dette en accéléré sont maintenues jusqu’à ce que le ratio d’endettement* de la Ville avoisine 100% (objectif 2024).

*Ratio d’endettement = [dette nette] / [budget de proximité]

Le ratio d’endettement passera de 180% en 2020 à 158% en 2021.

Les surplus cumulés seront utilisés pour effectuer des remboursements anticipés:

  • En 2021 : 5,9 millions $;
  • En 2022 : 5,1 millions $;
  • En 2023 : 5,6 millions $;
  • En 2024 : 8,8 millions $.

Depuis 2015, les efforts des augustinois sont sans aucune mesure. La dette, qui a déjà atteint un sommet de plus de 100 millions de dollars, sera abaissée de manière très importante d’ici 2024.

Cliquer sur le graphique pour agrandir…

*Dette nette réelle: endettement total net incluant la fermeture des emprunts non-utilisés.

Le graphique ci-dessous démontre l’effet du remboursement accéléré de notre dette sur les dépenses de proximité. En 2018, le service de la dette (paiement du capital et des intérêts) correspondait à 33% de nos dépenses de proximité. En 2021, ce ratio sera abaissé à 17%. Ceci nous permet de dégager des sommes importantes pour réduire à nouveau la dette, améliorer les services et geler les taxes.

Cliquer sur le graphique pour agrandir…

Gestion prudente

Le cadre financier n’inclut aucun revenu futur pouvant provenir de la vente de terrains industriels ou de d’autres actifs, et aucun gain potentiel suite au règlement du litige opposant la VSAD et la Ville de Québec dans le dossier de la de la quote-part d’agglomération.

Tout revenu supplémentaire permettra aux augustinois d’atteindre leurs objectifs plus rapidement:

Terminer le travail

Les taxes sont élevées, mais le gel sur 5 ans est un pas pour nous ramener à un niveau normal dans la région. Il y a aussi la possibilité d’un gain important dans le procès contre l’agglomération.

En 2017, j’ai rencontré les citoyens de mon district et j’ai présenté un plan pour 4 ans que j’entends respecter. Vous pouvez d’ailleurs toujours le consulter ici.

En 2017, le maire Juneau a été élu avec un taux de 70% d’appui en s’engageant de s’attaquer farouchement à la dette.

Le travail n’est pas terminé. Ce n’est pas le temps de relâcher. On y arrive – Objectif 2024.

Et compter sur moi pour qu’il n’y ait pas de deuxième vague.

*L’endettement total net a été simulée pour les années 2007 à 2014 selon les dépenses d’immobilisation, car les données ne sont pas «disponibles». Nous connaissons le point de départ (année de reconstitution 2006) et le montant évalué en 2015.

Surplus cumulés : Rembourser la dette et mettre à niveau les routes, parcs et bâtiments, sans emprunter

Ces dernières années, plusieurs revenus non récurrents sont venus gonfler les surplus:

  • Plus de 15 millions$ de vente de terrains commerciaux et industriels;
  • 11,8 millions$ de trop-perçus admis par la VdQ (litige de la quote-part);
  • 3,5 millions$ du programme TECQ qui seront à rembourser à la VdQ (VSAD sert de boîte aux lettres pour l’agglomération);
  • 1,8 millions$ de couverture d’assurance suite à l’affaissement partiel du CCJMR;
  • 1,2 millions$ de droits de mutation suite à deux transactions commerciales majeures.

Au total, c’est un montant d’au moins 33,3 millions$ non récurrent qui est inclus dans le surplus total.

Cliquer sur le graphique pour agrandir…

Selon la stratégie de remboursement de la dette en place depuis le budget 2018, ce montant non récurrent doit être affecté à payer la dette et à payer les investissements comptants (ne pas emprunter) jusqu’à ce qu’un taux d’endettement de 100% à 125% soit atteint (dette nette = budget de proximité = entre 35 et 40 millions$).

Avec les fenêtres de remboursement qui s’ouvriront en 2021-2022-2023, tout en gelant les taxes pour 5 ans et en mettant à niveau nos routes, parcs et bâtiments, sans emprunter, cet objectif est atteignable le 31 décembre 2023.

Cliquer sur le graphique pour agrandir…

« L’objectif n’est pas encore atteint. Il faudra résister à la tentation de dépenser à tout vent dans de grandioses projets inutiles ou de faire miroiter d’illusoires baisses de taxes qui sont nécessairement toujours suivies de hausses. Saint-Augustin-de-Desmaures a déjà joué dans ce mauvais film; comptez sur moi pour que nous ne retombions pas dans les ornières du passé. »

Sylvain Juneau, maire

Investissements importants dans le secteur centre (village)

Les travaux seront réalisés en 2021 afin de:

  • Diminuer la congestion aux intersections Route 138/Jean-Juneau/Fossambault et Route 138/Tessier/des Grands-Lacs; Et,
  • Améliorer la fiabilité du réseau d’aqueduc du secteur centre (village).

Les plans et devis sont actuellement en cours de réalisation.

Il est essentiel de garder le cap et d’investir dans nos infrastructures (actifs) afin de maintenir un bon niveau de services.

La gestion de nos actifs est une priorité et est essentiel pour une gestion efficiente des deniers publics.


Un mot sur la gestion des actifs

Les infrastructures construites il y a plusieurs années atteindront un jour ou l’autre la fin de leur durée de vie utile. Les bonnes pratiques impliquent essentiellement la planification de leur réfection.

Des investissements sont nécessaires sur les routes, les ponceaux, l’hôtel de ville, les bâtiments, les centres communautaires, les aqueducs et les égouts, les stations de pompage, la bibliothèque, les parcs, etc.

Une bonne préparation peut nous permettre de réaliser de grandes économies en ayant des projets prêts à être déposés advenant la sortie de nouveaux programmes de subventions.

La planification de la gestion des actifs est une démarche responsable qui vise à gérer les actifs municipaux de façon efficace, durable et équitable. En planifiant bien la gestion de ceux-ci, il est plus facile de faire les bons investissements, au bon moment et dans l’intérêt du bien commun.

Une bonne planification présente de nombreux avantages.

Elle permet notamment de :

  • Mieux comprendre que le mauvais état des actifs entraîne de grands risques de bris et d’accident, et que plus l’on attend pour agir, plus les risques sont élevés;
  • Disposer des renseignements pertinents et des données essentielles pour aider à la prise de décision;
  • Avoir des outils pour prioriser les projets en cas de restriction budgétaire en tenant compte des risques associés;
  • Avoir des informations pour documenter les besoins en investissement et défendre les budgets d’opération et d’entretien;
  • Établir une meilleure communication entre les décideurs et les gestionnaires et avoir de meilleurs outils pour communiquer avec les citoyens;
  • Justifier les investissements auprès des décideurs et des citoyens;
  • Assurer aux citoyens les services qui correspondent à leur capacité de payer;
  • Comprendre l’importance de mobiliser toute l’équipe municipale dans la gestion des actifs et de partager les tâches selon les besoins et les forces de chacun.

Source: SAM

Pavage Route 138 – Phase 2

La phase 2 des travaux de pavage sur la route 138 débute ce mercredi 28 octobre – entre la rue Béchard et la rue Jean-Juneau.

L’installation de la couche finale de bitume est prévue la semaine prochaine.

Prévoyons nos déplacements et RALENTISSONS dans les rues résidentielles. Celles-ci ne sont pas conçues pour recevoir un grand flot de véhicules.

*En 2020, les travaux de pavage représentent un investissement de 3,5 millions $ dans nos infrastructures – payés comptants et prévus au PQI.