Déplacements actifs – Piste cyclable sur le chemin de la Butte

À la séance du 20 septembre, le conseil municipal a autorisé le dépôt d’une demande d’aide financière au ministère des transports d’un montant de 1 M$ pour la réalisation d’un projet d’aménagement d’une piste cyclable bidirectionnelle hors chaussée sur le chemin de la Butte (ligne orange de la carte ci-dessous). Le coût total du projet est estimé à 2 M$.

Cliquer sur la carte pour agrandir…

Ce projet s’ajoute à plusieurs autres qui sont déjà en préparation (traits rouges et bleus sur la carte ci-dessus).

Le Conseil travaille ainsi à accroître la part modale des déplacements actifs, à les sécuriser et à participer à l’effort collectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Ci-dessous, vous trouverez une carte qui inclut les voies de déplacements actifs existantes et projetées à ce jour.

Légende:
Rouge – Bandes cyclables unidirectionnelles
Orange – Piste cyclable bidirectionnelle aménagée (en site propre)
Vert – Route verte (voies partagées entre cyclistes et automobilistes)
Bleu – Trottoirs

Deux nouveaux skateparks à Saint-Augustin-de-Desmaures

Mercredi dernier, le «service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire» (SLCVC) a tenu une consultation virtuelle en lien avec le projet de mise à niveau des deux skateparks de la municipalité.

Source: Les Augustinois Actifs

De jeunes citoyens engagés en devenir

Bravo pour ce bel exercice de participation citoyenne! J’y ai assisté avec mon fils. C’était très intéressant d’entendre les questions et suggestions des jeunes. Pour plusieurs, c’était leur première expérience de consultation publique.

Il est important de rappeler que la priorisation de ce projet au «plan quinquennal d’immobilisation» (PQI) découle d’une belle mobilisation des jeunes augustinois.

L’été dernier, Louka Bouchard et Émilien Bélanger pratiquaient leur sport favori dans des skateparks comme celui de Pont-Rouge.

Bien entendu, les deux jeunes hommes de 11 et 12 ans souhaitaient avoir des équipements semblables à proximité.

Avec l’aide de leurs parents, ils ont alors fait circulé un formulaire à travers leurs réseaux et près de 150 répondants ont appuyé l’initiative. Le 31 août dernier, Louka et Émilien, accompagnés de leur maman, se sont présentés à la séance du conseil pour faire part de leurs besoins.

Réalisation

Quelques mois plus tard, le conseil adopta le PQI qui incluait un investissement de 500000$ pour les deux skateparks (Bocages et Village). L’appel d’offres a été lancé récemment, à la mi-mars, et la réalisation est prévue cet été (en août).

Expertise

L’administration a pris une excellente décision de s’adjoindre les services d’un expert (Louis Grégoire, Québec Skateboard Camp) afin d’être soutenue pendant tout le processus d’élaboration du projet, soit jusqu’au comité de sélection. M. Grégoire était présent à la consultation pour échanger avec les jeunes.

Prévention

Depuis deux ans, la Ville collabore avec l’organisme «Avec Toute Ma Tête» qui a pour mission de «promouvoir la prévention des commotions cérébrales, des divers traumatismes crâniens et des blessures médullaires dans les activités sportives et de loisirs au Québec».

M. Simon Poulin, directeur général de l’organisme, a aussi été invité à la rencontre afin de rappeler l’importance du port du casque dans tous les sports où il y a des risques de chocs à la tête, comme le skateboard et la trottinette. M. Poulin en a profité pour introduire un des ambassadeurs de sa campagne de prévention 2021, l’augustinois Alexandre Thivierge (et aussi résident de notre quartier), qui a livré un bref témoignage très efficace.

Projet complet / Synergie

La mise à niveau des skateparks est un très bon exemple de projet complet. Il origine d’un besoin exprimé par la population, ici notre jeunesse. Les citoyens ont été consultés. La conception est suivi par un expert. Puis, les aspects de prévention et de suivi sont intégrés dans l’ensemble.

«Good job» à tous les acteurs du projet!

Réseau cyclable

Voici une carte du réseau cyclable de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Légende:
Rouge – Voies partagées entre cyclistes et automobilistes
Orange – Piste cyclable aménagée (en site propre)
Vert – Route verte (voies partagées et quelques endroits aménagés en site propre)

Depuis le budget de 2019, 150 000 $ sont prévus annuellement au plan quinquennal d’immobilisation (PQI) pour améliorer tous les déplacements actifs (marche, course à pied, vélo).

Bien qu’à première vue notre réseau cyclable apparaît modeste, les rues des quartiers résidentiels de notre Ville se prêtent bien à la pratique du vélo en famille, d’autant plus qu’un plan de sécurité routière sera bientôt déployé sur tout le territoire et les limites de vitesse seront revues.

Relance de l’économie et gestion des actifs

Cliquer sur les images pour agrandir…

Aujourd’hui, avec une centaine de collègues des municipalités du Québec, j’ai participé à un webinaire à propos de la «gestion des actifs municipaux».

Les premiers ministres du Québec et du Canada ont déjà énoncé que la relance de l’économie suite à la crise de la Covid-19 se fera d’abord et avant tout par des investissements dans les infrastructures publiques. À noter que plus de 60% des infrastructures publiques sont municipales.

Je vous invite à écouter la vidéo ci-dessous d’une durée six minutes produite par la Fédération Canadienne des Municipalités (FCM). Elle explique la nécessité pour les bons gestionnaires de «connaître l’état de ses actifs» qui sont dans le cas d’une municipalité:

  • le réseau routier, incluant les trottoirs et pistes cyclables;
  • les canalisations d’eaux potables et usées;
  • les bâtiments (centres communautaires, aréna, bibliothèque, gymnases, hôtel de ville, garage municipal, etc);
  • la flotte de véhicules;
  • les transports collectifs;
  • les parcs, les sentiers et les différents modules d’activités;
  • les outils de communications, dont les sites internet et les panneaux d’informations;
  • les bornes fontaines, les ponceaux, l’éclairage et tous les accessoires.

«Pour des raisons financières, nous tolérons en ce moment l’insatisfaction et la fin de vie de certains actifs. Il faut toutefois éviter de pelleter par en avant.»

La connaissance de l’état de nos actifs permet de définir les priorités afin de bien répondre aux besoins actuels des citoyens et à planifier l’accroissement futur de ces besoins.

Il existe déjà des programmes gouvernementaux qui nous permettent d’obtenir des subventions pour réaliser des économies lors de la mise à niveau des actifs (TECQ, RÉCIMFIMEAU). Ces dernières semaines, l’Union des Municipalités du Québec (UMQ), la Fédération Québécoise des Municipalités (FQM) et la Fédération Canadienne des Municipalités (FCM) ont fait des représentations afin que les critères de ces programmes soient rapidement assouplis afin d’élargir l’admissibilité des projets des municipalités déjà inscrits dans leur plan d’immobilisations.

Pour être en mesure de toucher à ces subventions provinciales et fédérales, ce n’est pas le lendemain des annonces qu’il faudra commencer à se préparer, c’est aujourd’hui, car les programmes pourraient être contingentés, comme il l’a été pour le FEPTEU.

Dès maintenant, les bonnes pratiques sont:

  • de s’assurer d’avoir les ressources (humaines et matérielles) pour initier les activités menant à l’amélioration de la connaissance des actifs;
  • de préparer et mettre à jour les différents plans d’intervention et de priorisation;
  • de se tenir prêt à déposer des projets en effectuant une veille constante des programmes;
  • et bien sûr de respecter la capacité de payer des contribuables.

Si vous désirez en connaître un peu plus sur la gestion des actifs, voici différents liens:


Mes articles précédents sur le sujet de la relance: