Déplacements actifs – Mot du maire – Octobre 2022

«[…] Lors de récentes séances publiques, le conseil municipal a autorisé le dépôt de demandes d’aide financière destinées à améliorer le réseau de pistes cyclables sur notre territoire.

Deux tronçons sont visés par les récentes demandes. L’un sur le chemin du Lac, du carrefour giratoire au pied de la côte du chemin de la Butte dans le secteur de l’érablière, et l’autre du pied de cette même côte jusqu’à la route Tessier. Dans les deux cas, il s’agit de projets de pistes cyclables bidirectionnelles hors chaussée. Le coût total des travaux projetés est de près de 3 M$ et les demandes d’aide financière, si elles sont obtenues, en couvriront la moitié.

D’autres demandes de subventions en lien avec les déplacements actifs ont été déposées en début d’année, notamment pour l’aménagement d’une piste cyclable et d’un trottoir, tous deux liés à la réfection de la route Racette, prévue en 2023.

Ainsi, dans l’élaboration de tous les projets de réfection de voirie, une attention particulière est apportée, dans la mesure du possible, à l’intégration d’éléments favorisant les déplacements actifs. Ce faisant, la Ville vise à accroître la part modale de ce type de déplacements, à les rendre plus sécuritaires et ultimement, à contribuer à l’effort collectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre. […]» – Sylvain Juneau, maire.

13e campagne de sensibilisation de Solidarité Familles et Sécurité Routière

Ce matin, l’organisme Solidarité familles et sécurité routière (SFSR) a lancé sa 13e campagne de sensibilisation.

«La sécurité routière, j’en fais mon affaire!»

Plusieurs partenaires étaient présents et à l’unisson, ils ont insisté sur l’importance de redoubler de prudence dans les zones scolaires et dans les quartiers résidentiels.

Notre maire, M. Sylvain Juneau, a pris la parole. Il suggère de discuter de sécurité routière avec nos proches, nos voisins, nos collègues. D’en parler souvent. De «taper» le message encore et encore. Ainsi, nous pourrons influencer notre entourage à adopter de bons comportements et même se corriger soi-même.

La sécurité routière est l’une des principales préoccupations des citoyens. L’engagement pour la sécurité routière et la qualité de vie dans les quartiers résidentiels ne cessent de croître.

La ville de Saint-Augustin-de-Desmaures est partenaire de l’organisme SFSR depuis 2018. D’ailleurs une aide financière de 1000$ leur a été confirmé mardi dernier en séance.

Cliquez sur les photos pour agrandir…

Nouveaux équipements à l’essai

Cliquez sur les images pour agrandir…

Les nouveaux radars pédagogiques sont à l’essai sur Jean-Juneau. En plus d’afficher la vitesse, les appareils collectent des données qui permettent de faire des interventions ciblées.

RALENTISSONS ET SOYONS VIGILENTS !

À noter que la ville a obtenu une subvention de 97000$ du fonds sécurité routière du ministère du transport du Québec (MTQ) pour l’acquisition de panneaux de signalisation, d’afficheurs dynamiques de vitesse et d’appareils «qualiflash» pour les traverses de piétons.

Le premier «qualifash» sur notre territoire est sur L’Hêtrière à la hauteur du parc Riverain.

La Ville a une section «Sécurité routière» sur son site web: vsad.ca/securite-routiere.

Vous êtes invités à faire part de vos demandes, commentaires, suggestions et solutions sur le sujet de la sécurité routière en écrivant à l’adresse: securiteroutiere@vsad.ca.

*Pour les dénonciations ou urgence, faites le 911.

Soyons vigilants! Témoignage

Je partage ce témoignage. Ralentissons! Les enfants sont imprévisibles…

Sarah Tailleur : « Aujourd’hui, j’ai presque renversé un enfant en voiture. C’était la première fois qu’un tel événement m’arrivait. Il devait avoir 9-10 ans et traversait la rue en trottinette avec un ami vers 11:00 ce matin sur la 138 à Saint-Augustin. En plus de ne pas traverser au passage piétonnier, il est passé derrière des voitures qui le cachait et n’a regardé que d’un côté de la rue. Devant ce comportement, j’ai tout de suite ralenti me demandant s’il allait penser regarder l’autre côté… Mais non!

Cliquez pour agrandir…

Aujourd’hui, si j’avais roulé 5 km plus rapidement, je blessais probablement cet enfant. Peux-être pire qui sait? Un enfant insouciant, mais qui justement n’est qu’un enfant. Dans ce cas précis, sa santé dépendait uniquement des adultes autour et de leur respect des codes de sécurité routière. Dans un secteur passant où ça roule vite.

En cette journée de rentrée scolaire, je tiens à rappeler l’importance de ce respect. Parfois, on trouve que les limites dans les zones résidentielles ou scolaires sont basses. Elles servent à garder les jeunes en sécurité. Cet enfant a été chanceux que ce soit moi et que ma vitesse me permette d’arrêter avant de le happer. J‘ai eu le temps d’agir et j’ai vu ses yeux effrayés. Il a compris à ce moment qu’il avait gaffé. J’avais probablement le même regard en voyant sa trottinette sortir entre 2 voitures et à freiner sec pour l’éviter de justesse. Il était complètement en tort, mais ce n’est qu’un enfant, sa responsabilité est limitée. Je ne lui en veux pas et ce n’est pas le point. Celui est qu’aujourd’hui, une maman est passée proche de recevoir un des pires appels de sa vie et elle l’ignore probablement ce soir.

Svp même si vous êtes pressés, respectez les zones scolaires et limites de vitesse!

PS si vous avez ce jeune homme à la maison, rappelez-lui de bien regarder des deux côtés et de passer aux intersections. Même si je pense qu’il a eut sa leçon. »