Semaine de la municipalité

Du 13 au 19 septembre, c’est la «Semaine de la municipalité».

Lors de cet évènement, différentes thématiques seront abordés dans le but de promouvoir la démocratie et l’organisation municipales, sensibiliser à l’importance de l’engagement citoyen et faire connaître les services offerts.

Les étudiants en techniques policières du CNDF sur le terrain

Cliquer sur les images pour agrandir…

Jeudi, une trentaine d’étudiants en techniques policières du CNDF étaient déployés aux abords des écoles les Bocages de Saint-Augustin-de-Desmaures, L’Arbrisseau et les Sources de Cap-Rouge.

Les futurs policiers devaient identifier et compiler les comportements fautifs des usagers de la route; piétons, automobilistes, autobus, etc. Ces données seront ensuite utilisées en classe.

L’organisme «Solidarité Famille et Sécurité Routière», représenté par Mme Nancy Gilbert, participait aussi à l’activité. Leur dépliant de sensibilisation à la sécurité routière était remis aux conducteurs par les élèves.

Merci aux deux enseignants du CNDF qui supervisaient l’exercice pédagogique et qui m’ont permis d’y assister. Faisant partie du comité «Circulation et Sécurité Routière», j’ai pu recueillir de l’information qui me sera utile.

Loin de moi l’idée de jouer au moralisateur. Je ne suis pas un automobiliste parfait. J’ai aussi parfois besoin d’un rappel…

Soyons prudents en tout temps.
Protégeons nos enfants, nos voisins, nos amis.


Bilan des infractions perçues par les étudiants – École les Bocages

En avant-midi – 51 infractions au total:

  • 27 arrêts obligatoires non-respectés;
  • 19 véhicules couverts de neige;
  • 14 immobilisations en zone interdite (réservée autobus ou handicapé);
  • 1 demi-tour interdit.

En après-midi – 50 infractions au total.

De plus, en après-midi, un patrouilleur du service de police de la ville de Québec a remis 16 constats d’infractions, dont :

  • 2 excès de vitesse;
  • 9 véhicules couverts de neige;
  • 3 immobilisations en zone interdite;
  • 1 cellulaire au volant;
  • 1 non-port de la ceinture de sécurité.

117 infractions au total dans la zone scolaire des Bocages en quelques heures.

La majorité des infractions ont été commises par des conducteurs qui accompagnaient des enfants…

Légalisation du cannabis… précision!

«Les élus de Saint-Augustin entendent eux aussi interdire le cannabis dans tous les lieux publics – en suivant l’exemple de Québec et L’Ancienne-Lorette – mais ils n’étaient tout simplement pas prêts à adopter leur propre règlement pour restreindre l’usage de cette substance sur leur territoire.»
(Extrait de l’article de Jean-Luc Lavallée du JdQ. Article complet ici.)

«pas prêts» = réfléchis

Je tiens à préciser qu’il était délibéré de ne pas légiférer avant le 17 octobre 2018.

Il est important de mentionner que la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures est soumise, comme toutes les villes,  aux lois provinciales et fédérales en matière de cannabis.

En bon administrateur, je juge qu’il était préférable:

  • d’observer les tendances dans la province;
  • de laisser les différents groupes d’intérêts s’exprimer;
  • de prendre connaissances des réglementations de nos partenaires de l’agglomération et de la région (Québec, L’Ancienne-Lorette, Lévis, etc.); et
  • d’attendre le résultat de l’élection provinciale pour s’ajuster à la position du nouveau gouvernement en place.

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a le pouvoir de réglementer les zones de production et de vente, par le zonage, et d’encadrer la consommation dans les lieux publics (une rue, une ruelle, un chemin, un trottoir, un passage, une promenade ou un autre endroit dédié à la circulation des piétons, des bicyclettes ou des véhicules routiers, l’ensemble des biens administrés par la municipalité, affectés à l’usage général et public, un endroit accessible ou fréquenté par le public dont, notamment, un édifice sportif, une bibliothèque, un parc, un jardin public, etc.).

C’est le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) qui a la responsabilité d’appliquer la loi et la réglementation dans notre périmètre urbain.

À noter que plusieurs villes au Québec, dont Montréal, n’ont pas à ce jour adopté de règlement.

À moins de faits nouveaux, le 20 novembre prochain, Saint-Augustin-de-Desmaures aura un règlement qui s’ajoutera à la législation déjà en vigueur.

Tout est calme à Saint-Augustin-de-Desmaures ce soir…

Aujourd’hui, notre plus grand défi, c’est de bien expliquer ce qui se passe à nos jeunes enfants de 8-10-12 ans. Je crois que c’est là où l’on doit mettre le plus d’énergie!

En rappel…

À savoir…

(Source: Loi encadrant le Cannabis – au Québec)

Voici les principales mesures de la loi provinciale qui s’applique:

L’âge légal pour consommer du cannabis au Québec est de 18 ans et plus. 

Il est interdit à toute personne de conduire un véhicule routier s’il y a quelque présence détectable de cannabis ou d’une autre drogue dans sa salive.

Il est interdit de fumer ou de vapoter du cannabis partout où il est déjà interdit de fumer du tabac.

À cela, s’ajoutent :

  • Les terrains des établissements de santé et de services sociaux;
  • Les terrains des établissements collégiaux et universitaires;
  • Les pistes cyclables;
  • Les aires d’attente de transport en commun.

Il est interdit de fumer ou de vapoter du cannabis dans ces lieux extérieurs:

  • Abribus et aires extérieures utilisées pour l’attente d’un moyen de transport collectif;
  • Tentes, chapiteaux et autres installations semblables montés de façon temporaire ou permanente et qui accueillent le public;
  • Terrains d’un établissement d’enseignement, terrains d’un centre de la petite enfance ou d’une garderie;
  • Terrasses et les autres aires extérieures exploitées dans le cadre d’une activité commerciale et qui sont aménagées pour y permettre le repos, la détente ou la consommation de produits;
  • Aires extérieures de jeu destinées aux enfants et qui accueillent le public, y compris les aires de jeux d’eau, les pataugeoires et les planchodromes;
  • Terrains sportifs et de jeux, y compris les aires réservées aux spectateurs, qui sont fréquentés par des mineurs et qui accueillent le public;
  • Terrains des camps de jour, terrains des camps de vacances, de même que les patinoires et les piscines extérieures qui sont fréquentées par des mineurs et qui accueillent le public;
  • Les terrains des établissements de santé et de services sociaux;
  • Les terrains des centres de détention;
  • Les voies spécifiquement aménagées pour la circulation des cyclistes.

Il est interdit de posséder du cannabis :

  • Sur les terrains, dans les locaux ou dans les bâtiments mis à la disposition d’un établissement d’enseignement qui dispense, selon le cas, des services d’éducation préscolaire, des services d’enseignement primaire ou secondaire, des services éducatifs en formation professionnelle ou des services éducatifs pour les adultes en formation générale;
  • Dans les locaux ou dans les bâtiments d’un établissement d’enseignement collégial, à l’exception des résidences pour étudiants;
  • Sur les terrains et dans les installations d’un centre de la petite enfance ou d’une garderie ainsi que sur les terrains, dans les locaux ou dans les bâtiments utilisés pour la détention de personnes.

Il est interdit de faire la culture de cannabis à des fins personnelles. Il est à noter qu’il est également interdit de posséder une plante de cannabis.


Pour plus d’informations, consulter ci-dessous les législations et réglementations du cannabis des différents paliers de gouvernement:

Pour référence seulement, vous pouvez aussi consulter toute la documentation de la Ville de Québec – Cliquer ici.

Participation citoyenne… Les avis publics

Des citoyens m’ont interpellé aux sujets de décisions prises ces dernières années qui ont des impacts importants sur leur qualité de vie.

Je relève au moins 2 éléments communs dans mes discussions; la communication est la clé et il y a un besoin de pédagogie sur le fonctionnement d’une Ville.

Je compte m’impliquer via ce blogue et avec mes collègues via les voies officielles pour travailler sur ces 2 volets.

Les avis publics

Lorsque que la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures tient des séances de consultations publiques pour des demandes de dérogations mineures par exemple (DDM), fait une demande de participation à un référendum, lance des appels d’offres ou est en processus réglementaires, des avis publics sont publiés dans les journaux.

Ces avis publics sont aussi disponibles sur le site web de la Ville.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour les consulter :

https://www.ville.st-augustin.qc.ca/fr/la-ville/acces-a-l-information/avis-publics

ledistrict3.com

Pour plusieurs, la politique municipale n’est pas un sujet des plus palpitants.

Pourtant, les décisions prises ont un impact direct sur nous tous.
À commencer par notre portefeuille !

Pour ce premier mandat de 4 ans, je désire rendre la politique municipale plus accessible.
Il faut démystifier la bête !

Le lancement de ce blogue est un premier pas!

Yannick LeBrasseur, Conseiller élu et administrateur de ce blogue.

La politique municipale autrement !