L’entreprise Solugaz s’installe à Saint-Augustin-de-Desmaures

L’entreprise Solugaz s’installe dans notre parc industriel. Une aide financière de 325000$ provenant du Fonds Vert a d’ailleurs été octroyé à l’entreprise pour l’aménagement d’un centre de transbordement ferroviaire. Le coût total du projet est estimé à près de 1 million $.

La société immobilière Veylin, qui est le partenaire immobilier de Solugaz, investira 7 millions de dollars supplémentaires dans la constructions d’un bâtiment multifonctions sur le même terrain.

Source:
Solugaz s’implante officiellement à St-Augustin-de-Desmaures
Sébastien Proulx annonce une aide financière de 325 000 $ à Solugaz

Surplus de 8 112 000 $… Oui! mais…

À la dernière séance, lors de la présentation des résultats de l’année financière 2017, un surplus de 8,1M$ est annoncée, mais il y a plusieurs bémols:

  • lors de la vente du terrain «FedEx», une compensation de 1,6M$ a dû être versée au ministère de l’environnement pour la perte d’un milieu humide et celle-ci a été puisée dans les surplus accumulés des années précédentes;  le surplus réel est donc de 8,1M$ – 1,6M$ = 6,5M$;
  • les revenus de la vente de terrains industriels sont supérieurs aux prévisions de 1,4M$ (4,3M$ de vente au total);
  • plusieurs postes administratifs (ex. directeur des ressources humaines, directeur général adjoint) et de cols bleus prévus dans le budget n’ont pas été comblés, par conséquent 1,5M$ en salaire et avantages sociaux n’ont pas été versés;
  • l’agglomération a fait un surplus et notre ristourne est de 138 000$;
  • les frais de financement planifiés pour des travaux requis (ex. pavage), mais non-réalisées sont de 0,92M$;
  • des honoraires professionnels encore une fois requis, mais non-réalisés, sont de l’ordre de 0,7M$;
  • la réserve financière pour imprévus a été très peu utilisé, donc une économie de 0,485M$.

Ce tourbillon de chiffres démontre que le surplus pourrait très facilement fondre à 1,4M$… qui sont essentiellement des réductions de dépenses!

Cliquer ici pour visionner la séance du 9 mai 2018.

Les mesures protectionnistes de l’administration Trump et nos entreprises manufacturières…

Je travaille pour une entreprise dans notre parc industriel de Saint-Augustin-de-Desmaures qui transforme entre autres des tuyaux d’acier en appliquant un revêtement intérieur de caoutchouc.

Le caoutchouc brute est produit en Ontario, aux États-Unis et en Allemagne.

L’acier est acheté aux États-Unis et dans l’ouest canadien.  Cet acier est en très grande partie importé de l’Europe, de la Chine ou de la Corée.

Nos tuyaux transformés à Saint-Augustin-de-Desmaures sont revendus à des compagnies minières partout dans le monde qui produisent les métaux qui servent à faire cet acier.

Nous faisons partie d’une chaîne d’approvisionnement mondiale et nous sommes inter-reliés.

Les taxes imposées récemment par les États-Unis sur l’acier importé provoquent des augmentations de prix importantes pour nous au Canada (+/- 30%) et l’incertitude force les importateurs à garder leur inventaire au minimum… rareté = effet domino.

Tôt ou tard, les mesures protectionnistes de l’administration Trump et la renégociation de l’Aléna pourraient avoir des impacts sur nos entreprises manufacturières… ici, comme vous le voyez, à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Les 2 paliers de gouvernement, provincial et fédéral, semblent faire preuve d’un leadership positif et négocier avec fermeté pour défendre nos intérêts.  Espérons que leur travail portera fruit…

Je propose le lien ci-dessous pour en apprendre plus sur le sujet :
https://ici.radio-canada.ca/theme/1/accords-commerciaux