Électoraliste ou à l’écoute ?

Le 18 décembre dernier, n’ayant pas conclu de protocole d’entente avec la CSD sur l’utilisation gymnases/locaux, la Ville retirait l’aide financière à Laure-Gaudreault.

J’avais alors pris une décision que je croyais «juste».

Ce soir-là, à la séance du conseil municipal, des gestionnaires, des enseignants et de jeunes adolescents ont courageusement pris la parole devant une salle bondée et ont tenté d’influencer les décisions.

Le soir même, et les quelques jours suivants, j’ai reçu des centaines de réactions (courriels, appels, textos, commentaires facebook, etc).

Force était de constater comment ma position était incomprise, impopulaire et incompatible avec la situation et l’état d’avancement du projet.

En contrepartie, comme j’ai aimé voir la mobilisation positive des augustinois. Une vraie participation citoyenne constructive.

Je me suis alors remis en question.

J’ai consulté mon entourage, mes voisins, mes amis, tous ceux que je pouvais interpellé.

J’ai participé à la négociation du 21 décembre 2018 entre la commission scolaire et la Ville.

J’ai fait des recherches additionnelles :

Ensuite, j’ai analysé les ententes conclues récemment.

Le 14 mai dernier, comme la majorité de mes collègues, j’ai voté en faveur des ententes conclues, donc en accord avec l’aide financière et la cession du terrain permettant l’agrandissement du pavillon Laure-Gaudreault.

Les 21, 22 et 23 mai, les citoyens ont eu la possibilité de signer un registre pour demander un référendum.

« Alea jacta est ! »

Quelques personnes CONTRE le projet, de manière à peine voilée, me taxent d’être «électoraliste»…

Selon Le Petit Robert…

électoraliste, adjectif
Qui relève de l’électoralisme.
Péjoratif. Attitude d’une personne politique ou d’un parti déterminant ses positions ou son programme en fonction du bénéfice électoral escompté.

écoute, nom féminin
Accueillir avec faveur ce que dit quelqu’un, jusqu’à apporter son adhésion, sa confiance.
Qualité de quelqu’un, qui sait écouter les autres et dégager le sens d’un énoncé.

Électoraliste ou à l’écoute?

À vous de choisir… l’un ou l’autre ou bien les deux!

Travaillons sur les consensus !

1.
C’est un fait, le montant payé en quote-part d’agglomération par la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures (VSAD) est élevé. Vous ne trouverez pas un Augustinois qui vous dira le contraire.

2.
Les règles qui définissent les catégories de dépenses d’agglomération (proximité, mixte, d’agglo.) sont soient mal comprises, mal définies, laissent place à l’interprétation ou sont tout simplement inapplicables. Les tiraillements entre les villes liées depuis les défusions, les démarches longues et onéreuses des experts de chaque parti et les conclusions du jugement Godbout en font une démonstration plus qu’éloquente.

3.
La mécanique de calcul du partage des coûts des services fournis par l’agglomération, basée sur la richesse foncière relative des trois villes, est inéquitable pour VSAD.

«Puisque la valeur moyenne d’une résidence à Saint-Augustin-de-Desmaures est 20% plus élevée que pour les deux autres villes, les Augustinois paient une surtaxe de 20%.»  (Conseiller Raynald Brulotte)

Avec ses possibilités de développement extraordinaires, notre potentiel fiscal continuera d’augmenter.

De plus, plusieurs équipements d’agglomération viendront bientôt s’ajouter à la colonne des dépenses. On n’a qu’à penser à l’anneau de glace, l’usine de biométhanisation, le tramway, etc. Bien que sûrement nécessaires, au sein de la structure actuelle, nous n’avons aucun pouvoir réel de décision sur ces projet.

«La ville de Saint-Augustin-de-Desmaures est condamnée à payer toujours plus de quote-part.»  (Maire Sylvain Juneau)

L’entente signée en 2009 par Labeaume-Loranger-Corriveau-Normandeau, qui s’est avérée mauvaise pour Saint-Augustin-de-Desmaures, doit être revue. Il est primordial que cette formule de calcul soit modifiée. Nous avons beaucoup plus à perdre que les 20 millions qui sont sur la table en ce moment.

Avec le jugement Godbout, une autre fenêtre de négociation pourrait s’ouvrir. C’est pourquoi nous devons tous travailler dans la même direction.

Mécanisme de calcul de la quote-part

Selon l’entente de 2009, voici comment se calcul la quote-part d’agglomération pour SAD…

*Seule une négociation entre les 3 villes liées et une nouvelle entente pourront changer cette mécanique.  Puisque tout ceci s’inscrit dans la loi, le gouvernement provincial est impliqué et pourrait être un facilitateur, mais avec le procès qui a débuté lundi dernier, disons que le climat n’est pas très propice à la discussion.  À noter que l’issue de ce procès peut avoir une légère incidence sur les valeurs en dollars, mais n’aura aucun impact sur les équations ci-dessous.