Plénier à huis clos et transparence

❓Un citoyen m’a demandé pourquoi je me suis opposé à la rédaction de procès-verbaux des réunions que l’on appelle «pléniers» ?

❗️En fait, je suis contre la tenue de plénier à huis clos. Pas de réunion, pas de procès-verbal.

Mon souhait est que toutes les discussions et débats entre élus se fassent en assemblée publique. Transparence totale.

‼️ Je peux vous assurer que mes décisions prises en publiques reflètent exactement ma pensée en privée (courriels et conversations).

«What you see is what you get


🗂 Toute la documentation requise à la prise de décisions est transmise électroniquement aux élus de Saint-Augustin-de-Desmaures dix jours avant la séance publique. Les élus peuvent alors consulter toute l’information et poser leurs questions à l’administration.


⚠️ À noter qu’au Québec, la loi ne fait nulle mention de réunion plénière. C’est un mécanisme que se sont donnés les municipalités pour transmettre toute l’information (nécessaire à la prise de décisions) simultanément aux élus. Les fonctionnaires de la Ville sont habituellement présents pour répondre aux questions des élus. Certaines informations confidentielles (par la loi) peuvent être transmises ainsi aux dirigeants. Ces réunions de travail, souvent appelées caucus, peuvent aussi servir aux élus pour échanger en privé librement.

Cette façon de faire est dénoncée par certains, vue comme essentielle par d’autres.

Au début du mandat, pour ma part, les rencontres plénières étaient très formatrices. C’était le mécanisme en place depuis des lunes. Avec le temps et avec la polarisation des idées, ces rencontres sont devenues inefficaces. Je préfère de loin la nouvelle formule en place depuis janvier où les fonctionnaires se mettent à disposition des élus une semaine avant la séance pour répondre aux questions. Tel qu’énoncé précédemment, les débats doivent se faire en public et non derrière des portes closes. Ainsi, la population a l’heure juste sur leurs représentants (conseiller et maire).

Une grande source d’inspiration

Cette photo a été prise lors de ma campagne en 2017 – Une grande supportrice, ma tante Linda

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma tante Linda.

Ma tante a oeuvré dans le monde municipal pendant plus de 30 ans. Elle est pour moi une source d’inspiration.

Dans ma jeunesse, j’aimais beaucoup passer la voir à l’hôtel de Ville. J’étais impressionné. J’étais très intéressé aux discussions portant sur ma municipalité.

Mon grand souci pour la qualité des services, pour une gestion efficiente et pour le bon traitement des employés, ma tante y est pour quelque chose.

Bonne fête ma tante Linda! 😘 😘 😘

Bientôt un Marché public à Saint-Augustin-de-Desmaures

À Saint-Augustin-de-Desmaures, la superficie du territoire d’affectation agricole dépasse largement tous les autres types d’usages (plus de 80%).


Saviez-vous que ?

Dans notre municipalité, nous comptons 30 entreprises de production végétale, 34 entreprises en production animale et 18 entreprises acéricoles.


Je me suis donc intéressé au rôle que joue le secteur agroalimentaire dans notre économie locale.

J’ai alors visité plusieurs producteurs augustinois, d’abord pour soutenir l’achat local, puis pour apprendre sur les différents types d’exploitation et pour comprendre les enjeux/défis de l’industrie.

Je vous invite à consulter ma rubrique à propos du «Secteur agroalimentaire» – cliquez sur ce lien». Vous y trouverez plusieurs photos et vidéos prises lors de mes visites.

Le 12 septembre dernier, lors de la fête des récoltes du Jardin Saint-Augustin, j’ai rencontré Monsieur Francis Paradis, propriétaire de l’entreprise L’Herbier d’Édouard, qui produit une grande variété de thés et tisanes.

Cliquez sur les photos pour agrandir…

Ce dernier connaissait mon grand intérêt pour le développement d’un marché public dans notre Ville et il m’informa alors de sa volonté de démarrer le projet avec quelques partenaires. Ce fut un très bon et long échange. 🙂

Depuis, Monsieur Paradis a réuni une équipe d’administrateurs passionnés qui ont de l’expertise dans les éléments essentiels à l’organisation et au fonctionnement d’un marché public. Ils ont constitué l’organisme à but non lucratif «Marché Public Saint-Augustin» et ils franchissent maintenant toutes les étapes d’implantation.

Récemment, l’organisme a obtenu deux subventions; l’une de notre députée, Madame Geneviève Guilbault, et une autre du ministre de l’économie, Monsieur Pierre Fitzgibbon.


Saviez-vous que ?

Selon l’association des marchés publics du Québec, 89 % des marchés publics reçoivent un appui financier ou technique des municipalités.


Les municipalités sont des partenaires incontournables des marchés publics.

L’exploitation et l’établissement d’un marché public sont d’ailleurs de compétences municipales.


Saviez-vous que ?

Au Québec, près de la moitié des marchés publics sont gérés par des municipalités.


Et les citoyens y trouvent leur compte…

Un marché public constitue un service de proximité important dans la vie et le dynamisme d’une municipalité. Il est un pôle d’attraction où les habitants se côtoient dans une ambiance festive. Le marché public est un événement communautaire et social, plutôt qu’un simple évènement économique.

Par conséquent, à la prochaine séance du conseil de Ville, soit mardi le 16 mars, j’appuierai les trois résolutions à l’ordre du jour visant à soutenir le «Marché Public Saint-Augustin»:

  1. Autorisation d’utiliser le site1 du Parc du Millénaire (voisin de la bibliothèque);
  2. Versement d’une aide financière2 de 5000$;
  3. Prêt2 de 15 tentes, tables, chaises.

Résultats des votes du 16 mars 2021:

  • La proposition 2 fut adoptée à majorité
    • POUR -> Sylvain Juneau (maire), Jean Simard (district 2), Yannick LeBrasseur (district 3), Jonathan Palmaerts (district 6);
    • CONTRE -> Marcel Desroches (district 1), Raynald Brulotte (district 4), Annie Godbout (district 5);
  • Les propositions 1 et 3 ont été adoptées à l’unanimité.

L’appui de notre Ville au développement d’un marché public n’est qu’un élément de ma vision sur le rôle que peut jouer l’instance municipale pour mettre en valeur et favoriser le développement économique du secteur agroalimentaire.

Dans les prochains mois, il me fera plaisir de vous présenter cette vision.

En achetant local, vous transformez vos achats en impact économique, environnemental et social.

ledistrict3.com/AchatLocalVSAD


1. Selon le «Guide pour le démarrage, le développement et la consolidation d’un marché public» de l’«Association des marchés publics du Québec», voici les critères pour l’emplacement idéal d’un marché public:

  •  au centre d’un bassin de population au profil socio démographique favorable;
  •  à proximité d’un lieu de rassemblement public (églises, écoles, parcs);
  •  besoins et volonté de la population locale;
  •  à distance des marchés publics actuels;
  •  accessible en voiture, à pied, en vélo, en transport en commun;
  •  capacité de stationnement;
  •  horaire accessible;
  •  visibilité du site;
  •  achalandage/circulation routière importante autour;
  •  attractions complémentaires à proximité, autres commerces;
  •  bâtiment historique;
  •  superficie suffisante;
  •  environnement agréable;
  •  disponibilité des services de base: électricité, eau, toilettes publiques;
  •  possibilité d’agrandissementen haute saison;
  •  faible concurrence directe.

2. Selon l’étude de «CARACTÉRISATION DES MARCHÉS PUBLICS MEMBRES DE L’AMPQ» réalisée en 2014, voici l’aide apportée habituellement par les municipalités aux marchés publics:

Les municipalités…

  • gèrent près de la moitié des marchés publics;
  • prêtent un ou plusieurs employés à 40% des marchés publics;
  • prêtent ou cèdent un terrain à 75 % des marchés publics;
  • offrent les services publics, tels que l’eau et l’électricité, à 70 % des marchés publics;
  • procurent une aide financière à plus de la moitié des marchés publics;
  • font de la publicité et de la promotion pour plus de la moitié des marchés publics;
  • offrent ou prêtent des infrastructures à plus de la moitié des marchés publics, que ce soit sous la forme d’un bâtiment permanent ou d’installations temporaires telles que des chapiteaux, des tables et des chaises.

Source: AMPQ.ca

Forum de discussion: Participer à la prise de décision dans sa municipalité

«Plus les citoyens participent à la vie municipale, plus leurs opinions, leurs besoins et leurs intérêts seront connus des élus et pris en considération dans les décisions publiques.»

Je lance aujourd’hui un forum de discussion où vous êtes invités à vous exprimer sur 12 sujets qui sont de compétences municipales, donc qui vous concernent et qui ont un impact sur votre vie de tous les jours.

Cette consultation s’inscrit dans une démarche que j’entreprends dans le but de proposer à tous les citoyens, mais plus particulièrement à ceux du district no 3, une plateforme actualisée en vue des prochaines élections.

Comme je l’ai déjà indiqué, je serai à nouveau candidat aux élections du 7 novembre 2021 pour le poste de conseiller du district no 3. À cet effet, je compte déployer plusieurs outils pour recueillir le pouls de tous les groupes qui composent la dynamique de notre quartier; jeunes, moins jeunes, milléniaux, retraités, nouveaux augustinois, pionniers, artistes, sportifs, influenceurs, visionnaires, amants de la nature, bénévoles, en affaires, etc…

Vous pouvez dès maintenant vous impliquer faire connaître vos préoccupations, suggestions et/ou solutions. Le forum est ouvert.

Vous pouvez aussi intervenir en privé en cliquant ici.

La parole est à vous !

Ce forum est

ledistrict3.com/forum

*Le forum est ouvert jusqu’à la fin de l’été 2021.

Cliquez sur ce lien pour consulter tous mes articles sur la participation citoyenne.


Participation citoyenne

Séances du conseil

Les séances du conseil sont webdifusées en direct et accessibles via la page facebook de la Ville. Il y a habituellement deux séances par mois (mardis à 19h30).

Lors des séances, les citoyens peuvent poser des questions de la maison via la section commentaires du Facebook Live. Ils peuvent aussi les envoyer au préalable par courriel à l’adresse greffe@vsad.ca. Les réponses sont données par les élus lors des deux période de questions des citoyens.

Votre conseiller

J’invite tous les citoyens du district no 3 qui ont des commentaires, suggestions ou questions à propos des décisions du conseil et des projets en cours (ou à venir) à communiquer avec moi (mes coordonnées: ledistrict3.com/contact). Vous avez aussi l’option de clavardage 💬: http://m.me/ledistrict3. Je répond habituellement dans un court délai.

Cliquez sur l’image pour agrandir…

Abonnez-vous à ma page Facebook (facebook.com/ledistrict3), à mon infolettre (ledistrict3.com/infolettre) et visitez mon blogue (ledistrict3.com).

J’offre la possibilité de se rencontrer virtuellement via les plates-formes les plus populaires ou par des visites à l’extérieur (si permis par la santé publique).

Accès aux documents publics

De même, si un citoyen désire un document public qui n’est pas sur le site web de la Ville, il peut en faire la demande au greffe à l’adresse: greffe@vsad.ca. Le service du greffe peut aussi vous aider à trouver la bonne information. Le délai de réponse est rapide. Les documents vous seront transmis en conformité avec « La loi sur l’accès aux documents ». Il y a un formulaire facultatif très simple à remplir pour faire une demande: https://vsad.ca/uploads/greffe/for-accesinfo-20190305.pdf.

Alertes citoyennes

Pour ne rien manquer, abonnez-vous aux alertes citoyennes: http://alertes.vsad.ca. Vous recevrez ainsi tous les avis publics concernant les nouveaux règlements, les demandes de dérogations mineures, les consultations publiques, les appels d’offres, les séances du conseil, etc.

MIM, site web et réseaux sociaux

Le mensuel d’information municipal MIM (vsad.ca/mim), le site web de la Ville (vsad.ca) et la page Facebook (facebook.ca/VSADofficiel) sont d’excellentes sources d’informations.

Finalement, sur le site web de la Ville (vsad.ca), dans le menu « Dossiers » vous trouverez plusieurs dossiers d’intérêt.

Remboursement de 5,9 millions $ sur notre dette

À la séance du conseil municipal du 19 janvier 2021, une résolution a été adopté pour payer comptant pas moins de 16 règlements d’emprunts pour un montant total de 5,9 millions $, puisé dans les surplus cumulés*.

Le conseil poursuit ainsi sa stratégie de remboursement de la dette en accéléré afin d’atteindre l’objectif d’un ratio d’endettement maximal de 100%, soit une dette nette d’environ 35 millions $. D’ici 2 ou 3 ans, nous pourrons dire mission accomplie et ramener le compte de taxes dans la moyenne régionale.


*La volonté de la majorité des membres du conseil est d’utiliser tous les surplus cumulés de près de 38 millions $ pour rembourser la dette et pour ne pas emprunter (payer comptant les immobilisations – mise à niveau des routes, parcs, bâtiments, camions, etc.).