Programme de reboisement et de compensation pour la perte de couvert forestier

À la séance extraordinaire du 9 avril, le conseil a approuvé le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) visant l’agrandissement du Centre Casa* (voir l’image ci-dessous – zone A en jaune) et de son stationnement (voir l’image ci-dessous – zone P en gris).

Il y avait dans ce dossier des considérations architecturales, que je pourrai aborder ultérieurement, mais je vais plutôt m’attarder ici à l’aspect de l’occupation au sol.

En fait, dans la zone PX-2 où se trouve le bâtiment, il est permis d’occuper jusqu’à 20% du terrain. Les travaux projetés feront passés le taux d’occupation au sol** de 5,3% à 7,1%.

Comme on peut le voir sur l’image ci-dessus, l’impact est mineur, mais quelques arbres matures devront quand même être abattus.

J’ai appuyé la résolution qui autorise les travaux, mais lors de la période d’intervention des élus, j’ai partagé une proposition que j’ai déjà fait à mes collègues pour que notre Ville se dote d’un programme de reboisement et de compensation pour la perte de couvert forestier. Voici mon propos…

On ne doit pas opposer développement et environnement. J’espère que ce plaidoyer portera fruit et permettra à Saint-Augustin-de-Desmaures de se doter d’une telle politique.

À noter que mon collègue Jean Simard et moi, nous déposerons dans le cadre des consultations publiques de la révision du plan d’urbanisme une réflexion, un document que l’on appelle «livre vert et bleu», sur «la protection, la valorisation et l’accessibilité» des milieux écologiques augustinois.


*Le Centre CASA est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’offrir des services spécialisés de prévention et de traitement des dépendances. Ceux-ci s’adressent aux personnes adultes, de même qu’à leur entourage, et se donnent tant en hébergement à l’interne qu’en consultation externe.

Plus de détails: https://www.centrecasa.qc.ca.


**Dans la zone PX-2 (règlement de zonage), l’occupation au sol minimale est de 9%. Même avec l’agrandissement projeté, le bâtiment sera en dessous de la norme, mais c’est permis dû à un droit acquis. La réglementation actuelle est entrée en vigueur après la construction initiale.


Consultez tous mes articles à propos de l’environnement.

AGA du Conseil de bassin du Lac Saint-Augustin

J’ai assisté ce soir à l’assemblée générale annuelle virtuelle du Conseil de bassin du Lac Saint-Augustin – CBLSA.

Je tiens à souligner l’excellent travail des administrateurs, des bénévoles et de Madame Nathalie Gaudet, chargée de projets.

L’an 2020 a été marquée par plusieurs projets, dont certains se poursuivent en 2021:

  • information, sensibilisation et mobilisation des citoyens;
  • suivi de la qualité de l’eau du lac et des symptômes d’eutrophisation;
  • accompagnement des résidents dans leurs travaux de végétalisation et stabilisation des rives;
  • renouvellement des bouées/panneaux conformes;
  • collaboration avec la SHSAD à la conception d’un panneau didactique sur l’histoire du lac;
  • démarches auprès des autorités pour la remise en état des deux «Marais Épurateurs Construits» (MEC);
  • participation au «comité consultatif pour les enjeux entourant le lac Saint-Augustin».

Site web du CBLSA: lacsaintaugustin.com.

Bravo et bonne continuation!


Après l’AGA, une discussion d’une trentaine de minutes a eu lieu sur les grands défis de la revitalisation du lac. Il en ressort que la « mobilisation » de tous est le principal enjeu.

Cela me permet de rappeler qu’avec quelques collaborateurs, dont mon collègue Jean Simard, Conseiller du district Portneuf, nous élaborons un « document de travail », réflexion ou mémoire, à propos de la protection, la valorisation et l’accessibilité des milieux naturels. Nous pensons que cette vision pourrait être un des éléments qui initiera une mobilisation. Nous présenterons ce document dans le cadre des consultations qui doivent mener à la révision du plan d’urbanisme.


Visionnez à nouveau cet épisode de la série EAUtrement à propos des enjeux du Lac Saint-Augustin.


Consultez tous mes articles à propos du Lac Saint-Augustin.

Bientôt un Marché public à Saint-Augustin-de-Desmaures

À Saint-Augustin-de-Desmaures, la superficie du territoire d’affectation agricole dépasse largement tous les autres types d’usages (plus de 80%).


Saviez-vous que ?

Dans notre municipalité, nous comptons 30 entreprises de production végétale, 34 entreprises en production animale et 18 entreprises acéricoles.


Je me suis donc intéressé au rôle que joue le secteur agroalimentaire dans notre économie locale.

J’ai alors visité plusieurs producteurs augustinois, d’abord pour soutenir l’achat local, puis pour apprendre sur les différents types d’exploitation et pour comprendre les enjeux/défis de l’industrie.

Je vous invite à consulter ma rubrique à propos du «Secteur agroalimentaire» – cliquez sur ce lien». Vous y trouverez plusieurs photos et vidéos prises lors de mes visites.

Le 12 septembre dernier, lors de la fête des récoltes du Jardin Saint-Augustin, j’ai rencontré Monsieur Francis Paradis, propriétaire de l’entreprise L’Herbier d’Édouard, qui produit une grande variété de thés et tisanes.

Cliquez sur les photos pour agrandir…

Ce dernier connaissait mon grand intérêt pour le développement d’un marché public dans notre Ville et il m’informa alors de sa volonté de démarrer le projet avec quelques partenaires. Ce fut un très bon et long échange. 🙂

Depuis, Monsieur Paradis a réuni une équipe d’administrateurs passionnés qui ont de l’expertise dans les éléments essentiels à l’organisation et au fonctionnement d’un marché public. Ils ont constitué l’organisme à but non lucratif «Marché Public Saint-Augustin» et ils franchissent maintenant toutes les étapes d’implantation.

Récemment, l’organisme a obtenu deux subventions; l’une de notre députée, Madame Geneviève Guilbault, et une autre du ministre de l’économie, Monsieur Pierre Fitzgibbon.


Saviez-vous que ?

Selon l’association des marchés publics du Québec, 89 % des marchés publics reçoivent un appui financier ou technique des municipalités.


Les municipalités sont des partenaires incontournables des marchés publics.

L’exploitation et l’établissement d’un marché public sont d’ailleurs de compétences municipales.


Saviez-vous que ?

Au Québec, près de la moitié des marchés publics sont gérés par des municipalités.


Et les citoyens y trouvent leur compte…

Un marché public constitue un service de proximité important dans la vie et le dynamisme d’une municipalité. Il est un pôle d’attraction où les habitants se côtoient dans une ambiance festive. Le marché public est un événement communautaire et social, plutôt qu’un simple évènement économique.

Par conséquent, à la prochaine séance du conseil de Ville, soit mardi le 16 mars, j’appuierai les trois résolutions à l’ordre du jour visant à soutenir le «Marché Public Saint-Augustin»:

  1. Autorisation d’utiliser le site1 du Parc du Millénaire (voisin de la bibliothèque);
  2. Versement d’une aide financière2 de 5000$;
  3. Prêt2 de 15 tentes, tables, chaises.

Résultats des votes du 16 mars 2021:

  • La proposition 2 fut adoptée à majorité
    • POUR -> Sylvain Juneau (maire), Jean Simard (district 2), Yannick LeBrasseur (district 3), Jonathan Palmaerts (district 6);
    • CONTRE -> Marcel Desroches (district 1), Raynald Brulotte (district 4), Annie Godbout (district 5);
  • Les propositions 1 et 3 ont été adoptées à l’unanimité.

L’appui de notre Ville au développement d’un marché public n’est qu’un élément de ma vision sur le rôle que peut jouer l’instance municipale pour mettre en valeur et favoriser le développement économique du secteur agroalimentaire.

Dans les prochains mois, il me fera plaisir de vous présenter cette vision.

En achetant local, vous transformez vos achats en impact économique, environnemental et social.

ledistrict3.com/AchatLocalVSAD


1. Selon le «Guide pour le démarrage, le développement et la consolidation d’un marché public» de l’«Association des marchés publics du Québec», voici les critères pour l’emplacement idéal d’un marché public:

  •  au centre d’un bassin de population au profil socio démographique favorable;
  •  à proximité d’un lieu de rassemblement public (églises, écoles, parcs);
  •  besoins et volonté de la population locale;
  •  à distance des marchés publics actuels;
  •  accessible en voiture, à pied, en vélo, en transport en commun;
  •  capacité de stationnement;
  •  horaire accessible;
  •  visibilité du site;
  •  achalandage/circulation routière importante autour;
  •  attractions complémentaires à proximité, autres commerces;
  •  bâtiment historique;
  •  superficie suffisante;
  •  environnement agréable;
  •  disponibilité des services de base: électricité, eau, toilettes publiques;
  •  possibilité d’agrandissementen haute saison;
  •  faible concurrence directe.

2. Selon l’étude de «CARACTÉRISATION DES MARCHÉS PUBLICS MEMBRES DE L’AMPQ» réalisée en 2014, voici l’aide apportée habituellement par les municipalités aux marchés publics:

Les municipalités…

  • gèrent près de la moitié des marchés publics;
  • prêtent un ou plusieurs employés à 40% des marchés publics;
  • prêtent ou cèdent un terrain à 75 % des marchés publics;
  • offrent les services publics, tels que l’eau et l’électricité, à 70 % des marchés publics;
  • procurent une aide financière à plus de la moitié des marchés publics;
  • font de la publicité et de la promotion pour plus de la moitié des marchés publics;
  • offrent ou prêtent des infrastructures à plus de la moitié des marchés publics, que ce soit sous la forme d’un bâtiment permanent ou d’installations temporaires telles que des chapiteaux, des tables et des chaises.

Source: AMPQ.ca

Présence-Famille lance un appel aux bénévoles

«URGENT! BÉNÉVOLES RECHERCHÉS! PARTAGEZ!

Bien implanté dans notre communauté depuis bientôt trente ans, Présence-Famille St-Augustin offre de l’aide alimentaire sous formes de popote roulante, paniers dépannage, paniers Moisson Québec, paniers de Noël pour les familles dans le besoin de notre territoire.

Nous offrons aussi du soutien au maintien à domicile pour nos ainés par des activités sociales, mais surtout en accompagnant les personnes seules pour des rendez-vous essentiels médicaux ou autres.

Nous devons compter sur une équipe de bénévoles pour offrir tous ces services et la pandémie a malheureusement obligé certains de nos bénévoles plus âgés à se retirer.

Nous anticipons une hausse des demandes d’accompagnement-transport pour la vaccination de nos ainés et présentement, il nous sera difficile de répondre à la demande.

Si vous avez quelques heures par mois à offrir, je vous invite à communiquer avec Madame Gaétane Thibodeau, notre directrice au 418-878-3811.

Soyez assurés que toutes les mesures sanitaires recommandées par la Santé publique sont mises en place, une formation vous sera offerte et les dépenses liées à l’utilisation de votre voiture vous seront remboursées.»

Solande Gauvin, présidente

L’initiative citoyenne, un moteur de changement

Cliquer sur les photos pour agrandir…

Nous connaissons tous notre territoire, ses besoins, ses problèmes. Nous avons tous un savoir-faire, une expertise, une passion, une capacité à imaginer des solutions et à entreprendre des choses. Nous avons tous ce qu’il faut pour avoir un impact positif. Voilà, nous venons de décrire le concept d’initiative citoyenne.

Les initiatives citoyennes sont des moteurs de changements. Elles améliorent notre milieu de vie, nous permettent de créer de forts liens sociaux et génèrent un environnement fertile en opportunités.

Pour que ces changements aboutissent, durent, ne s’essoufflent pas, il faut rapidement penser à leur pérennité. La sursollicitation des porteurs de projets est le plus grand obstacle à une bonne idée.

Sur cet enjeu, mon collègue Jean Simard conseiller du district no 2 et moi, nous partageons la même vision. Nous pensons que notre rôle en tant qu’élu est d’agir comme facilitateur, accompagnateur et créateur de liens. Nous élaborons un concept d’incubateur de projets citoyens que nous présenterons prochainement…

Ces derniers mois, plusieurs initiatives citoyennes ont vu le jour:

À travers l’implication des augustinois dans ces projets rassembleurs, on découvre des gens dévoués, engagés, qui sont fiers et qui ont confiance.

Bravo et merci !