Une nouvelle section «Sécurité routière» sur le site web de la Ville

Source: VSAD.ca

La Ville a ajouté une section «Sécurité routière» sur son site web: vsad.ca/securite-routiere.

Vous êtes d’abord invités à faire part de vos commentaires, suggestions et solutions* sur le sujet de la sécurité routière en écrivant à l’adresse: securiteroutiere@vsad.ca.

*Pour les dénonciations ou urgence, faites le 911.

Dans ce dossier, vous serez informés de l’avancement des travaux du «comité consultatif circulation et sécurité routière» (CCCSR).

Dans les prochaines semaines, notre comité étudiera la proposition des nouvelles limites de vitesse pour notre territoire préparée par les experts en sécurité routière de la Ville de Québec. Ceux-ci nous accompagnent afin d’arrimer notre signalisation avec celle de la ville centre.

À la dernière séance du conseil, une résolution a été prise afin de demander une subvention dans le cadre du programme d’aide financière du fonds de sécurité routière du ministère du transport. Les sommes qui seront investis par Saint-Augustin-de-Desmaures en 2021 et 2022 dans tous les projets qui permettent d’améliorer la sécurité routière et d’aider les victimes de la route sont admissibles à une aide pouvant aller jusqu’à 50% des coûts (radars, signalisation, panneaux, aménagement, campagne de prévention). À noter que ce fonds est financé à même les sommes perçues pour des infractions détectées par les radars photo et les appareils de surveillance aux feux rouges.

Cliquez sur ce lien pour consulter tous mes articles sur la sécurité routière.

Baisse des limites de vitesse dans toute la Ville de Québec et à Saint-Augustin-de-Desmaures

Hier, la Ville de Québec a tenu un plénier public pour faire le point sur le déploiement de leur stratégie de sécurité routière. Vous pouvez le visionner ici.

Article du journal de Québec sur le sujet

En 2021, les limites de vitesse dans les quartiers résidentielles de la Ville de Québec seront abaissées de 50 km/h à 40 km/h ou 30 km/h. La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a déjà pris la décision de s’arrimer à cette stratégie.

Les experts en sécurité routière de la Ville de Québec ont développé un modèle qui permet de déterminer les limites de vitesse adéquates selon plusieurs critères comme la configuration de la rue, son environnement (ex. présence d’une école), le nombre de déplacements, les données recueillies – lors de diverses opérations, l’analyse des interventions et accidents sur l’artère, etc.

À la demande de notre administration, la Ville de Québec a accepté d’accompagner Saint-Augustin-de-Desmaures (sans frais) en analysant notre territoire avec leur modèle. Les nouvelles limites de vitesse dans nos quartiers résidentielles seront ainsi basées sur une analyse scientifique, et réévaluées après une certaine période, selon une démarche toute aussi rigoureuse.

Notre comité consultatif sur la circulation et la sécurité routière (CCCSR), comité que je préside, fera ses recommandations au conseil municipal dans les prochaines semaines. Mon collègue Jean Simard du district no 2 fait aussi partie de ce comité.

Nous espérons que les nouvelles limites de vitesse soient en place sur tout le territoire avant la prochaine rentrée scolaire.

Au budget 2021, 250000$ sont prévus pour l’achat d’équipements et de panneaux de signalisation, dont des radars pédagogiques. En plus, 150000$ sont planifiés pour les déplacements actifs (piétons/cyclistes).

Des investissements importants seront aussi réalisés, comme la reconfiguration des intersections 138/Fossambault/Jean-Juneau et 138/Tessier/des Grands-Lacs, des nouveaux trottoirs entre de la Valérianne et le Métro, entre Fossambault et la Caisse et sur la route Tessier.

L’an dernier, avant la création de notre comité (CCCSR), j’avais simulé les possibles limites de vitesse pour notre quartier, selon les informations publiées sur le site internet de la Ville de Québec. J’avais d’ailleurs fait un sondage pour en mesurer l’acceptabilité sociale. Consultez cette simulation et le sondage ici.

Vous pouvez aussi consultez cette page qui dresse un historique de mes interventions sur le sujet depuis novembre 2017.

Je vous invite à me faire part de vos suggestions/commentaires et à communiquer avec moi en tout temps: ledistrict3.com/contact.

Travaux d’Hydro-Québec et un nouveau trottoir sur la route Tessier

Le 22 septembre dernier, le conseil municipal a adopté une résolution – à majorité (POUR: Jean Simard, Yannick LeBrasseur, Annie Godbout, Jonathan Palmaerts, Sylvain Juneau, CONTRE: Raynald Brulotte, ABSTENTION POUR CONFLIT D’INTÉRÊTS : Marcel Desroches) – qui autorise Hydro-Québec à procéder à ses frais aux travaux visant l’aménagement d’un massif de béton – fils électriques haute tension enfouis – selon le tracé ci-dessous.

Cliquez sur la carte pour agrandir…

Source: VSAD.ca

Ces travaux sont nécessaires pour répondre aux besoins croissants en demande d’énergie dans certains secteurs dont l’Est de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures. Les premières discussions entre la Ville et la société d’État sur ce projet ont démarré il y a plus d’un an et demi. Le conseil en avait alors été informé.

La route Tessier est l’une des artères où il y a le plus de circulation automobile. Elle relie les deux pôles résidentiels de la Ville, donne accès directement au parc industriel et est une composante névralgique de notre réseau cyclable, en autres de par sa connexion avec la route Verte (Chemin du Roy) – voir la carte ci-dessous.

Légende:
Rouge – Corridor ligné pour cycliste (dans l’accotement)
Orange – Piste cyclable aménagée (en site propre)
Vert – Route verte (voies partagées, quelques endroits aménagés en site propre ou corridors lignés)

En hiver, l’orientation de la route Tessier et son environnement (grands champs agricoles sans arbre) font en sorte qu’il y a de bonnes rafales et de bonnes accumulations (rapides) de neige sur la chaussée. C’est probablement une des raisons qui explique son classement parmi les rues les plus accidentogènes de notre territoire. Cette année, la ville a installé des clôtures à neige brise-vent.

Plusieurs marcheurs, familles et aînés ne se sentent pas en sécurité dans leurs déplacements. La ville et les membres du conseil reçoivent fréquemment des plaintes pour non respect de la limite de vitesse sur la route Tessier. Malheureusement, c’est souvent le cas pour les voies de transit, d’autant plus que la configuration rectiligne, sa grande largeur, et le fait que le stationnement côté ouest n’est pas utilisé, ou presque, n’aident pas au respect de la vitesse indiquée.

Les artères telles que la route Tessier sont appelées routes collectrices.

Qu’ont en commun la route Racette, la Rue Jean-Juneau, la route de Fossambault, la rue du Charron, la route 138, le chemin du Lac, la rue de L’Hétrière, la rue Saint-Félix et la rue Lionel-Groulx?

Ce sont toutes des routes collectrices et elles ont toutes des trottoirs – en milieu urbain. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de la route Tessier.

Pour toutes les raisons énumérées ci-dessus, lors des échanges entre la Ville et Hydro-Québec, qui se sont conclus en septembre 2020, le maire et notre administration ont demandé et obtenu la construction d’un trottoir de 1,2 km d’une valeur d’un demi million $ entièrement assumée par Hydro-Québec.

Cliquez sur la carte pour agrandir…

Source: VSAD.ca

Trois scénarios ont été présentés aux membres du conseil lors d’un plénier administratif à huis clos le 15 septembre 2020 et la décision a été prise telle que mentionnée le 22 septembre 2020.

Depuis, Hydro-Québec a mandaté une firme d’ingénierie qui a complété les plans et devis. Les appels d’offres publiques pour la réalisation des travaux, qui doivent débutés en mai 2021, seront bientôt lancées. Cliquez sur ce lien pour tous les détails techniques et suivre l’évolution du projet – Site de la Ville.

Cliquez sur les photos ci-dessous pour agrandir et voir des travaux typiques…


Mise au point

Le 22 septembre 2020, mon collègue conseiller du district 1, M. Marcel Desroches, a déclaré publiquement être en conflit d’intérêts puisqu’il habite sur la route Tessier, mais il est quand intervenu à quatre reprises dans le débat d’une durée de 40 minutes pour tenter d’influencer la décision. Il a en autres soulevé qu’il ne désirait pas perdre son droit de stationner dans la rue, qu’il craignait subir des préjudices dus à la pente de son entrée privée et des possibles problèmes d’ingénierie.

Lien de la webdiffusion du 22 septembre 2020

Le 22 décembre 2020, le porte-parole d’un groupe de résidents de la route Tessier et du chemin de la Butte, qui ont signé et transmis une pétition à la Ville demandant une consultation sur le projet d’Hydro-Québec (décision déjà prise le 22 septembre) et un dédommagement d’une valeur de 500000$, est intervenu lors de la période de questions des citoyens. M. Desroches a de nouveau pris part aux discussions une première fois pendant une vingtaine de minutes et une seconde fois, lors de la période d’interventions des élus, pendant une douzaine de minutes. Il s’est alors fait porteur du dossier des gens qui ont signé la dite pétition. Il a d’ailleurs affirmé qu’il pourrait y avoir des coûts pour les résidents, dont lui-même, pour en autres des questions de terrassement.

Lien de la webdiffusion du 22 décembre 2020

Pour ma part, à ces deux occasions, en vertu de notre code d’éthique et de déontologie, le conseiller M. Marcel Desroches n’aurait pas dû participer aux débats et tenter d’influencer la décision du conseil. Puisqu’il a déclaré un intérêt pécunier, il n’aurait pas dû s’impliquer.

À quelques reprises, M. Desroches a tenté de discréditer les autres membres du conseil avec des demi-vérités.

En consultant l’ordre du jour de la prochaine séance du conseil (19 janvier 2021 à 19h30), vous constaterez au point 7.4 que M. Desroches proposera une résolution en lien avec ce dossier.

J’ai un très grand malaise avec l’attitude de mon collègue M. Desroches et le peu de considération qu’il a pour notre Conseil Municipal. Ce n’est pas parce qu’une décision ne fait pas notre affaire qu’il faut manquer de respect à ses collègues. Un moment donné, il faut passer à autre chose et continuer le travail. C’est ça la démocratie!

******

Mise à jour 19 janvier 2021

Cliquez sur ce lien pour consulter la résolution de mon collègue M. Marcel Desroches.

Cliquez sur ce lien pour consulter le libellé de la pétition demandant une consultation sur le projet et sur la compensation pour «alléger la taxe de secteur» des résidents de Tessier/La Butte.

Ci-dessous l’extrait de mon intervention en séance lors du vote sur la résolution.

Lien de la webdiffusion du 19 janvier 2021

«La vitesse, l’ennemi numéro 1»

Les médias de Québécor ont publié un excellent dossier sur la dangerosité des routes – cliquez sur le lien ci-dessous:

https://www.journaldequebec.com/2020/10/18/les-routes-dangereuses-du-quebec-la-vitesse-ennemi-numero1

Tous les accidents répertoriés par la SAAQ de 2014 à 2019 ont été indiqués sur une carte interactive.

J’ai extrait les informations pour quelques secteurs de notre ville – voir ci-dessous.

L’an dernier, sur la route 138 entre le Casse-croûte Chez Micheline et le Tim Hortons, un des endroits les plus accidentogènes de la Ville, la limite de vitesse a été réduite de 70 km/h à 50 km/h. Pour encadrer le tout, le service de police effectue régulièrement des opérations radars dans le secteur. Plusieurs automobilistes ont d’ailleurs reçu des contraventions.

Les limites de vitesse ont aussi été abaissées sur le Chemin du Roy et la route 138 vers Neuville (après la rue du Brome), puis sur les rues des Bernaches et du Trèfle.

À l’intersection Fossambault / des Mines, le MTQ a fait des ajustements. Des travaux de plus grande envergure sont à l’étude. Ceux-ci devraient se réaliser d’ici 2023-2024.

Le nouveau comité de sécurité routière – que je préside – est en fonction depuis septembre. Un de ses premiers mandats est de recommander au conseil municipal un plan d’action qui s’arrimera à la stratégie de sécurité routière 2020-2024 de la Ville de Québec. Rappelons que cette stratégie implique entre autres la révision de toutes les limites de vitesse pour toutes les rues.

Cliquer sur les cartes pour agrandir…

Source: Le Journal de Québec – 18 octobre 2020

Comité sécurité routière

4 radars pédagogiques sont actuellement déployés à Saint-Augustin-de-Desmaures: École des pionniers – rue du Collège – rue Jean-Juneau, École Les Bocages – rue du Sourcin, École Vision – rue Pierre Georges Roy.

Ce soir, lors de la séance extraordinaire du conseil municipal, les membres du comité sécurité routière ont été nommés.

Je vous annonce que je fais maintenant partie de ce comité et mon collègue Jean Simard du district no 2, qui collabore avec moi sur la question depuis 3 ans, a aussi été désigné comme substitut.

Le comité sécurité routière est chargé d’étudier et de soumettre des recommandations au conseil municipal sur les besoins et problématiques relatifs à la circulation, au stationnement, au transport, à la signalisation, à la sécurité des utilisateurs des voies de circulation, incluant les trottoirs et les pistes cyclables, et à tout sujet sur lequel une municipalité peut intervenir en vertu du «Code de la sécurité routière».

Mardi dernier, la Ville de Québec a annoncé les actions qu’elle mettra en œuvre cet automne dans le cadre de sa toute nouvelle «Stratégie de sécurité routière 2020-2024». Elle a par le fait même lancé sa campagne de sensibilisation intitulée «À Québec, on dit oui à la courtoisie».  Plus de détails…

Au début de l’été, le conseil municipal avait signifié par résolution l’intention de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures de collaborer avec la Ville de Québec dans le cadre de leur projet de «Stratégie de sécurité routière 2020-2024» afin qu’il soit également appliqué sur le territoire de VSAD. Ceci est un excellent partenariat entre notre municipalité et la ville centre de l’agglomération, d’autant plus que la Ville de Québec a accepté de nous inclure sans frais.

Notre but commun: améliorer la sécurité de tous les citoyens, de nos enfants, des plus vulnérables.

La stratégie de sécurité routière 2020-2024 consiste en:

  • l’implication et la sensibilisation de tous les usagers de la route;
  • la réduction des limites de vitesse dans les quartiers résidentiels, aux abords des parcs et des écoles;
  • des interventions ciblées dans les zones accidentogènes;
  • des aménagements et des équipements qui favoriseront une meilleure sécurité routière;
  • un meilleur encadrement pour faire respecter les règles; et,
  • une évaluation des impacts des actions posées pour assurer une vision long terme (collecte de données, analyse et présentation transparente).

Je suis conscient que vos attentes sont élevées. Je vous assure que je suis déjà au travail.

Je vous invite à consulter régulièrement la rubrique «Sécurité routière» pour suivre l’évolution de ce dossier.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et suggestions en tout temps.