André Roy, architecte de projet pour l’intégration d’une oeuvre d’art au nouveau CCMSE

Sources: Atelier-H Architecture / Le Devoir

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a obtenu une subvention de 3,25 millions $ du ministère des affaires municipales et de l’habitation (MAMH) pour la construction du nouveau Complexe Communautaire Multifonctionnel Secteur Est (CCMSE).

Lorsque le gouvernement du Québec verse une subvention à une municipalité pour un projet d’immobilisation, comme la construction d’un bâtiment, la «Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics» s’applique. Par cette mesure, le ministère de la Culture et des Communications sollicite des artistes pour qu’ils créent des œuvres dans des lieux ouverts au public.

Selon le processus, un architecte de projet doit être désigné pour coordonner l’intégration de cette œuvre d’art à la nouvelle infrastructure. C’est ainsi que M. André Roy, architecte et fils de Jean-Marie Roy, a accepté de chapeauter le tout.

À la séance du conseil du 7 avril dernier, un contrat d’une valeur de 3000$ (plus les taxes applicables) fut octroyé à M. André Roy pour ce mandat.

La participation de M. André Roy au projet est un privilège et nous le remercions chaleureusement d’avoir répondu positivement à l’invitation.

Rectification des faits

«Le réfection du CJMR était potentiellement admissible à une subvention dans le cadre du programme RÉCIM»

Non !

  1. Le programme n’existait pas lorsque la décision a été prise de démolir et reconstruire un nouveau complexe communautaire. Seulement pour la mise aux normes de la RBQ et les travaux urgents à faire au CJMR, le montant du nouveau projet de 3,8 millions$ aurait été largement dépassé;
  2. Si le programme avait existé, il aurait fallu payer la différence entre la subvention et les coûts de rénovation restants évalués à 25 millions$ en 2017. Or, la subvention est plafonnée à 5 millions $. Donc le coût aurait été d’au moins 20 millions $ pour les contribuables augustinois, alors que le projet actuel ne coûtera que 3,8 millions$;
  3. Les 3,2 millions$ économisés permettront de rembourser la dette, d’atteindre notre objectif plus rapidement et revenir à un compte de taxes normal plus tôt;
  4. À noter que la dette actuelle du CJMR est toujours d’environ 8 millions$.

Investissements dans le secteur EST de la Ville

Crédit photo: Page Facebook Cardio Plein Air Saint-Augustin

Le groupe de Cardio Plein Air Saint-Augustin était enthousiaste de retrouver les sentiers du Parc des Riverains du Lac Saint-Augustin.

Ceux-ci ont subi une cure de rajeunissement à l’été et à l’automne grâce à un investissement de la Ville d’un demi million de dollars.

Avec le début de construction dans quelques semaines du complexe sportif et communautaire qui remplacera le CCJMR, la municipalité aura bientôt investi près de 9 millions $ dans le secteur EST (Bocages/Lac Saint-Augustin).

Crédit Photo: Paul Dionne, Photographe (pdionnephoto.com)

Il y a aussi des investissements privés importants au Séminaire Saint-François dans un tout nouveau complexe sportif (aréna et soccer intérieur) évalué à 8,2M$ qui sera aussi mis à la disposition des fédérations, associations et ligues sportives de toute la région.

En modifiant son règlement sur les frais de parcs en autre pour les immeubles d’enseignement, la Ville a permis à l’institution de réaliser une importante économie de près de 0,7M$.

Appel d’offres pour la démolition/construction du complexe multifonctionnel dans l’EST

Image typique

L’appel d’offres pour la «démolition du CCJMR et la construction du complexe multifonctionnel dans l’EST» s’est conclu la semaine dernière par le dépôt et l’analyse de deux propositions.

Rappelons que le budget initial prévu par la Ville était de 7 millions $.

Le plus basse des deux soumissions est d’environ 8,5 millions $ (incluant les taxes).

Comme vous le savez, le toit du CCJMR s’est partiellement affaissé l’hiver dernier. L’assureur couvre les mesures d’urgence et les dommages. Selon les estimations préliminaires, nous devrions recevoir entre 1 et 2 millions $ pour la reconstruction.

Donc au final, le coût pour la Ville de la démolition/construction aurait été entre 6,5 et 7,5 millions $.

Cependant, le plus bas soumissionnaire a mis une «condition» dans son offre qui, selon nos services juridiques, la rend non conforme.

Nous devons toujours montrer patte blanche. Petit rappel… Rapport du MAMOT.

L’offre du plus haut soumissionnaire ne comportait aucune condition, mais à plus de 10 millions incluant les taxes, c’est trop élevé par rapport au budget initialement prévu.

Nous reprenons alors tout le processus.

Le nouvel appel d’offres sera modifié pour y inclure des précisions qui viendront enlever toute ambiguïté quant à la dite condition. Il devrait être lancé d’ici quelques jours et le projet débutera un mois plus tard que prévu.