Plans du nouveau Centre Communautaire Multifonctionnel Secteur Est (CCMSE)

Cliquer sur les images pour agrandir…

Source: VSAD.ca

À la dernière séance du conseil municipal, les perspectives du nouveau Centre Communautaire Multifonctionnel Secteur Est (CCMSE) ont été présentées aux citoyens et les plans ont été approuvés par les élus.

C’est un investissement de 10M$ (coût net pour la Ville de 4M$).

L’architecture du bâtiment se veut être un rappel de l’œuvre de Jean-Marie Roy avec une touche contemporaine.

Le complexe abritera la vie sportive, culturelle et communautaire de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Six locaux polyvalents, configurables selon les besoins, une palestre et un gymnase double seront à la disposition des citoyens, associations, clubs et organismes.

En tenant compte de l’agrandissement du pavillon Laure-Gaudreault où la ville a conclu une entente d’utilisation des gymnases et locaux, les augustinois auront en 2021 une offre de plateaux d’activités plus qu’appréciable.

Les premières poutres d’acier du CCMSE seront livrées au chantier cette semaine.

Tout comme mon collègue Jean Simard du district no. 2, je tiens à remercier le maire Sylvain Juneau et notre administration pour tout le travail accompli ces derniers mois; obtention de la subvention, dénouement de l’effondrement partiel du CJMR et la gestion du projet de démolition/construction.

André Roy, architecte de projet pour l’intégration d’une oeuvre d’art au nouveau CCMSE

Sources: Atelier-H Architecture / Le Devoir

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a obtenu une subvention de 3,25 millions $ du ministère des affaires municipales et de l’habitation (MAMH) pour la construction du nouveau Complexe Communautaire Multifonctionnel Secteur Est (CCMSE).

Lorsque le gouvernement du Québec verse une subvention à une municipalité pour un projet d’immobilisation, comme la construction d’un bâtiment, la «Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics» s’applique. Par cette mesure, le ministère de la Culture et des Communications sollicite des artistes pour qu’ils créent des œuvres dans des lieux ouverts au public.

Selon le processus, un architecte de projet doit être désigné pour coordonner l’intégration de cette œuvre d’art à la nouvelle infrastructure. C’est ainsi que M. André Roy, architecte et fils de Jean-Marie Roy, a accepté de chapeauter le tout.

À la séance du conseil du 7 avril dernier, un contrat d’une valeur de 3000$ (plus les taxes applicables) fut octroyé à M. André Roy pour ce mandat.

La participation de M. André Roy au projet est un privilège et nous le remercions chaleureusement d’avoir répondu positivement à l’invitation.

Rectification des faits

«Le réfection du CJMR était potentiellement admissible à une subvention dans le cadre du programme RÉCIM»

Non !

  1. Le programme n’existait pas lorsque la décision a été prise de démolir et reconstruire un nouveau complexe communautaire. Seulement pour la mise aux normes de la RBQ et les travaux urgents à faire au CJMR, le montant du nouveau projet de 3,8 millions$ aurait été largement dépassé;
  2. Si le programme avait existé, il aurait fallu payer la différence entre la subvention et les coûts de rénovation restants évalués à 25 millions$ en 2017. Or, la subvention est plafonnée à 5 millions $. Donc le coût aurait été d’au moins 20 millions $ pour les contribuables augustinois, alors que le projet actuel ne coûtera que 3,8 millions$;
  3. Les 3,2 millions$ économisés permettront de rembourser la dette, d’atteindre notre objectif plus rapidement et revenir à un compte de taxes normal plus tôt;
  4. À noter que la dette actuelle du CJMR est toujours d’environ 8 millions$.