Aides financières totalisant 26000$ versées à la Société Saint-Vincent de Paul et à Présence-Famille de Saint-Augustin-de-Desmaures

Toutes les crises ont pour effet d’accroître les inégalités sociales. La pandémie de Covid-19 ne fait pas exception.

La Société Saint-Vincent de Paul (SSVP) et Présence-Famille (PF) offrent de l’aide aux personnes vulnérables et aux familles à faible revenu de notre milieu.

Cet automne, le gouvernement du Québec (MAMH) a versé une somme de 1,35 millions $ à Saint-Augustin-de-Desmaures pour contrer les frais des mesures sanitaires et pour soutenir les organismes communautaires.

Le conseil municipal répond alors aux demandes des deux organismes en leur versant un montant total* de 26000$. L’annonce en a été faite lors de la séance du conseil du 17 novembre.

Ne pouvant tenir leurs activités de financement habituelles, les deux organismes pourront ainsi répondre aux «besoins de bases» des familles démunies de notre Ville.

Besoins de base:

  • Achat de médicaments;
  • Bon d’achat pour des denrées périssables;
  • Matériel éducatif;
  • Accompagnement de personnes âgées, handicapées, isolées ou exclues;
  • Assemblage de paniers de Noël.

Tous les augustinois doivent passer la période de Noël avec l’espoir que tout ira mieux bientôt.

Si vous éprouvez des difficultés, il y a des ressources. N’hésitez pas à communiquer avec la Société Saint-Vincent de Paul (418-522-5741) ou Présence-Famille (418-878-3811).

Vous pouvez aussi composer le 2-1-1 et vous serez dirigé vers le bon service.

Merci à tous les précieux bénévoles qui oeuvrent au sein des organismes de notre communauté!

Merci Mesdames Claudette Hethrington (SSVP), Marlène Delwaide (SSVP) et Solange Gauvin (PF).


* Aides financières de 20000$ à la Société Saint-Vincent de Paul et de 6000$ à Présence-Famille. Les bénéficiaires seront tous augustinois.

La Ville recevra une aide financière de 1,35 millions $

Ce soir, lors de la séance du conseil municipal, le maire a déposé et lu une lettre du MAHM qui confirme l’octroi d’une compensation de 1,35 millions $ à la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures afin de pallier aux pertes de revenus et aux nouvelles dépenses occasionnées par la pandémie de COVID-19.

Rappelons que le 25 septembre dernier, le ministre des finances du Québec, M. Éric Girard, et la ministre des affaires municipales et de l’habitation, Madame Andrée Laforest, avaient annoncé une aide de 2,3 milliards de dollars* pour les municipalités qui ont été durement touchées depuis le début de la crise sanitaire.

M. Juneau en a aussi profité pour faire le point sur l’état des finances de la Ville.

Pour l’année 2020, les revenus seront supérieurs à ceux prévus au budget (nouvelles entrées de taxes – résidentielles et commerciales/industrielles, droits de mutation plus importants – ventes immobilières, intérêts sur les surplus cumulés, ventes de terrains industriels). Plusieurs dépenses seront aussi moins élevées que planifiées (mise à pied temporaire due à la COVID-19, postes vacants non-comblés, activités culturelles et de loisirs suspendues, études non réalisées).

Nous pouvons donc nous attendre à un surplus qui nous permettra d’atteindre nos objectifs encore plus rapidement…

Rembourser la dette, fournir les meilleurs services possibles et ramener le compte de taxes dans la moyenne régionale.


*Cette somme est financée à 50% par le gouvernement provincial et à 50% par le gouvernement fédéral.

De cette somme de 2,3 milliards…

  • 1,2 milliards $ seront dédiés à soutenir les sociétés de transport en commun;
  • 800 millions $ seront utilisés pour assurer la continuité des services municipaux, éviter des hausses de taxes dues à la pandémie et permettre de nouveaux investissements; Et,
  • 300 millions $ seront en réserve pour 2021.

Aide gouvernementale de 2,3 milliards $ pour les municipalités

Le ministre des finances du Québec, M. Éric Girard, et la ministre des affaires municipales et de l’habitation, Madame Andrée Laforest, ont annoncé aujourd’hui une aide de 2,3 milliards de dollars pour les municipalités afin de pallier aux pertes de revenus et aux nouvelles dépenses occasionnées par la pandémie de COVID-19. Cette somme est financée à 50% par le gouvernement provincial et à 50% par le gouvernement fédéral.

Les municipalités ont durement été touchées depuis le début de la crise sanitaire et par cette aide, les deux paliers de gouvernements ont voulu éviter d’en faire payer le prix aux citoyens.

«Les municipalités ont contribué et continuent encore à protéger la santé des citoyens.»

Andrée Laforest, Ministre des affaires municipales et de l’habitation

Les mesures d’appui sont les suivantes:

  • 1,2 milliards $ pour soutenir les sociétés de transport en commun;
  • 800 millions $ pour assurer la continuité des services, éviter des hausses de taxes dues à la pandémie et permettre de nouveaux investissements;
  • 300 millions $ en réserve pour la 2ième vague.

Les ministres reconnaissent le rôle important que joueront les municipalités dans la relance économique via les investissements dans les infrastructures. Plusieurs autres programmes déjà en marche (TECQRÉCIMFIMEAU) viennent aussi assurer un financement supplémentaire.

C’est une excellente nouvelle pour Saint-Augustin-de-Desmaures qui bénéficiera d’une aide directe au prorata de sa population (part du 800 millions $) et d’une aide indirecte pour les pertes du Réseau de Transport de la Capitale (compétence d’agglomération) qui seront, en tout ou en partie,  compensées (part du 1,2 milliards $).

Saint-Augustin-de-Desmaures en Zone orange

Saint-Augustin-de-Desmaures passe en zone orange, tout comme L’Ancienne-Lorette et la Ville de Québec.

Les mesures additionnelles qui suivent seront appliquées à compter de lundi 21 septembre, à 00 h 01, et seront en vigueur jusqu’à ce que la situation s’améliore et qu’il soit possible de revenir au palier jaune.

  • Les rassemblements privés doivent se limiter à un nombre maximal de 6 personnes ou à deux familles (ménages), entendu ici les personnes provenant d’au plus deux résidences. Il est important de préciser qu’une personne ne provenant pas de la résidence peut toutefois venir donner un coup de main avec les enfants ou à la maison.
  • Dans les restaurants, les bars, les casinos et les maisons de jeux, le nombre maximal de personnes pouvant être réunies à une même table est de 6.
  • La fin de la vente d’alcool dans les restaurants, les bars, les brasseries, les tavernes, les casinos et tout autre lieu ou établissement exploitant un permis de vente ou de service de boissons alcooliques, est devancée à 23 heures.
  • La clientèle des bars, brasseries, tavernes et casinos doit désormais quitter au plus tard à minuit alors que, dans les autres lieux offrant un service de boissons alcooliques, aucune consommation d’alcool n’est permise après minuit.
  • Les activités dans les lieux de culte et dans les salles où est permis la vente ou le service de boissons alcooliques pour consommation sur place ou dans les salles où se tiennent tout événement ou toute réception à caractère festif sont limitées un maximum de 25 personnes, et les mêmes règles que dans les bars doivent être observées s’il y a un permis d’alcool. Cette mesure touche notamment certaines activités dans les salles louées, les événements festifs, les mariages, les célébrations professionnelles ou scolaires, etc.
  • Les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas, par exemple les salles de spectacle, cinémas, théâtres et studios de captation audiovisuelle, peuvent continuer d’accueillir un maximum de 250 personnes.
  • Dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), seules les visites nécessaires à des fins humanitaires et celles de personnes proches aidantes apportant une aide significative à un résident sont autorisées.
  • Dans les résidences privées des aînés (RPA), les visites sont permises jusqu’à un maximum de 6 personnes présentes à la fois, incluant le résident, dans l’unité locative.
    Dans les commerces, il est recommandé qu’une seule personne par ménage soit autorisée. Aussi, les personnes considérées comme étant à risque élevé de complications sont encouragées à utiliser des services de livraison ou à demander l’aide de leurs proches.
  • Les déplacements vers une autre région ne sont pas recommandés.
  • Pour l’instant, la santé publique recommande de maintenir les deux groupes stables supplémentaires permettant aux élèves de participer à des activités parascolaires ou des programmes particuliers dont le sport-études.

Source: CIUSSS Capitale Nationale