La désinformation politique

Dénoncer une fausse nouvelle ou demander une vérification

Notre démocratie est forte d’un droit primordial, celui de la liberté d’expression.

Toutefois, il y a des individus qui utilisent l’élasticité de la liberté d’expression pour leurs fins personnelles, leur agenda, pour leur groupe d’intérêts, pour répandre une idéologie, pour nuire, pour manquer de respect, etc…

Nous sommes aussi tous témoins d’une montée du discours populiste, même au municipal. 1. Pour un populiste, la société se divise en deux catégories, soit le peuple contre des dirigeants. Le populiste est selon lui le seul qui peut incarner la volonté des citoyens. 2. Le discours populiste est anti système. Le populiste se sent victime de ce système. 3. Et enfin, le populiste n’a pas confiance au contre-pouvoir, aux experts et/ou à la science.

Les « fake news » (fausses nouvelles) ont toujours été présentes, mais les outils technologiques permettent aujourd’hui la propagation exponentielle de celles-ci.

Comment déceler les sources d’informations tendancieuses?

Habituellement, l’auteur de la publication n’est pas identifiable. L’article est rapidement caractérisé par un manque de contenus, peu ou pas d’élément concret et/ou l’absence de fait vérifiable et de solution. L’argumentaire est souvent hors contexte, négatif, incomplet, manipulé, dérisoire et/ou adapté à la situation.


V R A I – Épreuve des faits

V – Vérifier la source (qui a écrit la publication? qui est l’auteur? qui a signé l’article?)

R – Regarder l’objectivité de la source (quel est le but de la publication? quels sont les liens de la source avec les partis impliqués? est-ce que tous les points de vue sont présentés sur ce média? sommes-nous en présence de représailles?)

A – Autres sources (est-ce que cette information peut être corroborée?)

I – Identifier et consulter la source initiale (quel était le contexte? est-ce manipulé? est-ce que l’information est complète? est-ce que les partis impliqués ont eu un droit de réplique?)


Il y a des citoyens très engagés dans notre ville. Certains appuient les récentes décisions du conseil, d’autres les contestent. Dans la mesure du possible, j’essaie d’exprimer sur ce blogue le cheminement qui m’a permis de faire ces choix, de donner les faits et des éclaircissements.

Pour contrer la désinformation, avant de repartager, commenter ou appuyer une publication à propos des décisions du conseil, je vous invite à faire l’épreuve des faits («VRAI»).

Si vous voulez en discuter, vérifier les informations, avoir des réponses à vos questions, faire des suggestions, proposer des solutions, n’hésitez pas à communiquer avec moi, votre conseiller, en cliquant sur ce lien.

Yannick LeBrasseur, Conseiller municipal du District no 3 (Lahaye)



La «Désinformation politique» selon HabiloMédias

«Bien qu’il soit important de remettre en question les nouvelles politiques, particulièrement en période électorale, il est essentiel d’être en mesure de reconnaître et de rejeter la désinformation: la diffusion délibérée de renseignements faux ou *trompeurs*.

Le contenu de la désinformation politique est vaste, allant des histoires qui pourraient être crédibles, aux histoires qui sont totalement incroyables. Les entités qui transmettent la désinformation peuvent inclure des gouvernements, des élus, des militants politiques et même des éditeurs à but lucratif (dont certains gèrent plusieurs canaux de désinformation pour divers segments du spectre politique).

Bien qu’il y ait un débat sur la façon dont la désinformation politique atteint la majorité des électeurs, la capacité des réseaux sociaux et des moteurs de recherche d’afficher des publicités ciblées signifie qu’il est davantage probable qu’elles atteignent des personnes qui y seront sensibles. Lorsque des agents de la désinformation utilisent ce système pour mener une propagande, les répercussions néfastes sur l’intérêt public, la culture politique et l’intégrité de la démocratie sont considérables et fort différentes de celles entraînées par les autres types de publicité.

Une analyse des menaces de la désinformation en ligne contre la démocratie laisse entendre que les agents de la désinformation pourraient utiliser les médias sociaux pour propager des mensonges et faire de la propagande de masse à un faible coût ou se faire passer pour des fournisseurs d’information légitimes, en brouillant la distinction entre la vraie information et la désinformation.»

Dénoncer une fausse nouvelle ou demander une vérification

🏷 Élections 2021

Précision à l’article du journal L’Appel

*** Mise à jour: L’article a été révisé par son auteur.

Permettez-moi d’ajouter une précision à cet article:
https://www.quebechebdo.com/local/journal-lappel/159050/laffaissement-du-centre-jean-marie-roy-retarde-son-remplacement/

Tout ce qui a été endommagé par l’effondrement de samedi dernier est couvert à 100% par l’assurance.

Puisque nous allons reconstruire le gymnase double et que notre intention est de conserver en partie les fondations, le sous-sol et la salle mécanique dans le nouveau bâtiment, le dédommagement sera de «100% de la valeur à neuf de reconstruction de la partie effondrée et des équipements de la zone affectée» et non de 75% tel que stipulé dans l’article.

J’ai été «Banni» !

Depuis mon entrée en poste, j’ai tenté de répondre à toutes les questions soulevées par tous les citoyens.  Parfois, j’ai rectifié certaines affirmations, mais comme je m’étais engagé, tout s’est fait dans le respect.

Pour ma part, je trouve qu’il est tellement plus facile de dire les choses comme elles sont, de justifier les décisions avec les faits et d’appuyer ses choix de l’ensemble des éléments.

Je me suis risqué sur des blogues plus partisans et j’ai tenté le dialogue avec des opposants à mes décisions.


Le message est assez clair aujourd’hui, je viens d’être «banni» du réseau social «25pourcent». Tous mes commentaires sont ainsi disparus. Heureusement, j’ai gardé un historique de toutes mes interventions («screen shot»).

Pourquoi bannir un Conseiller Municipal qui participe honnêtement à une discussion citoyenne de manière respectueuse?

Il y aura des «fausses nouvelles» et de la «désinformation» tant et aussi longtemps qu’il y aura un auditoire pour celles-ci.

Ceux qui me connaissent, ceux qui me font confiance, Merci de m’appuyer et de continuer de me suivre.  Je poursuivrai en vous donnant l’heure juste tout au long de mon mandat.

N’hésitez jamais à communiquer avec moi!

Communication, liberté d’expression, fake news, désinformation…

Il se dit et s’écrit beaucoup de choses sur St-Augustin-de-Desmaures.

Si vous voulez en discuter, vérifier les informations et avoir des réponses à vos questions, n’hésitez pas à communiquer avec moi. Cliquez ici !

S’il y a une chose que je désire réaliser plus que tout dans ce mandat, c’est d’être près des gens. Pour moi, «la politiquement municipal autrement», c’est d’être accessible et disponible, c’est d’être à l’écoute, c’est de partager la vraie information.

Il y a des citoyens très engagés dans notre ville. En naviguant à travers quelques plates-formes connues et d’autres plus alternatives, on y retrouve des idées, des questionnements, des positions très intéressantes. Certains appuient nos récentes décisions, d’autres les contestent. J’essaie dans la mesure du possible et avec le temps disponible de partager mon cheminement pour en arriver à faire ces choix, de donner les faits et des éclaircissements.

Notre démocratie est forte d’un droit primordial, celui de la liberté d’expression.

Toutefois, il y a des individus qui utilisent l’élasticité de la liberté d’expression pour leurs fins personnelles, leur agenda, pour leur groupe d’intérêts, pour répandre une idéologie, pour nuire, pour manquer de respect, etc…

Les « fake news » (fausses nouvelles) ont toujours été présentes, mais les outils technologiques permettent aujourd’hui la propagation exponentielle de celles-ci.

Il est quand même parfois facile de détecter les sources d’informations tendancieuses… Habituellement, le propos, rapidement caractérisé par un manque de contenus, peu ou pas d’élément concret et/ou l’absence de fait vérifiable, est rapidement remplacé par un argumentaire hors contexte et adapté à la situation, par des attaques personnelles et/ou par un «humour» dérisoire.

Pour contrer cette désinformation, je relance l’invitation à m’interpeller directement sur les différents sujets d’actualité. Il me fera un plaisir de vous répondre. Cliquez ici!

Yannick LeBrasseur, Conseiller District 3