Semaine de la municipalité 2019 – Sécurité routière aux abords des écoles

En mars dernier, la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a confirmé son appui à l’organisme Solidarité Familles et Sécurité routière (SFSR). Une aide financière de 1000$ leur a d’ailleurs été versée.

L’organisme à but non lucratif a pour mission de s’engager à sensibiliser la population à la sécurité routière et à promouvoir l’importance de développer des environnements durables et favorables au saines habitudes de vie.

SFSR a lancé sa dixième campagne en mai dernier. Tout a commencé en 2009 avec le dépôt d’un mémoire au conseil de ville de Québec par trois mamans proactives et soucieuses de la sécurité des jeunes.

Depuis, l’organisme a développé une grande expertise et poursuit le travail dans l’objectif de devenir le leader en sécurité routière dans les quartiers résidentiels et dans les zones scolaires.

Notre collaboration a débuté en 2018:

En 2019, grâce à notre partenariat renouvelé, nous continuerons d’être présents et de développer de nouveaux projets.

Deux activités de sensibilisation sont déjà prévus aux abords des écoles primaires:

  • Les Bocages – 19 septembre 2019;
  • Des Pionniers, Pavillon De La Salle – 24 septembre 2019.

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le site web: http://www.sfsr.info/.

Appui à l’organisme Solidarité Familles et Sécurité Routière

À la séance publique du 19 mars, le Conseil a confirmé son appui à l’organisme Solidarité Familles et Sécurité routière (SFSR). Une aide financière de 1000$ leur sera versée.

L’organisme à but non lucratif a pour mission de s’engager à sensibiliser la population à la sécurité routière et à promouvoir l’importance de développer des environnements durables et favorables au saines habitudes de vie.

Notre collaboration a débuté en 2018 avec quelques activités aux abords des écoles:

En 2019, grâce à ce partenariat renouvelé, nous continuerons d’être présents et de développer de nouveaux projets.

SFSR lancera bientôt sa 10ième campagne de sensibilisation. Tout a commencé en 2009 avec le dépôt d’un mémoire au conseil de ville de Québec par trois mamans proactives et soucieuses de la sécurité des jeunes.

Depuis, l’organisme a développé une grande expertise et poursuit le travail dans l’objectif de devenir le leader en sécurité routière dans les quartiers résidentiels et dans les zones scolaires.

Aujourd’hui, la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures s’ajoutent aux nombreux partenaires et collaborateurs tels que la Commission scolaire des découvreurs et leurs écoles, la police de Québec, M. Sébastien Proulx, député provincial de Jean-Talon, la Caisse Desjardins de Ste-Foy/Sillery, le ministère des transports, les fabriques et plusieurs entreprises.

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le site web: www.sfsr.info.

Un peu de compassion pour nos brigadiers!

Certains comportements inadéquats ont été portés à l’attention du comité circulation, dont je fais partie, et il est devenu opportun de faire quelques rappels…

13 passages piétonniers ou intersections sont protégés par des brigadiers scolaires à Saint-Augustin-de-Desmaures.

«Lorsque la circulation est dirigée par un brigadier scolaire, toute personne doit, malgré une signalisation contraire, obéir à leurs ordres et signaux». (Code de la sécurité routière, article 311)

Cela veut dire, concrètement, que lorsque le brigadier fait traverser les enfants en tenant un panneau d’arrêt, les conducteurs ont l’obligation de s’arrêter au signal, tout comme ils le feraient si un policier leur demandait de s’arrêter. Les conducteurs doivent restés immobiles jusqu’à ce que la circulation soit à nouveau autorisée par le brigadier.

Parfois, les brigadiers subissent des gestes d’impatience. Il arrive qu’ils se fassent invectiver, car «ils feraient perdre de précieuses secondes»

Pourtant!

Les brigadiers scolaires assurent la sécurité de ce que nous avons de plus précieux: nos enfants. Ils les aident à adopter des comportements prudents dans la circulation, de façon à ce qu’ils deviennent un jour des piétons responsables.

Les brigadiers côtoient souvent les mêmes enfants. Il ne faudrait surtout pas sous-estimer l’influence qu’ils peuvent avoir.

Les enfants ne sont pas aptes à tout comprendre, à prévoir toutes les situations et à avoir une vraie prise de conscience de tous les risques. Bref, l’enfant n’a pas les capacités de l’adulte et c’est aux adultes qui l’entourent (parents, enseignants, brigadiers scolaires) à l’aider à devenir autonome.

La présence des brigadiers est essentielle aux abords de plusieurs intersections achalandées pour éviter de fâcheux accidents.

Un peu de compassion pour nos brigadiers? Ils le méritent réellement!

Le comité circulation se rencontrera dans les prochains jours pour mettre en place un plan d’action.

Planifiez mieux vos déplacements!

Cliquer sur les images pour agrandir…

La sécurité routière est l’une de vos priorités!


Crédit photo: Traffic Innovation

Vous nous avez interpellé!

«La sécurité routière est l’une de vos priorités et cela importe grandement au Conseil municipal.»

Au début de l’été, les conseillers des districts 2 et 3, Jean Simard et moi-même, se sont joints au comité circulation afin d’assurer une liaison constante et de faciliter la prise de décisions.

À la rentrée scolaire, la Ville a travaillé en partenariat avec l’organisme Solidarité Famille et Sécuritaire Routière pour sensibiliser les automobilistes, cyclistes et piétons qui circulent aux abords des écoles.

Deux campagnes ont été tenues:

Le maire l’annonçait dans le journal de Saint-Augustin d’octobre, la Ville vient de faire l’achat de quatre panneaux électroniques de signalisation Kamelion.
C’est un investissement d’un peu moins de 18 000$.

Ces panneaux peuvent diffuser des messages variables et diverses, mais lorsque jumelés à un radar, ils deviennent un outil de pédagogie et d’intervention. Cliquer ici pour plus d’informations.

Ils seront d’abord déployés dans les zones déjà identifiées comme plus problématiques.

En plus de rappeler la vitesse avec laquelle on roule, l’écran a la capacité de collecter une multitude de données :

  • Nombre de véhicules;
  • Heures de passage;
  • Vitesses;
  • Etc.

En analysant les informations recueillies, différentes stratégies pourront être mises en place.

Nous continuons d’être à l’écoute et d’autres initiatives sont à l’étude.

N’hésitez pas à dénoncer les comportements inadéquats aux autorités!

N’hésitez pas à me transmettre vos commentaires et idées en cliquant ici!