Bonnes vacances!

C’est la fin de l’année scolaire.

Une fin d’année un peu différente…

Je tiens à souligner le travail incroyable des enseignantes / enseignants, éducatrices / éducateurs, du personnel administratif et de soutien. Nous pouvons être rassuré pour la rentrée en septembre.

Bravo aux parents pour leur patience et compréhension.

Et bien sûr, les enfants ont été des champions!

Bonnes vacances à tous!

À bientôt!

Protection de l’Îlot paroissial et des pavillons MB et DLS de l’école des Pionniers

Source: VSAD.ca

Un avis public est paru aujourd’hui dans les journaux et sur le site web de la Ville concernant une consultation publique écrite dans le but de protéger en autres l’Îlot paroissial et les 2 pavillons primaires de l’école des Pionniers, situés dans le district 3 (sauf la Maison Jobin citée plus bas – district 4).

«L’intention principale du conseil municipal est de protéger, conserver et favoriser la mise en valeur de certains immeubles patrimoniaux ayant une valeur historique, identitaire ou esthétique importante pour la Ville.

Les immeubles suivants sont concernés: l’îlot paroissial situé au 325, route 138, qui inclut notamment l’église, le presbytère de Saint-Augustin et le cimetière, la clôture en fer forgé qui ceinture le cimetière et qui est surmontée d’un ange à la trompette et de deux hiboux, le calvaire à cinq personnages ainsi que le monument du Sacré-Coeur et les pavillons Marguerite-Bourgeois et De La Salle de l’école des Pionniers, la maison Praxède-LaRue, la maison Thibault-Soulard et la maison Jobin.»

Pour se faire, il faut modifier le règlement relatif aux «Plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA)» et celui-ci doit  doit faire l’objet d’une consultation publique.

Dans le contexte de la Covid-19, le processus de consultation publique en séance est remplacé par la possibilité de se faire entendre par une consultation écrite, annoncée par un avis public préalable de 15 jours.

Les citoyens peuvent dès maintenant consulter la documentation ci-dessous et s’exprimer dès maintenant:

*Pour recevoir les avis publics, abonnez-vous aux alertes citoyennes.

PIIA ?

Un PIIA est une approche d’évaluation plus souple des projets à partir de critères plutôt que de normes.

Le PIIA favorise la recherche de solutions novatrices dans un échange ouvert entre la municipalité et les promoteurs ou propriétaires.

L’approche est particulièrement appropriée lorsqu’il s’agit de régir les aménagements et les constructions dans les zones sensibles du territoire, que ce soit en milieu dense où l’intérêt est d’ordre architectural ou urbanistique, ou qu’il s’agisse de secteurs encore caractérisés par leur environnement naturel.

Ainsi, dans un quartier ancien, l’intégration architecturale des nouveaux bâtiments ou des modifications effectuées aux bâtiments existants peut constituer une priorité.

De même, en milieu naturel, la municipalité peut chercher une implantation de bâtiments de villégiature plus respectueuse du site, de la végétation et de la topographie.

Dans la plupart des cas, l’enjeu réglementaire sous-jacent à l’approbation d’un PIIA sera d’assurer la bonne insertion de nouvelles constructions ou d’aménagements de manière à ne pas altérer le caractère ou à rompre l’équilibre des lieux.

Source: Ministère des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH)

La salle paroissiale

Ces derniers jours, vous avez sûrement vu passer des photos anciennes de vos contacts Facebook.

J’avais justement cette photo dans un dossier d’archives…

Voici la Salle paroissiale.

Source: Album Souvenir 255e Paroisse de Saint-Augustin

«Elle a été construite à même les aides des gouvernements pour atténuer les effets de la crise économique qui a débuté en 1929.»

Ouverte en 1941 et située près de l’église (site actuel du Manoir du Moulin), la salle paroissiale avait un grand sous-sol et le conseil municipal y tenait ses séances jusqu’à la fin des années 60.

Source: Société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures

Sur la photo ci-dessus, nous pouvons apercevoir de gauche à droite Messieurs Lucien K. Petitclerc conseiller, Donat Laberge, maire et Delphis Marois secrétaire-trésorier, lors de l’assermentation du conseil municipal de 1953.

Le Journal le Desmaures, de novembre 1974, nous apprend que…

«Depuis quelques temps, les séances du Conseil Municipal se déroulent à la salle du Collège. 30 personnes étaient présentes à la dernière séance du Conseil dont 8 femmes. Bravo les femmes.»

Le conseil va siéger dans la salle du Collège (pavillon de La Salle) jusqu’à la construction du «Complexe municipal» en 1979 sur la route de Fossambault. Le nouveau bâtiment va alors regrouper tous les services de la Municipalité.

Crédit photo: ledistrict3.com

Source: Bertrand Juneau, Président de la Société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures