Parc Riverain du Lac Saint-Augustin et marais filtrant

Samedi dernier, ma conjointe et moi, nous sommes allés marcher au parc Riverain du lac Saint-Augustin. C’est magnifique!

Cliquez sur les photos pour agrandir…

Quel beau moment d’automne. Il faut en profiter. Il y en aura plusieurs autres…

Lors de cette promenade, j’avais un oeil attentif sur un équipement très important pour la santé du lac, qui passe peut-être inaperçu au premier coup d’oeil, soit le marais épurateur construit (MEC) du Verger.

Ce MEC capte les eaux de ruissellement urbain du secteur résidentiel sud du lac Saint-Augustin et assure le traitement de ces eaux avant leur rejet au lac.

Cliquez sur les photos pour agrandir…

Le fonctionnement de ce MEC n’est pas optimal, tout comme celui de l’Artimon situé plus à l’est du lac. Des travaux de réhabilitation seront entamés en 2023. Un montant de 550 000 $ est prévu pour ceux-ci au PQI. Les MEC font partie des éléments essentiels pour parvenir à freiner la détérioration de notre lac.

Lac Saint-Augustin – Marais filtrants

À la séance du 30 août, le conseil a confirmé l’octroi d’un contrat de services professionnels pour la conception de plans et devis et la surveillance des travaux de réhabilitation des marais épurateurs construits du Verger et de l’Artimon (somme totale estimée de 110 006,00 $ plus les taxes applicables). La réhabilitation des marais épurateurs est un élément essentiel pour freiner la détérioration de notre lac.


MEC

«Un marais épurateur construit (MEC) ou marais filtrant artificiel utilise les facultés épuratoires naturelles des plantes aquatiques et de leur milieu pour assainir l’eau. Il fait appel aux racines des plantes ainsi qu’aux bactéries et microorganismes présents pour décomposer des substances nocives, pesticides, engrais et autres produits chimiques en des matières non toxiques, avant qu’elles n’atteignent le lac.»