La Ville n’entend pas modifier le zonage sur la route 138 pour autoriser les usages mixtes comprenant l’habitation et le commercial

Commentaires du maire Sylvain Juneau

Ce soir en séance, le conseil a adopté une résolution afin d’informer un promoteur immobilier que la Ville n’a pas l’intention de modifier le zonage dans le secteur du «Camping le 209» sur la route 138 pour autoriser des usages mixtes, comprenant l’habitation et le commercial.

Le projet présenté par le promoteur au service de l’urbanisme consiste en la construction d’immeubles d’habitation de haute densité, intégrés à des immeubles commerciaux. La première construction souhaitée est celle d’un premier bâtiment d’un minimum de sept étages comprenant un complexe santé avec clinique médicale et environ 140 condos locatifs aux étages supérieurs. Le promoteur lie la réalisation du complexe santé à celle du volet résidentiel haute densité de son projet, mais le projet préliminaire n’est pas conforme au zonage actuel des terrains visés (en tout ou en partie agricole). Le promoteur a demandé à la Ville de procéder immédiatement à une modification du zonage sur les terrains visés afin d’y prévoir une mixité des usages, soit l’habitation et le commercial.

Le maire a expliqué en séance que la Ville est présentement en processus de révision de son plan d’urbanisme et que seule l’affectation commerciale en front (uniquement) de la route 138 est projetée. Il n’y a pas d’intention de densifier le secteur au niveau résidentiel, d’autant plus que la capacité actuelle des réseaux publics d’aqueduc et d’égout sur la route 138 est déjà limitée. Les réseaux ne peuvent pas accueillir un tel projet immobilier. Des travaux majeurs (coûts majeurs) seraient nécessaires sur la route 138 et sur la route de Fossambault. Il faudrait entre autres tout refaire les infrastructures entre le camping et l’intersection Fossambault/Jean-Juneau. Ce n’est tout simplement pas envisageable.

Le projet d’agrandissement du garage municipal et de réaménagement de l’hôtel de ville n’échappe pas à la hausse généralisée des prix

Cliquez sur les images pour agrandir…

Vendredi dernier, l’administration a procédé à l’ouverture des soumissions du projet d’agrandissement du garage municipal et de réaménagement de l’hôtel de ville (HDV). Le plus bas soumissionnaire est à 19,2 M$ (taxes incluses), alors que l’évaluation faite en conception était à 13,6 M$. C’est donc un montant 40% plus élevé qu’il faudra débourser.

«C’est fulgurant les hausses. On le voit partout. Tous les projets d’infrastructures sont plus chers. Il y a l’inflation, la disponibilité de la main-d’œuvre, les matériaux, etc.», affirmait le maire M. Sylvain Juneau en entrevue au Journal de Québec.

Malgré le contexte inflationniste, les membres du conseil ont l’intention d’octroyer le contrat. À court/moyen terme, les prix vont encore augmenter et les problèmes de main d’oeuvre ne sont pas près de se résoudre, surtout avec tous les grands projets d’infrastructures prévus dans la région, pour ne nommer que celui du tramway.

Le complexe municipal, c’est le centre névralgique des décisions et des opérations. Le garage municipal et l’hôtel de ville ont été construits il y a 43 ans (en 1979). À cette époque, la population était d’un peu plus de 3000 habitants. Aujourd’hui, nous sommes 20000 résidents et nous avons un parc industriel qui emploie des milliers de personnes. Suivant ce rythme de croissance de la population, les besoins ont augmenté (nouveaux quartiers, bâtiments, services, routes), les normes ont évolué (santé et sécurité, protection incendie, matières dangereuses, RBQ) et les environnements de travail se sont transformés (conditions, nouvelles méthodes et technologies, télétravail, conciliation travail-famille).

La mise à niveau des bâtiments est nécessaire pour maintenir/améliorer la qualité et la fiabilité des services.

Grâce à notre épargne collective, nous avons la marge de manoeuvre pour absorber ce choc tarifaire, sans emprunter, en payant comptant, tout en «gardant le cap» sur nos objectifs de gel de taxes et de remboursement complet de la dette. Nous travaillerons quand même avec nos partenaires des autres paliers de gouvernements pour tenter de diminuer la facture. À noter que nous avons déjà obtenu près de 4,1 M$ en subvention et qu’il y a de bonnes chances de réussir à augmenter ce montant.

Nous avons récemment complété la construction du centre communautaire dans le secteur est de la ville. C’est un projet de près de 10 M$ qui a été mené d’une main de maître par notre administration, sans dépassement de coût et selon les échéanciers. Fort de cette expérience, j’ai bon espoir que nous saurons appliquer la même rigueur de gestion dans ce projet.

Le CCU

Hier en séance, le conseil a renouvelé le mandat de deux citoyens à titre de membres du «Comité Consultatif d’Urbanisme» (CCU) pour une période de deux ans.

Le CCU est un groupe de travail mandaté par le conseil municipal pour donner des recommandations dans les matières suivantes:

  • les demandes de dérogations mineures (DDM) présentées en vertu d’un règlement sur les dérogations mineures;
  • les plans relatifs à l’implantation et à l’architecture des constructions ou à l’aménagement des terrains et aux travaux qui y sont reliés, soumis en vertu d’un règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA);
  • les plans d’aménagement d’ensemble, soumis en vertu d’un règlement sur les plans d’aménagement d’ensemble;
  • les projets particuliers de construction, de modifications ou d’occupation d’un immeuble;
  • les usages conditionnels;
  • les demandes relatives à l’urbanisme concernant le zonage, le lotissement ou la construction.

À Saint-Augustin-de-Desmaures, il est composé de neuf membres, dont huit nommés par le conseil municipal:

  • le maire, membre d’office;
  • deux conseillers municipaux (président et vice-président);
  • six résidents*.

Le «Directeur adjoint – Urbanisme et opérations immobilières – Service juridique et greffe» est désigné à titre de secrétaire du comité.

Actuellement, ce sont trois résidents du secteur Centre (village) et trois résidents du secteur Est (Bocages) qui font valoir leur expérience de vie dans la municipalité et leurs préoccupations particulières pour l’aménagement de leur territoire.

Le CCU permet donc de rapprocher le citoyen des questions d’urbanisme.

La présidente du CCU est la conseillère du district no 5 (Les Bocages), Madame Chantal Brochu, et le vice-président est le conseiller du district no 2 (Portneuf), M. Jean Simard.

Merci à tous les membres du CCU pour leur excellent travail!

*À Saint-Augustin-de-Desmaures, les résidents membres du CCU sont aussi membres du «Conseil Local du Patrimoine» (CLP). Cliquez sur ce lien pour plus d’informations.

Source: MAMH

Inauguration de la nouvelle galerie de presse du Blizzard M18 AAA

Cet après-midi, le Blizzard M18 AAA recevait Les Forestiers d’Amos au Complexe Sportif Multifonctionnel.

Avant la partie, l’organisation a inauguré leur toute nouvelle galerie de presse.

Cliquez sur les photos pour agrandir…

Ce projet, évalué à 180000$, est le fruit d’une excellente collaboration entre plusieurs partenaires, dont la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures (50000$).

Cet équipement permettra d’améliorer divers aspects techniques, dont la captation vidéo. Il sera utilisé pour les parties et pratiques du Blizzard, mais il deviendra aussi accessible pour d’autres organismes partenaires de la ville.

Les jeunes, n’hésitez jamais à interpeller vos élus!

Évènement extrêmement déplorable

Dans la dernière semaine, vous avez sans doute entendu parler d’un adolescent rabroué lors d’une séance du conseil municipal par le maire de l’arrondissement d’Anjou Luis Miranda, alors qu’il demandait respectueusement à l’élu la réouverture d’un terrain de soccer.

« Pour que les jeunes développent un sentiment d’appartenance, il faut qu’ils sentent qu’ils ont une place dans la société. »

À Saint-Augustin-de-Desmaures, TOUS sont les bienvenus à l’hôtel de ville. Les adolescents, les enfants, venez vous aussi proposer vos idées au conseil municipal.

Tous ont le pouvoir d’influencer les décisions, et plus les élus auront des interactions avec toute la population, plus leurs décisions seront en adéquation avec les besoins réels.

Par exemple, récemment, la mobilisation de jeunes augustinois a mené à la concrétisation de deux beaux projets:

  • L’an dernier, la ville a aménagé deux skateparks et une piste pumptrack (500000$) – les équipements étaient devenus désuets;
  • Puis en ce moment, un terrain de volley-ball de plage est en construction au parc Place-Portneuf (55000$) – le volley-ball connaît un regain de popularité.

Ces deux projets ont été soumis aux élus par deux groupes d’adolescents.

Il faut être à l’écoute de notre jeunesse! Les jeunes ne doivent jamais hésiter à interpeller leurs élus.

Cliquez sur l’article pour agrandir…

Source: Journal Local de Cap-Rouge / Saint-Augustin-de-Desmaures – Septembre 2021

Agrandissement du garage municipal et réaménagement de l’hôtel de ville

Le projet d’agrandissement du garage municipal et de réaménagement de l’hôtel de ville (HDV) a franchi une nouvelle étape. À la dernière séance, les plans définitifs à 90% ont été approuvés par le conseil. Quelques perspectives ont été présentées aux citoyens.

Cliquez sur les images pour agrandir…

Ce projet est évalué à 9,5 millions $ au PQI 2022-2026. À noter qu’une subvention de 3,5 millions $ a déjà été obtenue. L’investissement de la Ville sera payé comptant (aucun emprunt).

Le bâtiment actuel (garage et HDV) a été construit en 1979.

Depuis, les besoins sont grandissants (population de +/- 3000 habitants en 1979 à près de 20000 habitants aujourd’hui), les normes ont évolué (santé et sécurité, protection incendie, matières dangereuses) et les environnements de travail se sont transformés.

Les travaux de construction débuteront en 2023. À terme, ils permettront à la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures de poursuivre sa mission de fournir les meilleurs services possibles à l’ensemble de ses citoyens.

Aménagement du terrain du centre communautaire multifonctionnel secteur est

Mardi dernier, le conseil municipal a approuvé le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA), ainsi que les dérogations requises pour l’aménagement du terrain du Centre communautaire Multifonctionnel secteur est (CCMSE).

Cliquez sur les images ci-dessous pour agrandir…

Source: VSAD.ca

Une aire de stationnement sera transformée en un espace public qui comprendra entre autres:

  • une scène intégrée;
  • une butte de glisse;
  • une aire de jeux;
  • un terrain de pétanque;
  • un BBQ urbain;
  • et du mobilier (bancs, tables de pique-nique, etc.).

Derrière le bâtiment, deux terrains de pickleball seront aussi construits.

La Ville a récemment fait une demande de subvention pour ce projet évalué à 1 million $ au PQI 2022-2026.

Nous sommes déjà en octobre… les travaux auront lieu en 2023.