Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Ruban blanc 6 décembre

Il y a maintenant 33 ans que le meurtre de 14 jeunes femmes a été commis à Polytechnique Montréal, le 6 décembre 1989.

Ce soir, lors de la séance du conseil municipal, les élus porteront le ruban blanc pour commémorer ce triste évènement.

Le 6 décembre, nous nous souvenons de:

  • Geneviève Bergeron;
  • Hélène Colgan;
  • Nathalie Croteau;
  • Barbara Daigneault;
  • Anne-Marie Edward;
  • Maud Haviernick;
  • Maryse Laganière;
  • Maryse Leclair;
  • Anne-Marie Lemay;
  • Sonia Pelletier;
  • Michèle Richard;
  • Annie St-Arneault;
  • Annie Turcotte;
  • Barbara Klucznik-Widajewicz.

Alors que nous pleurons leur perte et nous nous souvenons de leur vie, nous réaffirmons notre engagement à contrer la haine qui a conduit à cette tragédie et la misogynie qui existe encore aujourd’hui.

11 mars – Journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID-19

Le gouvernement du Québec a demandé la mise en berne du drapeau du Québec afin de souligner la «Journée de commémoration nationale en mémoire aux victimes de la COVID-19».

Solidairement, la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a placé son drapeau et celui du Québec en berne, de l’aube (6h05 heure du Québec) jusqu’au crépuscule (17h45, heure du Québec), à tous les endroits où ils se dressent sur le territoire.

Par ailleurs, tous les augustinois sont invités à se joindre à l’ensemble du Québec, à 13h00, pour observer une minute de silence afin d’honorer la mémoire des victimes.

À Saint-Augustin-de-Desmaures, deux CHSLD, les Jardins du Haut-Saint-Laurent et la Vigi Saint-Augustin, ont été durement éprouvés. Ayons aussi une pensée pour tout le personnel de ces établissements et de tous les foyers pour aînés qui n’ont ménagé aucun effort pour assurer la santé et la sécurité de leurs résidents.

À la séance du 16 mars, le conseil adoptera une résolution en hommage aux victimes de la COVID-19.