Nouveaux équipements à l’essai

Cliquez sur les images pour agrandir…

Les nouveaux radars pédagogiques sont à l’essai sur Jean-Juneau. En plus d’afficher la vitesse, les appareils collectent des données qui permettent de faire des interventions ciblées.

RALENTISSONS ET SOYONS VIGILENTS !

À noter que la ville a obtenu une subvention de 97000$ du fonds sécurité routière du ministère du transport du Québec (MTQ) pour l’acquisition de panneaux de signalisation, d’afficheurs dynamiques de vitesse et d’appareils «qualiflash» pour les traverses de piétons.

Le premier «qualifash» sur notre territoire est sur L’Hêtrière à la hauteur du parc Riverain.

La Ville a une section «Sécurité routière» sur son site web: vsad.ca/securite-routiere.

Vous êtes invités à faire part de vos demandes, commentaires, suggestions et solutions sur le sujet de la sécurité routière en écrivant à l’adresse: securiteroutiere@vsad.ca.

*Pour les dénonciations ou urgence, faites le 911.

Soyons vigilants! Témoignage

Je partage ce témoignage. Ralentissons! Les enfants sont imprévisibles…

Sarah Tailleur : « Aujourd’hui, j’ai presque renversé un enfant en voiture. C’était la première fois qu’un tel événement m’arrivait. Il devait avoir 9-10 ans et traversait la rue en trottinette avec un ami vers 11:00 ce matin sur la 138 à Saint-Augustin. En plus de ne pas traverser au passage piétonnier, il est passé derrière des voitures qui le cachait et n’a regardé que d’un côté de la rue. Devant ce comportement, j’ai tout de suite ralenti me demandant s’il allait penser regarder l’autre côté… Mais non!

Cliquez pour agrandir…

Aujourd’hui, si j’avais roulé 5 km plus rapidement, je blessais probablement cet enfant. Peux-être pire qui sait? Un enfant insouciant, mais qui justement n’est qu’un enfant. Dans ce cas précis, sa santé dépendait uniquement des adultes autour et de leur respect des codes de sécurité routière. Dans un secteur passant où ça roule vite.

En cette journée de rentrée scolaire, je tiens à rappeler l’importance de ce respect. Parfois, on trouve que les limites dans les zones résidentielles ou scolaires sont basses. Elles servent à garder les jeunes en sécurité. Cet enfant a été chanceux que ce soit moi et que ma vitesse me permette d’arrêter avant de le happer. J‘ai eu le temps d’agir et j’ai vu ses yeux effrayés. Il a compris à ce moment qu’il avait gaffé. J’avais probablement le même regard en voyant sa trottinette sortir entre 2 voitures et à freiner sec pour l’éviter de justesse. Il était complètement en tort, mais ce n’est qu’un enfant, sa responsabilité est limitée. Je ne lui en veux pas et ce n’est pas le point. Celui est qu’aujourd’hui, une maman est passée proche de recevoir un des pires appels de sa vie et elle l’ignore probablement ce soir.

Svp même si vous êtes pressés, respectez les zones scolaires et limites de vitesse!

PS si vous avez ce jeune homme à la maison, rappelez-lui de bien regarder des deux côtés et de passer aux intersections. Même si je pense qu’il a eut sa leçon. »

Signalez le désordre !

Incidents survenus à Saint-Augustin-de-Desmaures dans la dernière semaine

Ne jamais hésiter à composer le 9-1-1 pour dénoncer les actes de vandalisme, les situations dangereuses, le flânage, le désordre, le bruit excessif, les infractions aux codes de la route, etc.

C’est la police de Québec qui assure le respect des règlements sur tout le territoire augustinois (compétence d’agglomération).

Plus il y aura de signalements et d’interventions, plus il y aura de présence des autorités. C’est ainsi que le système fonctionne. Si les citoyens ne dénoncent pas ces situations, il est plus difficile de justifier des actions de prévention additionnelles

Webinaire de l’Union des municipalités du Québec – «Parcs de planches à roulettes pensés avec toute sa tête»

Aujourd’hui, j’ai assisté au webinaire de l’Union des municipalités du Québec à propos de l’aménagement «Des parcs de planches à roulettes pensés avec toute sa tête».

Le maire, le directeur des loisirs et le directeur parcs de Saint-Augustin-de-Desmaures, ainsi que le président de l’organisme «Avec Toute Ma Tête» ont présenté les différentes étapes du projet de mise à niveau des aires de planche à roulettes augustinoises:

  • démarche citoyenne;
  • consultation et identification des besoins;
  • plans et devis;
  • réalisation;
  • réglementation et port du casque;
  • bonnes pratiques et code de vie.

La vidéo réalisée par la Ville sur le «code de vie à respecter pour profiter de son sport en toute sécurité» a été diffusée aux participants du webinaire.

Mes félicitations et remerciements à nos services de la ville pour ce partage d’expériences qui profitera à d’autres municipalités qui aménageront de telles installations.

«Un climat cool pour tous!»

À l’aube de l’ouverture prochaine des parcs de planche à roulettes, la Ville dévoile une courte vidéo qui propose un «code de vie» pour profiter des installations en toute sécurité et dans le respect de tous.

Un merci spécial aux acteurs augustinois.

Bravo à nos services pour cette excellente initiative.

Assermentation des élus

«Je, Yannick LeBrasseur, déclare que j’exercerai mes fonctions de conseiller avec honnêteté et justice dans le respect de la loi et du Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de Saint-Augustin-de-Desmaures et que je m’engage à respecter les règles de ce code applicables après la fin de mon mandat.»

Cliquez sur ce lien pour consulter Le Code d’éthique et de déontologie .

Ce soir, tous les élus de Saint-Augustin-de-Desmaures ont prêté serment. J’étais accompagné de ma conjointe, mes deux fils et de huit invités.

Cet acte solennel marque officiellement le début de notre mandat 2021-2025. Nous avons d’ailleurs reçu tout notre matériel de travail.

Je vous partage ci-dessous le discours que j’avais préparé pour l’occasion.

«Bonsoir,

D’abord, je remercie tous les électeurs de mon quartier, le district 3. Je suis profondément touché et reconnaissant par votre grande mobilisation et votre grande confiance.

Présent #pourvous, ce n’est pas qu’un slogan de campagne, c’est un travail de terrain, c’est un ensemble d’actions et de décisions qui impliquent toute la famille. Je remercie ma conjointe et mes deux garçons pour leur grand support dans tous mes projets, dont celui de vous représenter au sein du conseil.

Ici ce soir, à ma table, en plus de ma famille, j’ai quelques invités. Ces invités n’ont pas été choisis aux hasards. Ce sont des personnes qui sont importantes et qui m’inspirent. En fait, ils incarnent les quatre grands chantiers sur lesquels je compte m’investir plus personnellement pendant les quatre prochaines années.

D’abord, M. Jean-Claude Saint-Pierre et M. Guy Rochette, deux résidents du Manoir du Verger. Messieurs Rochette, Saint-Pierre, pour les raisons que nous connaissons tous, je n’ai pas pu vous visiter aussi souvent que je l’aurais voulu. Vos besoins et vos attentes doivent être entendus. Nous sommes maintenant sur la bonne voie.

Sachez que M. Saint-Pierre a été journaliste pendant plus de 40 ans. Il « dévore toujours l’information locale » et malgré la retraite, il continue de nous informer. Je suis aussi passionné d’actualité et je me suis donné comme mission de vulgariser particulièrement l’actualité municipale. De la rendre plus accessible. Monsieur Saint-Pierre est l’un de mes modèles. Alors, mon premier grand chantier de poursuivre les efforts pour avoir une communication plus efficace avec les citoyens.

Ensuite, je suis accompagné de M. Yoland Gagné, président du Club Lions Cap-Rouge/Saint-Augustin, et de sa conjointe, Mme Françoise Proulx. Les Lions ont pour mission de SERVIR. Les Lions permettent la réalisation de projets, indirectement en supportant par exemple la Maison des jeunes, Présence-Famille, la fondation du SSF ou directement dans des projets comme les parcours des Lions de marche et de course à pied et bientôt un nouveau projet de piano public extérieur au village. Donc, mon deuxième engagement est de maintenir cette collaboration essentielle avec nos partenaires afin d’offrir des services de proximité accessible à tous, diversifiés, fiables et de qualité.

En troisième lieu, je suis entouré de Mme Claudette Hethrington, présidente de la Société Saint-Vincent de Paul (SSVP) de Saint-Augustin, et de Mme Candide Gingras, aussi bénévole à la SSVP. Toutes les deux habitent le Manoir du Moulin. Les personnes désavantagées, les aînés et les gens vivants seuls ont été très affectés pendant la pandémie. S’il fallait encore convaincre certaines personnes du rôle essentiel que joue les bénévoles et les organismes communautaires dans le maintien et l’amélioration de la qualité de vie de notre milieu, et bien les deux dernières années en ont fait la preuve irréfutable. La pandémie a toutefois accentué les défis que doivent relever les bénévoles et elle a fragilisé certaines organisations. Il est primordial de les accompagner pour assurer leur pérennité. Voilà mon troisième chantier.

Finalement, je suis avec Mme Francine Moreau et M. Jean-Marc Poulin. Mme Moreau et M. Poulin représentent les propriétaires qui sont affectés par les normes de lotissement et de zonage au lac Nord. Ces propriétaires vivent une situation jugée inéquitable depuis plusieurs années. De plus, ils subissent la dégradation accélérée du lac. Par conséquent, mon quatrième grand chantier est de poursuivre mon implication dans les projets de protection et de valorisation de nos milieux naturels, dont le grand défi de revitalisation du lac Saint-Augustin, tout en s’assurant d’un traitement équitable des citoyens.

Je félicite à mon tour tous nouveaux élus et j’ai très hâte de débuter le travail avec vous.

Encore une fois merci beaucoup et à bientôt.»