22 avril – Jour de la Terre

Le Jour de la Terre est une occasion de sensibiliser la population à l’urgence d’agir pour l’environnement et l’inciter à poser des actions concrètes pour prendre soin de la planète au quotidien.

À Saint-Augustin-de-Desmaures, plusieurs organismes contribuent à la protection et à la valorisation de nos milieux naturels, dont:

  • la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN): Saine gestion du parc des Hauts-Fonds et de la réserve naturelle des Battures-de-Saint-Augustin-de-Desmaures – fqppn.org;

  • le Conseil de bassin du Lac Saint-Augustin (CBLSA): Protection et sauvegarde environnementale du lac mais aussi à son potentiel récréatif en tant que milieu naturel et milieu de vie communautaire – lacsaintaugustin.com;

  • le Conseil de bassin de la rivière du Cap-Rouge (CBRCR): Promotion de la gestion intégrée et responsable de l’eau dans le bassin versant de la rivière du Cap Rouge afin d’améliorer sa qualité, valoriser ses usages et préserver les espèces qui y vivent – cbrcr.org;

  • la Fondation Héritage Faune: Restauration d’habitats fauniques et à la préservation de la biodiversité par le soutien de projets, de recherches et d’études se rapportant à la faune – Fondation Héritage Faune.

D’autres acteurs nous sensibilisent aux déplacements actifs, à l’agriculture urbaine et à l’achat local, trois façons d’avoir une empreinte écologique plus positive.

Nous remercions les bénévoles et employés de ces organismes pour leur importante contribution.

Notre territoire est magnifique. Nos quartiers sont relativement bien boisés et nos parcs sont exceptionnelles. Voyez ce diaporama.

Mes actions en tant qu’élu

  1. J’ai fait une une proposition pour que notre Ville se dote d’un programme de reboisement et de compensation pour la perte de couvert forestier; Consultez cet article;

  2. Avec mon collègue Jean Simard et quelques collaborateurs, nous travaillons à l’élaboration d’un document que l’on appelle «livre vert et bleu», sur «la protection, la valorisation et l’accessibilité» des milieux écologiques augustinois. Nous compter le déposer dans le cadre des consultations publiques de la révision du plan d’urbanisme;

  3. Je m’implique dans le projet de lien pédestre qui doit relier le parc des Hauts-Fonds au parc de la Falaise; Consultez cet article;

  4. J’ai lancé une campagne pour favoriser l’achat local dans les commerces (cliquez ici) et chez nos producteurs augustinois (cliquez ici);

  5. Je fais partie du comité restreint sur les déplacements actifs et j’ai participé aux consultations publiques;

  6. J’ai fait partie du comité restreint qui a jeté les bases de la nouvelle réglementation au Lac Nord et j’ai appuyé le comité du OUI au référendum;

  7. J’ai proposé la création d’un comité de travail sur les enjeux du lac Saint-Augustin.

Il y a encore beaucoup à faire et je compte être présent #pourvous.



Consultez tous mes articles à propos de l’environnement.

Le jour de la marmotte ?

Tout comme le maire et mes collègues conseillers Jean Simard et Jonathan Palmaerts, j’ai voté en faveur d’un cadre financier qui prévoit un gel de taxes en 2021 et minimalement un gel de taxes pour 2022-2023-2024-2025. Un plan projetant des investissements de 54,6 millions $, sans emprunter, a aussi été adopté (améliorations de la sécurité routière, des routes, des parcs, des bâtiments, des déplacements actifs, revitalisation du Lac, etc).

Vous pouvez consulter tous les détails du budget adopté en cliquant sur ce lien.

En opposition, trois de mes collègues souhaitaient quant à eux une planification à plus court terme, sur 3 ans plutôt que 5 ans, et une baisse de la taxe résidentielle en 2021 de 0,03$* du 100$ d’évaluation.

*Pour une maison d’une valeur de 360 000$, la baisse n’aurait été que de 108$. Les revenus de la Ville auraient alors diminué de 1 million $ sur un budget de proximité de 35 millions $.

«Il s’agirait d’une simple redistribution de la richesse accumulée» – Article du Journal l’Appel

Utiliser des surplus non-récurrents (admissions VdQ dans le litige de la quote-part, vente de terrains industriels, assurance affaissement CJMR, subvention TECQ) pour baisser les taxes en année électorale? Voilà rien pour soigner le cynisme envers les élus.

Le «Jour de la marmotte»

Il y a presque quatre ans jour pour jour, l’équipe Corriveau amendait le budget 2017 afin de baisser le taux de taxation de 1,5%, avec des arguments similaires.

Certes, la situation financière n’est pas la même qu’en 2017. Elle s’est nettement améliorée, mais avec combien d’efforts de la part des augustinois.

Les objectifs ne sont pas atteints.

Au 31 décembre 2020, notre ratio d’endettement frôlait toujours les 190%. En utilisant tous les surplus cumulés pour rembourser la dette et ne pas emprunter, ce n’est qu’en 2023 ou 2024 que nous atteindrons un ratio d’endettement de 100%. À ce moment nous pourrons dire mission accompli et revenir à un compte de taxes dans la moyenne régionale.

On n’abandonne pas aussi prêt du but.