Sondage

La Ville de Québec adoptera bientôt une nouvelle stratégie en sécurité routière qui implique des changements quant à la vitesse dans les quartiers résidentiels. La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures projette de s’arrimer à ce plan.

La carte ci-dessous est l’un des scénarios possibles pour le secteur Village (cliquer pour agrandir).

Cliquer ici pour consulter ma proposition pour le secteur les Bocages.
Cliquer sur ce lien pour visionner la vidéo de sensibilisation «71 secondes».

Toutes les stratégies visant à améliorer la sécurité routière compte d’abord et avant tout sur l’adhésion des citoyens.

Seriez-vous en accord avec les nouvelles limites de vitesse proposées pour notre quartier?
  • En accord 84%, 135 votes
    135 votes 84%
    135 votes - 84% de tous les votes
  • En désaccord 16%, 26 votes
    26 votes 16%
    26 votes - 16% de tous les votes
Votes totaux: 161
25 mai 2020 - 1 juin 2020
Le vote est terminé.

Si ce n’est pas déjà fait, SIGNEZ l’engagement citoyen et devenez des ambassadeurs de la sécurité routière: ledistrict3.com/jemengage.

Finalement, procurez-vous l’aimant «Ralentissez | Attention à nos enfants» au coût de 5$ et apposez-le à l’arrière de votre véhicule: ledistrict3.com/boutique.

38 réponses sur “Sondage”

  1. Merci Yannick pour cette initiative. Tu peux compter sur mon support pour mettre de l’avant un plan global de sécurité routière dans la prochaine année. Nous sommes rendus là dans nos priorités. Jean Simard conseiller District 2

  2. Merci pour ce sondage, la réduction de la vitesse est en effet une bonne stratégie. Un trottoir est aussi attendu sur la rue des Bosquets et cette mesure assurera la sécurité accrue dans ce secteur qui est une voie largement utilisée par les écoliers circulant à pieds. Ainsi, les piétons seront en sécurité et ce même si les voitures ne respectent pas la nouvelle réduction de vitesse.

    1. Merci Maude. Le contrat du trottoir des Bosquets sera octroyé à la prochaine séance du conseil. C’est une des mesures mises en place pour la sécurité routière. La Ville a prévu investir 150000$ par année sur les déplacements actifs. Le trottoir des Bosquets correspond à 2 ans d’investissements, car le coût était estimé à 300000$.

      1. Génial, merci beaucoup, nous sommes impatients de voir ce projet se réaliser! Le prochain projet d’ampleur du genre pourrait être un partenariat avec la ville de Québec pour un trottoir sur la rue Jean-Charles Cantin…on peut bien rêver 😉

    2. Oui et j’ajoute : refaire le pavage de la rue des Bosquets entre Jean-Charles Cantin et La montée des coteaux! Le risque d’accidents est grand à cause des nombreux trous à éviter, cela fait zigzaguer les voitures…

      1. Merci Jessica. Il est prévu de refaire le pavage de la rue des Bosquets cette année. Les appels d’offres sont en cours. Les travaux seront faits entre août et octobre.

  3. Toutes les rues de cartiers devraient être à 30km/h MAX. Je suis sur Jean-Charles Cantin et c’est épouvantable comment les gens vont vite. Je suis aussi certaine que des dos d’ânes aideraient la cause sur les grandes artères comme: Bosquets, Futaie, Jean-Charles Cantin, des Landes.. etc

      1. Je seconde ce que dit Julie. J’habite également sur Jean-Charles Cantin, non loin de l’intersection de la Promenade-des-Soeurs et c’est une vraie piste d’accélération ma foi ! D’autant plus que c’est dans une courbe… tellement dangereux. Très peu de gens font l’arrêt obligatoire sur la fourche JCC et PdS également. Plusieurs symptômes ont été identifiés, mais je crois malheureusement que la cause fondamentale est plutôt la négligence et l’insouciance des conducteurs. À défaut de pouvoir descendre la vitesse maximale à 30km, je trouve que l’option des dos d’ânes est intéressante pour forcer les gens à ralentir.

  4. Je suis totalement favorable à modifier les vitesses mais comme plusieurs l’ont mentionné, les gens font ce qu’ils veulent… Je mettrais 30 km/h partout sauf les boulevards (racette, 138, etc). Un radar qui affiche la vitesse permettrait aussi de sensibiliser les gens.

    1. Merci Daniel. Je comprends. Un changement de comportement est nécessaire. Comme pour le port de la ceinture de sécurité, les distractions, la courtoisie ou l’alcool au volant, il faut sensibiliser et encadrer. Comme élu indépendant, je travaille d’abord sur la sensibilisation. Puis je proposerai bientôt un échéancier pour mener à terme une stratégie en sécurité routière. Je t’invite à visiter la page: http://ledistrict3.com/strategie.

  5. Je suis d’accord d’améliorer la sécurité dans les rues de SADD. Mais il est illusoire de penser qu’un panneau de réduction de vitesse va faire changer les comportements des gens sur leur vitesse excessive. Un panneau sur le bord de la chaussée à tous les 500m est beaucoup trop abstrait.

    Il faut tenir compte de la configuration de la rue pour établir la limite de vitesse. Par exemple, la vitesse de 50 km/h sur la partie du chemin du Roy avec présence de nombreux marcheurs/coureurs, cyclistes, autos stationnés dans la rue en plus de l’absence d’accotement est beaucoup plus dangereux à mon avis que la vitesse de 50 km/h sur Charron et Racette où la rue est plus large et présence de piste cyclable ( pas assez large mais ça c’est un autre sujet ) et de trottoir.

    Pour faire changer des comportements il faut mettre en place des mesures physiques pour agir directement sur la vitesse des automobiles, c’est-à-dire mettre en place des mesures d’atténuation de vitesse concrètes. Des dos d’âne allongés ( et pas nécessairement aux arrêts ), des rétrécissements ponctuels de voies ou des ilots au centre de la voie sont des éléments qui agissent directement sur notre cerveau et nous ralentissons automatiquement. Certains sont réticents à mettre en place de tel mesure, mais elles sont beaucoup plus efficace que de simplement changer le panneau de limite de vitesse pour modifier les comportements. De plus, ajouter des panneaux d’arrêt n’est pas magique non plus, c’est prouvé que les autos accélères plus entre 2 arrêts pour « rattraper » les temps perdu, même si ça se chiffre en seconde.

    1. Merci Carl! Vous avez tout à fait raison. Pour qu’une limite de vitesse soit crédible, il faut travailler sur l’environnement. C’est exactement ce que la stratégie de la sécurité routière de la Ville de Québec propose. Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures a mentionné en janvier dernier que notre Ville s’arrimera au projet. Toute stratégie de sécurité routière a plus de chances de réussir lorsqu’il y a l’adhésion de la population. C’est la première action que je peux mettre de l’avant comme élu indépendant, mais je proposerai très bientôt une stratégie pour réaliser un plan d’ici les 14 prochains mois. Je vous invite à consulter le lien suivant: http://ledistrict3.com/strategie.

      1. Selon moi même si la vitesse est diminuée, je ne crois pas que les gens respectent plus les arrêts.

      2. La diminution de vitesse est une action possible. Le respect des arrêts nécessite une autre action. L’adhésion des citoyens à une stratégie de sécurité routière par l’engagement citoyen et la sensibilisation est une des actions possibles. Il faut changer nos habitudes et nos comportements. Les déplacements doivent se faire d’une autre façon. Ensuite, il y a l’encadrement policier et réglementaire. Finalement, il y a des moyens technologiques qui peuvent être utilisés.

  6. C est bien beau changer les vitesse mais tant qu’il n’y a pas de VRAI surveillance policiere et ou photo radard, ca changeras rien le monde roule en fou. enfants ou non.

    1. Bonjour Jayson, je vais proposer un plan complet basé sur les 5E. Je travail dans un premier temps sur l’adhésion des citoyens pour un tel plan. L’Engagement, c’est le premier « E ». Stratégie des « 5E » = Engagement (acceptabilité), Éducation (sensibilisation), Évaluation et planification (définir la stratégie), Environnement (routes, trottoirs, pistes cyclables, signalisation, toutes les infrastructures), Encadrement (police). Merci pour votre implication citoyenne.

    1. Toute la rue Joseph-Dugal serait à 30 km/h. Toutes les rues résidentiels seraient à 30 km/h. Seules les rues des Artisans, du Charron et Racette passeraient à 40 km/h. La route 138 demeure à 50 km/h.

  7. Le corridor scolaire devait être rendu jusqu’au parc Place Portneuf, car plusieurs étudiants traversent le parc matin, midi et soir.
    L’arrêt proposé est jusqu’à la garderie et à ce que je sache, il n’y a pas d’écoliers à cette garderie…

    Merci pour votre beau travail et la considération que vous apporterez à ce dossier.

    Marcel

  8. Le problème est aussi les arrêts obligatoires. Au coin du Charron et du Batelier, c’est souvent très peu voire non respecter.

      1. Je m’explique mal le 40 km sur la rue Des Artisans, une rue très étroite pour certaines sections, sans trottoir avec une population en renouvellement avec des jeunes enfants. Vitement comme les autres rues à proximité soit 30km.

      2. Merci René pour ta participation à la discussion. En fait, le scénario proposé pour le sondage est en fonction de la stratégie de sécurité routière 2020-2024 proposée par la Ville de Québec. Les rues des Artisans et du Charron sont des collectrices. Au niveau de l’entretien hivernale par exemple, ces rues sont faites en priorité. Éventuellement, ces rues seront aussi appelées à être prolongées vers Tessier. Des aménagements pourraient être entrepris pour améliorer la sécurité lorsque ces travaux débuteront, comme la construction d’un trottoir. Maintenant, si la population est fortement mobilisée, je peux proposer un scénario différent. Le segment des artisans le plus à l’ouest est en effet exigu, mais après la rue de la Brodeuse, c’est mieux. Pour les jeux dans la rue, je ne crois pas que c’est vraiment envisageable, d’autant plus que le parcours du RTC emprunte cet artère. À noter qu’un parcours sécurisé de course à pied est prévu sur cette rue (parcours des Lions). Je suis très ouvert aux suggestions.

Commentaires