Remboursement de 9,95 millions $ sur la dette

→ 2020-07-07 – Résolution adoptée.

Mardi prochain (7 juillet), lors de la dernière séance ordinaire avant la pause de l’été, une résolution devrait être adoptée pour confirmer le remboursement anticipé sur la dette de 9,95 millions $ – point 7.2 à l’ordre du jour.

Ce n’est pas moins de 27 emprunts qui seront ainsi payés comptants. Les sommes requises seront puisées dans le surplus cumulé.

Au budget 2020 adopté en décembre dernier, nous avions prévu rembourser 9,4 millions $, mais finalement après les vérifications minutieuses du service de la trésorerie, la fenêtre de refinancement nous permet de rembourser 595 000 dollars de plus.

Ainsi, nous accélérons encore une fois le remboursement de la dette.

Comme le disait mon collègue Jean Simard du district 2 en paraphrasant le célèbre docteur Arruda…

«Il faut continuer d’aplatir la courbe.»

Nous nous dirigeons plus rapidement vers l’atteinte des objectifs des augustinois et du retour à un compte de taxes moyen dans la région de Québec.

Le maire Sylvain Juneau l’a expliqué à quelques reprises…

Le principe de remboursement de la dette d’une ville est un peu similaire à une hypothèque. On paie le capital et les intérêts, c’est le service de la dette, et les emprunts sont renouvelables selon un terme d’habituellement 5 ans. Ce n’est qu’au renouvellement que nous pouvons payer le solde de l’emprunt ou décider de refinancer.

Depuis 2017, l’orientation du conseil, du moins de la majorité des membres, est de profiter de ces fenêtres de remboursement au maximum possible. La prochaine fenêtre sera en 2021 et un montant d’au moins 5,6 millions devrait être remboursé avec les surplus cumulés.

Une autre expression très actuelle…

«Il ne faut pas lâcher! Ensemble, on va y arriver.»

Le redressement amorcé par le maire Juneau en 2015 fonctionne.

Les bons résultats financiers annoncés récemment ont permis de proposer un gel de taxes pour 2021 et ce gel est même envisageable pour quelques années, sans modifier la stratégie actuelle.

Commentaires