Lutte contre la prolifération des plantes envahissantes

Cette plante est toxique. Au contact, elle peut causer des brûlures.

Lors de la séance du 22 juin, le conseil de Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures (VSAD) a autorisé le versement d’une aide financière de 8000$ au Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge (CBRCR) afin de lutter contre la berce du Caucase.

60% des plants à contrôler sont sur notre territoire et principalement dans notre vaste secteur agricole.

Cliquez sur la carte pour agrandir et découvrir l’étendu du bassin versant de la rivière du Cap Rouge (hachuré en vert).

Source: obvcapitale.org

Cette aide de 8000$ s’ajoute à une subvention de 2000$ déjà consentie par VSAD en début d’année.

La VSAD et la Ville de Québec participe à cet effort essentiel à part égale.

«La berce du Caucase est une plante exotique envahissante qui a réussi à s’implanter dans le bassin versant de la rivière du Cap Rouge depuis maintenant une dizaine d’années. Grâce à une production de semences en grande quantité elle se disperse rapidement et colonise des milieux très facilement. Au contact de sa sève et sous l’effet de la lumière, elle peut occasionner des brûlures sur la peau et des démangeaisons. À cause de son caractère envahissant et de sa toxicité, il est désormais primordial de limiter sa dispersion.» – CBRCR

Pour plus d’informations, consultez le site web du CBRCR.

Consultez tous mes articles à propos de l’environnement.

Partager :

Une réponse sur “Lutte contre la prolifération des plantes envahissantes”

  1. Concernant la berce de Caucase il y en a dans le boisé derrière ma demeure, est-ce qu’il y a des frais pour qu’on vienne les éliminer?

Commentaires