Les objectifs et la Covid-19

«La pandémie du Covid-19 aura des impacts importants et ce pour plusieurs années.»

Je suis toutefois optimiste pour notre Ville et ses contribuables.

Les très grands efforts consentis par les augustinois ces dernières années nous mettent en très bonne position pour affronter la crise.

Les objectifs 2017-2021 sont plus que jamais appropriés et pertinents.

    • Remboursement de la dette en accéléré;
    • Optimisation des dépenses;
    • Nouvelle philosophie de gestion centrée sur les services aux citoyens et le respect des règles.

La situation évolue de jour en jour. Il y a encore beaucoup d’inconnus, mais nous sommes dans le même bateau. Je vis les mêmes pressions économiques (mises à pied, baisse de revenus importante, jeune famille).

Vous pouvez compter sur moi lors des prochaines prises de décisions.

La santé financière de notre Ville continuera de s’améliorer et tel que prévu, le compte de taxes des augustinois pourra bientôt revenir à la normale.

Plus de détails

Le plan de remboursement de la dette 2017-2021 aura permis de faire passer le taux d’endettement de 300% à 186% (prévision 2021).

À noter que nous devrions connaître le dénouement du litige de la quote-part avec la Ville de Québec d’ici un an ou deux.

Les surplus cumulés* à ce jour d’environ 22 millions $ devraient permettre:

  • le versement d’une aide financière de 1,7 millions $ à l’école des Pionniers;
  • le paiement de 3,9 millions $ pour la construction du Centre communautaire multifonctionnel du secteur Est;
  • le remboursement anticipé de la dette de 9,4 millions $ en 2020;
  • le remboursement anticipé de la dette de 5,6 millions $ en 2021.

*Les états financiers seront déposés en juin 2020. Nous connaîtrons à ce moment les surplus cumulés réels.

Les revenus de la municipalité proviennent essentiellement des taxes municipales (95%) et des transferts gouvernementaux (2%). Ces revenus sont garantis. Lisez cet article.

Les dépenses de proximité qui se situent à 30,5 millions $ en 2020 sont en contrôle.

La Covid-19 a provoqué la mise à pied temporaire d’une cinquantaine d’employés (par manque de travail / services non-essentiels / rassemblements interdits / écoles fermées), la suspension des activités culturelles et sportives, ainsi que l’annulation de plusieurs évènements (ex. fête nationale).

Ces compressions non-volontaires se répercutent en une baisse ponctuelle des dépenses, qui sera probablement balancée par des frais supplémentaires pour protéger la population et les employés.

Tout indique que les paliers de gouvernement provincial et fédéral miseront sur les infrastructures pour relancer l’économie. Lisez cet article.

Le plan quinquennal d’investissements de Saint-Augustin-de-Desmaures prévoit d’ailleurs plusieurs projets pour lesquels nous pourrions réaliser des économies importantes en obtenant des subventions. On se prépare.

Une variable importante sera le montant de la future quote-part, mais cela ne fera parti que des éléments à considérer lors de la préparation du budget 2021. Au delà du mécanisme de calcul qui est un problème en soit, mais qui n’a aucun lien avec la Covid-19, si l’agglomération fait un déficit en 2020 (constaté en 2021), notre part de celui-ci sera d’environ 4% et devra être remboursé en 2022.

Hypothèse:
La Ville de Montréal envisage un déficit pouvant atteindre 538 millions $ en 2020 sur un budget de 6170 millions $. Si on ramène ce déficit à la Ville de Québec, ce serait alors 135 millions $ sur un budget de 1551 millions $. Les compétences d’agglomération représentent environ 50% du budget de la Ville de Québec. Le déficit d’agglomération serait alors de 67,5 millions $. La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures devrait en assumer 4,13%, donc 2,78 millions $.

7 réponses sur “Les objectifs et la Covid-19”

    1. Ma réponse:

      Bonsoir Mme Tanguay,
      Le 24 avril dernier, basé sur les chiffres de la Ville de Montréal, je faisais l’hypothèse que le déficit de la Ville de Québec pourrait atteindre 135 millions $ en 2020 (https://ledistrict3.com/covid-19-impacts-de-la-crise-sur-les-finances-de-notre-ville).
      J’estime aujourd’hui que l’agglomération pourrait faire un déficit d’environ 67,5 millions $.
      Notre part (4,13%) sera alors d’environ 2,8 millions $ et si 100% du déficit serait de compétence d’agglomération, notre part serait de 4,1 millions$.
      Nous avons des surplus cumulés, les ventes de terrains industriels ne sont plus considérés pour équilibrer le budget et les admissions de la Ville de Québec dans le litige font un peu baisser la quote-part.
      Pour 2021 et après, puisqu’il n’est pas permis de planifier des déficits, des compressions seront faites par la Ville de Québec.
      Gel de taxes = Compressions = moins de dépenses = moins de quote-part ou stabilité.
      Grâce aux efforts consentis par les augustinois ces 5 dernières années, les finances ne sont pas encore rétablis complètement, mais nous sommes bien mieux outillés pour faire face à la crise.
      Les budgets conservateurs des 3 dernières années nous permettent d’avoir un peu de marge de manœuvre.
      Il n’y aura pas de choc tarifaire à Saint-Augustin-de-Desmaures.
      Si vous visionnez la conférence de presse du maire Labeaume, vous verrez que les compressions seront faites dans le budget de fonctionnement.
      La Ville de Québec souhaite poursuivre ses investissements pour stimuler l’économie locale.
      Je demeure optimiste.
      C’est dans les temps de crise que l’on reconnaît les vrais leaders.
      Le monde change…
      À nous d’innover, d’optimiser, de faire autrement.
      Mes salutations.

      Yannick LeBrasseur, Conseiller municipal du district 3

  1. Le 24 avril dernier, j’approximais le déficit 2020 de la Ville de Québec à 135 millions $. Aujourd’hui, Labeaume parle d’environ 100 millions $, dont 35 millions $ uniquement pour le RTC.

    Article du 24 avril:
    https://ledistrict3.com/covid-19-impacts-de-la-crise-sur-les-finances-de-notre-ville.

    Si on refait le calcul hypothétique du déficit d’agglomération pour 2020, la part du déficit d’agglomération pour Saint-Augustin-de-Desmaures sera entre 2,8 millions $ (optimiste) et 4,1 millions $ (pessimiste).

    Même si notre objectif de ramener la dette à environ 100% du budget de fonctionnement n’est pas encore atteint (la moitié du chemin a été faite), grâce aux efforts consentis par les augustinois ces dernières années, nous sommes dans une bien meilleure position pour affronter la crise actuelle.

    Consultez cet article à propos de nos objectifs:
    https://ledistrict3.com/les-objectifs-et-la-covid-19.

    Les budgets conservateurs des 3 dernières années nous permettront de passer au travers sans choc tarifaire.

    Je demeure optimiste.

    https://www.journaldequebec.com/2020/05/04/le-maire-regis-labeaume-annonce-un-gel-de-taxes-en-2021

    Yannick LeBrasseur, Conseiller municipal indépendant du district 3

  2. Commentaire de Mme Tanguay:

    Bonjour, en lisant votre article je retiens deux choses. Les baisses de taxes pour bientôt ? Quand et combien.
    J’aimerais aussi savoir quel sera le plan B si les gens n’ont plus la capacité de payer le 95% de revenus garanti… car je comprends que la Ville continue ses dépenses, telles que planifié avant la COVID.
    Parlez vous au nom de la Ville ou c’est votre vision personnelle ? Bonne journée.

    1. Ma réponse:

      Bonjour Madame Tanguay,
      D’abord, tout ce que je publie n’engage que moi. Ceci est indiqué en page d’accueil de mon blogue et sur les réseaux sociaux.
      Mon influence n’est que d’un vote sur les 7 membres du conseil.
      Quand et combien?
      Cela sera discuté lors de la préparation du prochain budget à l’automne.
      Nous aurons beaucoup plus de donnés, notamment sur la capacité de payer des citoyens et entreprises.
      Le message que je passe dans cet article est que la Ville est bcp mieux positionnée qu’il y a 5 ans pour faire face à cette crise.
      Au niveau des dépenses de proximité, des compressions non volontaires ont été faites.
      Au niveau des investissements, pour 2020, il n’y a pas de changement.
      Le CCMSE est déjà en construction, nous avons obtenu une subvention et le montant des assurances.
      Nous ferons le pavage cet été selon le plan d’intervention.
      Le toit qui coule de la bibliothèque sera réparée.
      Un trottoir sera construit et un parc sera réparé dans les bocages, ce sont des questions de sécurité.
      Nous ferons faire aussi plusieurs plans et devis pour se préparer à faire des demandes de subventions, en autres pour améliorer la fluidité de la circulation sur la route 138.
      Le PQI est revu à chaque année lors de la préparation du budget.
      Divers scénarios nous sont présentés et nous prenons les décisions qui s’imposent.
      Comme je l’ai dit, les contribuables peuvent compter sur moi, car je vis les mêmes problématiques (mises à pied, baisse de revenus, jeune famille).
      Bonne semaine.

Commentaires