Inauguration du Parc des Augustines», un hommage à la riche histoire des Augustines

Ce matin, j’ai assisté à l’inauguration du Parc des Augustines, un hommage à la riche histoire des Augustines.

Le parc est situé à l’intersection du chemin de la Butte et du chemin du Lac, là où a été reconstruit en 2016 le calvaire du lac Saint-Augustin.

Cliquer sur les photos pour agrandir…

 

Fiduciaires depuis 1734 pour les Pauvres de la seigneurie de Demaure, les Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec ont fait ériger, en 1747, un calvaire et son corpus à proximité du chemin du Roy et de la côte conduisant au moulin à farine, au sud-ouest du lac Saint-Augustin. Il a occupé ce lieu jusqu’en 1939. À la suite d’un important éboulis, il a été déménagé à proximité de l’école du rang du lac. En 1977, un fort vent a écrasé l’édicule; il n’a pas été reconstruit. Le corpus a été épargné; il est conservé depuis dans l’église de Saint-Augustin. Il est classé par le ministère de la Culture du Québec. Pendant 230 ans, le Calvaire du lac a été, pour la collectivité, un témoin de la foi et un point de repère sur le chemin du Roy, à l’ouest de Québec.

Source: Société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures

 

La Ville rend ainsi hommage au rôle important des Augustines dans l’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures, notamment par leur contribution au développement de la seigneurie, tout en soulignant la pérennité de leur mission sociale et culturelle.

«Les Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec ont marqué l’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures. La présence de ce parc rappelle les 134 années de l’administration de seigneuresses sur le territoire et confirme les liens historiques qui les unissent à la ville », mentionnait le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, M. Sylvain Juneau.

L’invitée d’honneur, Sœur Lise Tanguay, supérieure générale de la Fédération des Monastères des Augustines, a pour sa part loué l’initiative de la Ville en ces mots : «N’oublions jamais que la croix de chemin était pour nos ancêtres un lieu de rendez-vous dans les beaux comme les mauvais jours. Ainsi, quels que soient nos allégeances religieuses, un devoir de mémoire s’impose et c’est respecter leur mémoire et leur rendre hommage que ce geste qui est posé aujourd’hui par l’inauguration du parc des Augustines et la réhabilitation du Calvaire!»

Source: Communiqué de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

Laisser un commentaire...