Revitalisation du Lac Saint-Augustin: Tous les élus veulent agir rapidement et efficacement. C’est dans la façon d’y arriver où il y a des nuances…

À la dernière séance, le conseiller Raynald Brulotte a proposé une résolution afin de créer un fonds pour financer les coûts* des chantiers majeurs à venir pour revitaliser le Lac Saint-Augustin.

*Coûts estimés à des «dizaines de millions de dollars» par les co-auteurs du texte de la résolution (Raynald Brulotte et Louis Désilets, président du CBLSA).

Cette proposition s’inspirait entre autres d’une recommandation faite au conseil municipal par le «Comité consultatif pour les enjeux entourant le lac Saint-Augustin (CCEELSA)».

«Créer, à compter du prochain budget, un fonds monétaire de prévoyance et qu’il y dépose chaque année une somme d’argent aux fins de financer d’éventuels travaux de gestion des sédiments dans le lac.»

La résolution n’a pas été adoptée.

  • POUR: Marcel Desroches, conseiller du District 1 et Raynald Brulotte, conseiller du District 4;
  • CONTRE: Jean Simard, Conseiller du District 2, Yannick LeBrasseur, Conseiller du District 3 et Jonathan Palmaerts, Conseiller du District 6;
  • Annie Godbout, Conseillère du District 5 était absente;
  • Le président (maire) s’est abstenu de voter.

TOUS les élus veulent agir pour le lac. Rapidement et efficacement. C’est dans la façon d’y arriver où il y a des nuances.

Qualifiée par M. Louis Désilets comme une «occasion de bien paraître pour les élus en campagne électorale», je suis d’avis qu’il était prématuré d’adopter cette résolution à deux mois des élections et que malgré ce que peuvent penser quelques opposants, je ne fais pas de la politique pour «bien paraître».

Actuellement, il n’est pas possible de circonscrire le projet. Ce ne serait pas réaliste de recommander à qui que ce soit de s’engager dans un projet dont on ne sait pas définir les limites.

Il y a plusieurs aspects légaux qui doivent être validés, des experts doivent définir et ordonner les travaux, les montants impliqués doivent être déterminés.

Je vous invite à relire les recommandations 3-16-17-18 du rapport du MAMOT de juillet 2018.

Tel que précisé par le maire Sylvain Juneau, l’administration étudie déjà les modalités de création d’un fonds dédié au lac pour le prochain budget et le prochain cadre financier. C’est le conseil qui sera élu le 7 novembre qui aura à engager les montants requis à la réalisation d’un plan d’action concret.

À noter que le PQI 2021-2025 inclut déjà 100000$ en 2021 et 200000$ en 2022 pour l’étude portant sur la reconstruction des marais épurateurs.

Qui doit payer?

Le maire a aussi préciser que la création d’une réserve financière est un processus prévu dans la loi et qu’il doit être soumis à l’approbation référendaire des citoyens.

Visionnez cet extrait de la séance:

Source: VSAD.ca

Consultez tous mes articles à propos de l’environnement.

Consultez tous mes articles à propos du Lac Saint-Augustin.

Partager :

Commentaires