Remplacement des frênes malades

L’automne dernier, plusieurs frênes malades ont été remplacés au parc des Artisans.

Sur tout le territoire de la Ville, plusieurs frênes sont touchés par l’Agrile du frêne. N’ayant pas de prédateur naturel nord-américain, cet insecte d’origine asiatique détruit des millions d’arbres dans les zones forestières et urbaines du Québec.

«La Ville a pris la décision de mettre l’emphase sur le remplacement des arbres. Plusieurs municipalités ont tenté de retarder l’invasion de l’insecte en dépensant d’importantes sommes en traitements qui n’ont que des effets temporaires.

Le conseil municipal de VSAD a plutôt fait le choix de planter de nouvelles essences sur le domaine public, de façon curative, là où des frênes malades sont abattus, ou préventive, là où l’on constate la présence en grande quantité de frênes sains mais inévitablement condamnés.

Des essences variées et résistantes aux maladies sont privilégiées.» – Sylvain Juneau, maire.

Consultez tous mes articles à propos de l’environnement.

En rappel – Appuyez le projet de lien pédestre entre les parcs des Hauts-Fonds et de la Falaise

Cliquez sur les photos pour agrandir…

La mobilisation citoyenne pourrait nous permettre de réaliser le projet du Parc de la Falaise. Partagez à vos voisins!

Participez à la consultation publique de la Communauté Métropolitaine de Québec. Il suffit de positionner une épingle sur la carte. Décrivez en quelques mots le projet: «Aménager un lien pédestre (trame), et un escalier dans la falaise, entre le quartier résidentiel (verte) et le parc des Hauts-Fonds (verte), où est le seul accès au fleuve (bleue) à Saint-Augustin-de-Desmaures».

Cliquez sur ce lien. Ayez un impact concret sur la qualité de vie de notre quartier et de notre Ville.

Source: batirensemble.cmquebec.qc.ca

À la mi-mars, la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN) a déposé une demande d’aide financière à la Communauté Métropolitaine de Québec dans le cadre de la phase 2 de la Trame Verte et Bleue pour réaliser le projet du Parc de la Falaise (lien pédestre, escalier, belvédère). La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a déjà prévu une contribution de 145000$ dans son plan quinquennal d’immobilisations (PQI).

À la phase 1 de la Trame Verte et Bleue, les 12 projets ont été concentrés à l’est, au sud au centre et au nord du territoire de la communauté métropolitaine. À la phase 2, c’est le moment d’avoir un projet à l’ouest, chez nous. Pour être admissible, les projets sélectionnés devront s’inscrire dans l’un des cinq volets: les monts et collines, le parcours du fleuve, les coulées vertes et bleues, les liens récréatifs ou les milieux naturels d’intérêts. Le Parc de la Falaise s’inscrit dans les cinq volets.

C’est bien sûr un projet que mon collègue Jean Simard et moi soutenons depuis quelques années. Notre collaboration avec la FQPPN est excellente et la FQPPN est le partenaire qui pourra mener à terme ce projet «structurant».

Jean Simard (conseiller district 2) et Yannick Lebrasseur (conseiller district 3) – «Relier les quartiers du Village au Chemin du Roy et au fleuve, «Là où tout a commencé» – SHSAD, est une opportunité de développer une vision beaucoup plus grande pour Saint-Augustin-de-Desmaures; la protection de l’environnement et du patrimoine, la valorisation des milieux (naturels, historiques, agricoles) et l’accessibilité aux ressources et aux connaissances (déplacements actifs, parcours interactifs, éducation). Nous partagerons bientôt cette vision avec vous et nous vous inviterons à la discussion.»

Nous avons maintenant besoin de votre implication citoyenne pour faire avancer le tout. Allez épingler la carte interactive. Cela ne prendra que 5 minutes… Cliquez ici.


Communiqué du 23 mars 2021 – La Phase 2 de la Trame Verte et Bleue

« La Trame verte et bleue se poursuit

Le gouvernement du Québec et la Communauté sont très heureux d’annoncer la signature d’une entente visant la poursuite du programme d’aide financière pour la réalisation et la mise en valeur de la Trame verte et bleue métropolitaine. Cette entente a pour objectif de mettre en valeur et de connecter les milieux naturels et récréotouristiques du territoire afin d’en faire une destination attirante et durable.

D’une durée de cinq ans, ce programme d’aide financière de 15 millions de dollars, dont 10 millions de dollars sont assumés par le gouvernement et 5 millions de dollars par la CMQ, permettra de soutenir les municipalités dans la réalisation de leurs projets. Les sommes seront réparties sur les territoires de l’agglomération de Québec, de la ville de Lévis et des MRC de La Jacques-Cartier, de L’île-d’Orléans et de La Côte-de-Beaupré. Les municipalités avaient jusqu’au 15 mars 2021 pour déposer un projet. En fonction des montants alloués, des appels de projets pourraient avoir lieu au cours des années subséquentes.

Pour cette seconde phase, les projets sélectionnés devront s’inscrire dans l’un des cinq volets suivants : les monts et collines, le parcours du fleuve, les coulées vertes et bleues, les liens récréatifs ou les milieux naturels d’intérêts.

La première phase de cette entente a permis la réalisation de douze projets sur le territoire métropolitain. Réalisés par les municipalités, ils ont permis de préserver la biodiversité des milieux naturels, contribuer à la qualité des milieux de vie et établir des liens entre les espaces naturels et les collectivités humaines.

Citations

«Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation – Je suis fière que notre gouvernement contribue à la hauteur de 10 millions de dollars à cette initiative qui favorise un meilleur accès aux milieux naturels et récréotouristiques de la région. C’est une nouvelle très positive tant pour les citoyens d’ici que pour les visiteurs. Pour plusieurs Québécois, les derniers mois ont permis de redécouvrir nos paysages et les attraits des lieux à proximité de nos résidences. Je vois d’un très bon œil le déploiement de la Trame verte et bleue métropolitaine dans la région de la Capitale-Nationale.»

«Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale – La pandémie et les mesures de confinement nous rappellent à tous l’importance d’avoir accès à des lieux extérieurs aussi variés que paisibles pour s’évader et prendre l’air. Notre Capitale-Nationale regorge de milieux naturels et récréotouristiques que nous devons à la fois mettre en valeur et protéger. Je suis fière de ce partenariat entre votre gouvernement et la Communauté métropolitaine de Québec, qui s’inscrit dans cette volonté de préserver notre biodiversité tout en offrant des endroits agréables à nos citoyens.»

«Régis Labeaume, président de la CMQ et maire de Québec – Nous sommes extrêmement fiers de la qualité des projets qui ont émergé grâce au travail de coordination des différentes instances. Le contexte que nous vivons actuellement démontre bien toute la pertinence d’aménager des milieux attirants et accessibles qui offrent une meilleure qualité de vie à la population.»


Consultez tous mes articles à propos de l’environnement.

L’arrivée du beau temps rime avec réfection et mise à niveau des parcs, des routes et des bâtiments

Le plan quinquennal d’immobilisation (PQI) prévoit en 2021 des investissements de plus de 7 millions $ dans nos routes, nos parcs et nos bâtiments (sans emprunter / utilisation des surplus cumulés).

Cliquez sur les cartes pour agrandir…

  • Lignes oranges: travaux de pavage (3M$);
  • Lignes rouges: réaménagement des 2 intersections de la route 138 (3M$);
  • Lignes vertes: trottoirs – entre Valériane et le Métro (+/- 150000$) + trottoir sur la route Tessier construit par Hydro-Québec (sans frais pour la Ville);
  • Lignes grises: massif de béton enfoui dans le sol construit par Hydro-Québec (sans frais pour la Ville);
  • Puce «jumelle» verte: aménagement d’un sentier et d’un belvédère au parc des Hauts-Fonds (45000$ + subventions obtenues par la FQPPN);
  • Puces «planche à roulette» vertes: mise à niveau des skateparks (500000$);
  • Puces «marteau» oranges: réfection de la toiture de la bibliothèque (400000$) et début des travaux de mise à niveau du garage municipal et de l’hôtel de Ville* (630000$).

*Le coût total de la mise à niveau du garage municipal et de l’hôtel de ville est estimé à 9,5M$. Ce projet débutera en 2021, mais les travaux importants sont prévus en 2022.


Consultez tous mes articles à propos des infrastructures et de la gestion des actifs.

AGA du Conseil de bassin du Lac Saint-Augustin

J’ai assisté ce soir à l’assemblée générale annuelle virtuelle du Conseil de bassin du Lac Saint-Augustin – CBLSA.

Je tiens à souligner l’excellent travail des administrateurs, des bénévoles et de Madame Nathalie Gaudet, chargée de projets.

L’an 2020 a été marquée par plusieurs projets, dont certains se poursuivent en 2021:

  • information, sensibilisation et mobilisation des citoyens;
  • suivi de la qualité de l’eau du lac et des symptômes d’eutrophisation;
  • accompagnement des résidents dans leurs travaux de végétalisation et stabilisation des rives;
  • renouvellement des bouées/panneaux conformes;
  • collaboration avec la SHSAD à la conception d’un panneau didactique sur l’histoire du lac;
  • démarches auprès des autorités pour la remise en état des deux «Marais Épurateurs Construits» (MEC);
  • participation au «comité consultatif pour les enjeux entourant le lac Saint-Augustin».

Site web du CBLSA: lacsaintaugustin.com.

Bravo et bonne continuation!


Après l’AGA, une discussion d’une trentaine de minutes a eu lieu sur les grands défis de la revitalisation du lac. Il en ressort que la « mobilisation » de tous est le principal enjeu.

Cela me permet de rappeler qu’avec quelques collaborateurs, dont mon collègue Jean Simard, Conseiller du district Portneuf, nous élaborons un « document de travail », réflexion ou mémoire, à propos de la protection, la valorisation et l’accessibilité des milieux naturels. Nous pensons que cette vision pourrait être un des éléments qui initiera une mobilisation. Nous présenterons ce document dans le cadre des consultations qui doivent mener à la révision du plan d’urbanisme.


Visionnez à nouveau cet épisode de la série EAUtrement à propos des enjeux du Lac Saint-Augustin.


Consultez tous mes articles à propos du Lac Saint-Augustin.

Le projet du Parc de la Falaise s’intègre parfaitement dans la phase 2 de la Trame Verte-Bleue

Cliquez sur les photos pour agrandir…

La mobilisation citoyenne pourrait nous permettre de réaliser le projet du Parc de la Falaise. Partagez à vos voisins!

Participez à la consultation publique de la Communauté Métropolitaine de Québec. Il suffit de positionner une épingle sur la carte. Décrivez en quelques mots le projet: «Aménager un lien pédestre (trame), et un escalier dans la falaise, entre le quartier résidentiel (verte) et le parc des Hauts-Fonds (verte), où est le seul accès au fleuve (bleue) à Saint-Augustin-de-Desmaures».

Cliquez sur ce lien. Ayez un impact concret sur la qualité de vie de notre quartier et de notre Ville.

Source: batirensemble.cmquebec.qc.ca

À la mi-mars, la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN) a déposé une demande d’aide financière à la Communauté Métropolitaine de Québec dans le cadre de la phase 2 de la Trame Verte et Bleue pour réaliser le projet du Parc de la Falaise (lien pédestre, escalier, belvédère). La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a déjà prévu une contribution de 145000$ dans son plan quinquennal d’immobilisations (PQI).

À la phase 1 de la Trame Verte et Bleue, les 12 projets ont été concentrés à l’est, au sud au centre et au nord du territoire de la communauté métropolitaine. À la phase 2, c’est le moment d’avoir un projet à l’ouest, chez nous. Pour être admissible, les projets sélectionnés devront s’inscrire dans l’un des cinq volets: les monts et collines, le parcours du fleuve, les coulées vertes et bleues, les liens récréatifs ou les milieux naturels d’intérêts. Le Parc de la Falaise s’inscrit dans les cinq volets.

C’est bien sûr un projet que mon collègue Jean Simard et moi soutenons depuis quelques années. Notre collaboration avec la FQPPN est excellente et la FQPPN est le partenaire qui pourra mener à terme ce projet «structurant».

Jean Simard (conseiller district 2) et Yannick Lebrasseur (conseiller district 3) – «Relier les quartiers du Village au Chemin du Roy et au fleuve, «Là où tout a commencé» – SHSAD, est une opportunité de développer une vision beaucoup plus grande pour Saint-Augustin-de-Desmaures; la protection de l’environnement et du patrimoine, la valorisation des milieux (naturels, historiques, agricoles) et l’accessibilité aux ressources et aux connaissances (déplacements actifs, parcours interactifs, éducation). Nous partagerons bientôt cette vision avec vous et nous vous inviterons à la discussion.»

Nous avons maintenant besoin de votre implication citoyenne pour faire avancer le tout. Allez épingler la carte interactive. Cela ne prendra que 5 minutes… Cliquez ici.


Communiqué du 23 mars 2021 – La Phase 2 de la Trame Verte et Bleue

« La Trame verte et bleue se poursuit

Le gouvernement du Québec et la Communauté sont très heureux d’annoncer la signature d’une entente visant la poursuite du programme d’aide financière pour la réalisation et la mise en valeur de la Trame verte et bleue métropolitaine. Cette entente a pour objectif de mettre en valeur et de connecter les milieux naturels et récréotouristiques du territoire afin d’en faire une destination attirante et durable.

D’une durée de cinq ans, ce programme d’aide financière de 15 millions de dollars, dont 10 millions de dollars sont assumés par le gouvernement et 5 millions de dollars par la CMQ, permettra de soutenir les municipalités dans la réalisation de leurs projets. Les sommes seront réparties sur les territoires de l’agglomération de Québec, de la ville de Lévis et des MRC de La Jacques-Cartier, de L’île-d’Orléans et de La Côte-de-Beaupré. Les municipalités avaient jusqu’au 15 mars 2021 pour déposer un projet. En fonction des montants alloués, des appels de projets pourraient avoir lieu au cours des années subséquentes.

Pour cette seconde phase, les projets sélectionnés devront s’inscrire dans l’un des cinq volets suivants : les monts et collines, le parcours du fleuve, les coulées vertes et bleues, les liens récréatifs ou les milieux naturels d’intérêts.

La première phase de cette entente a permis la réalisation de douze projets sur le territoire métropolitain. Réalisés par les municipalités, ils ont permis de préserver la biodiversité des milieux naturels, contribuer à la qualité des milieux de vie et établir des liens entre les espaces naturels et les collectivités humaines.

Citations

«Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation – Je suis fière que notre gouvernement contribue à la hauteur de 10 millions de dollars à cette initiative qui favorise un meilleur accès aux milieux naturels et récréotouristiques de la région. C’est une nouvelle très positive tant pour les citoyens d’ici que pour les visiteurs. Pour plusieurs Québécois, les derniers mois ont permis de redécouvrir nos paysages et les attraits des lieux à proximité de nos résidences. Je vois d’un très bon œil le déploiement de la Trame verte et bleue métropolitaine dans la région de la Capitale-Nationale.»

«Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale – La pandémie et les mesures de confinement nous rappellent à tous l’importance d’avoir accès à des lieux extérieurs aussi variés que paisibles pour s’évader et prendre l’air. Notre Capitale-Nationale regorge de milieux naturels et récréotouristiques que nous devons à la fois mettre en valeur et protéger. Je suis fière de ce partenariat entre votre gouvernement et la Communauté métropolitaine de Québec, qui s’inscrit dans cette volonté de préserver notre biodiversité tout en offrant des endroits agréables à nos citoyens.»

«Régis Labeaume, président de la CMQ et maire de Québec – Nous sommes extrêmement fiers de la qualité des projets qui ont émergé grâce au travail de coordination des différentes instances. Le contexte que nous vivons actuellement démontre bien toute la pertinence d’aménager des milieux attirants et accessibles qui offrent une meilleure qualité de vie à la population.»